Psychologie

Le poids? Sans commentaire! Entrevue avec Saskia Thuot

Le poids? Sans commentaire! Entrevue avec Saskia Thuot

Benoit Desjardins Photographe : Benoit Desjardins Auteur : Coup de Pouce

Psychologie

Le poids? Sans commentaire! Entrevue avec Saskia Thuot

Lors d'un récent sondage web, la moitié des 1 900 femmes interrogées affirmaient qu'on leur parlait fréquemment de leur poids. Considérant que les questions relatives au poids prennent une place démesurée dans notre quotidien et dans nos conversations, l'organisme ÉquiLibre vise à sensibiliser les Québécois à l'impact que peuvent avoir leurs paroles sur la confiance et l'estime de ceux qui les entourent.

Pourquoi avoir accepté d'être porte-parole de cette semaine de sensibilisation?

Après les événements du printemps dernier, quand je me suis fâchée publiquement qu'on critique mon poids, je trouvais que participer à cette activité était essentiel. Dans nos conversations, on accorde une importance démesurée au poids! En plus, j'étais déjà impliquée auprès d'ÉquiLibre, l'organisme derrière cette initiative, car je trouve que leur message est indispensable. On a beau blâmer l'industrie de la mode et des magazines, il reste qu'un commentaire blessant sur notre poids, venant d'une amie, d'un chum ou d'un parent, c'est beaucoup plus percutant que n'importe quel panneau publicitaire.

Le défi, c'est de ne pas parler de poids du tout pendant une semaine. Même les commentaires positifs?

Oui, car on n'a aucune idée de ce que la personne vit à propos de son poids. À ce sujet, j'ai une anecdote. Ce jour-là, j'étais avec une bonne amie, une personnalité publique. Dans un magasin, une fan l'interpelle: «Wow, t'es vraiment belle. T'as beaucoup maigri! C'est quoi, ton secret?» Mon amie n'a pu que lui répondre la vérité: son père était mort récemment. Sans que ce soit toujours aussi dramatique, des commentaires, mêmes animés d'une bonne intention, peuvent avoir un effet négatif.

Si je revois une ancienne connaissance et qu'elle a effectivement beaucoup maigri, que devrais-je lui dire?

Tu lui dis que tu es contente de la voir et tu lui demandes comment elle va. Si la personne a envie de parler de sa perte de poids, parce qu'elle en est fière, pourquoi ne pas lui laisser la possibilité d'aborder elle-même le sujet? Et si personne n'en parle, tant mieux! C'est fascinant de voir combien les questions relatives au poids sont présentes dans nos échanges. Personnellement, je travaille très fort à éliminer de mes conversations toute référence au poids. Par respect pour moi, pour les autres et pour mes enfants, pour qu'ils grandissent dans une société où on ne se définit pas par son tour de taille.

Pour plus d'infos sur la semaine Le poids? Sans commentaire!, incluant des tests, des bédés ou même des contraventions à remettre à celles qui trichent et qui parlent de poids, on visite le poidssanscommentaire.ca.

À lire aussi: Les remarques sur mon poids: c'est assez!

 

Commentaires

Partage X
Psychologie

Le poids? Sans commentaire! Entrevue avec Saskia Thuot

Se connecter

S'inscrire