Psychologie

La peur d’être en retard

La peur d’être en retard

Thinkstock Photographe : Thinkstock Auteur : Coup de Pouce

Psychologie

La peur d’être en retard

La simple idée d’arriver en retard au travail, au service de garde, à un rendez-vous ou même à notre souper de filles nous angoisse au maximum? On essaie d’en trouver la raison.

Est-ce que, enfant, on s'est fait chicaner ou humilier devant la classe pour un retard? Peut-être craint-on alors de voir la situation se reproduire. Chose certaine, derrière l'obsession de toujours arriver en avance se cache une grande insécurité et une peur profonde de déranger, de se faire réprimander, juger, rejeter - bref, de déplaire. «Pour ces personnes, arriver en avance est une forme de contrôle et une façon de gérer leur stress», explique Francesca Sicuro, psychologue.

On aimerait se débarrasser de cette source d'anxiété? «Pour s'en sortir, on trouve la peur en cause. On peut ainsi mieux replacer les choses dans un contexte réaliste», propose Mme Sicuro. Notre amie va-t-elle nous chicaner si on arrive en retard au souper de filles? Notre patron nous mettra-t-il à la porte parce qu'on a été prise dans le trafic? «En s'imaginant ce qui se produirait pour vrai si on arrivait en retard, on va réaliser que les conséquences ne sont jamais aussi terribles qu'on se l'était imaginé», affirme la psychologue. Par la suite, on travaille à se défaire de notre habitude en arrivant progressivement de moins en moins en avance. Si on avait l'habitude d'arriver 30 minutes d'avance, on vise 25 puis 20 minutes, tout en apprenant à gérer notre stress.

 

Commentaires

Partage X
Psychologie

La peur d’être en retard

Se connecter

S'inscrire