Les 6 commandements d'un fil Facebook gentil

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

1. On est responsable de la mauvaise interprétation de nos écrits. Ce qu'on a écrit peut-il être mal interprété? Cela veut-il dire la même chose dans d'autres contextes? À nous d'y voir avant de le publier.

2. On choisit attentivement nos paroles et nos photos avant de les publier. On se demande si notre mère ou notre patron pourrait voir cette publication sans sourciller. Dans le cas contraire, on s'abstient.

3. On respecte la vie privée des autres. Taguer les photos de nos amis sans leur consentement est une atteinte à leur vie privée. On se retient aussi de publier des messages ou des photos qui pourraient nuire à leur réputation.

4. On évite de harceler nos amis. Ce n'est pas parce qu'on a une passion pour Candy Crush, Throne Rush ou Criminal Case qu'il faut inviter quotidiennement notre réseau entier à partager notre bonheur. Ces invitations sont aussi malvenues que la sollicitation téléphonique à l'heure du souper. On se garde surtout de taguer les gens pour qu'ils embarquent dans nos projets, comme cette chaîne de lettres qui guérira notre belle-soeur du cancer...

5. On choisit nos amis. Dans les réseaux sociaux comme dans la vie, il faut choisir ses amis. On n'est pas obligée de faire figurer dans notre liste de contacts les personnes qui manquent de respect, qui publient des trucs dégradants ou disgracieux.

6. Pas de contre-attaques ni de justifications. Un commentaire déplaisant est publié à notre sujet? On se dit qu'une personne heureuse ne perd pas son temps à publier des commentaires négatifs sur les pages des autres. Alors, on ne contre-attaque pas et on ne se justifie pas non plus. On ignore le commentaire ou on l'efface et on passe à autre chose.

À LIRE: Facebook nous rend-il méchants?

 

Commentaires

Partage X
Psychologie

Les 6 commandements d'un fil Facebook gentil

Se connecter

S'inscrire