Psychologie

La dépression, ça se soigne!

Auteur : Coup de Pouce

Psychologie

La dépression, ça se soigne!

Lorsque les médecins parlent de dépression, ils font généralement référence à une dépression majeure qui se distingue par une perturbation de l'humeur (pleurs, sentiments de tristesse ou de vide) et une perte d'intérêt ou de plaisir pour des activités quotidiennes. Généralement, les personnes déprimées présentent une perte d'appétit, des difficultés de sommeil (insomnie ou tendance à trop dormir), de la fatigue excessive, de l'agitation, un sentiment d'inutilité, des difficultés de concentration et des pensées suicidaires. Ces symptômes doivent être présents presque chaque jour, toute la journée, pendant deux semaines et plus pour qu'un médecin pose un diagnostic de dépression.

Dépression: les symptômes courants

• Perte d'intérêt ou de plaisir à faire des choses que vous aimiez
• Sentiment de tristesse ou de vide
• Crises de larmes fréquentes ou sans raison apparente
• Ralentissement ou agitation et difficulté à rester tranquille
• Sentiment d'inutilité ou de culpabilité
• Modifications de l'appétit entraînant une perte ou un gain de poids
• Idées noires et pensées sur la mort ou le suicide
• Problèmes de sommeil (insomnie ou, au contraire, hypersomnie)
• Sensation continuelle de fatigue
• Absence de réaction émotionnelle même au point de ne pas pouvoir pleurer
• Fatigue permanente
• Douleurs corporelles (maux de tête, douleurs dans la poitrine, douleurs musculaires...)
• Anxiété quasiment constante et d'intensité variable
• Difficultés à agir et à penser (problèmes de concentration et de mémoire, indécision)
• Difficultés à communiquer (besoin de solitude, fatigue à expliquer, sentiment d'être incompris)

Cesser le travail lors d'une dépression?

L'arrêt de travail doit être décidé par le médecin et la personne dépressive. Pour certains, travailler leur permet de rester en action, de garder un contact avec des personnes qui les aident. Ils préféreront souvent ne pas arrêter, de peur de se retrouver seuls. D'autres sont incapables de travailler en étant déprimés et doivent prendre congé. Dans les deux cas, continuer ou cesser le travail n'est pas un traitement, mais une mesure d'aide.

 

Dépression: comment la traiter

Bien que l'image de la dépression évolue, les personnes qui en souffrent hésitent encore souvent à en parler. Pourtant, la dépression n'est pas un signe de faiblesse ou de manque de volonté, mais une condition médicale qu'on peut traiter d'autant plus facilement si le traitement commence tôt.

Le traitement de première ligne reste les antidépresseurs, selon le Dr Hani Iskandar, chef médical de l'unité des soins intensifs à l'Institut universitaire en santé mentale Douglas. À ces médicaments s'ajoute une thérapie de soutien ou une psychothérapie pour les dépressions modérées à sévères. «Avec les antidépresseurs, on parle d'une efficacité de 60% à 70% pour les cas de dépression modérée ou grave. Avec une psychothérapie, on peut booster ce taux à 80% ou 90%», ajoute le psychiatre, qui parle d'une rémission complète des symptômes.

Les antidépresseurs
Les antidépresseurs corrigent le déséquilibre chimique du cerveau responsable de la dépression. Ils peuvent être plus ou moins stimulants ou calmants et causer différents effets secondaires. «Il faut parfois faire quelques essais pour trouver le bon antidépresseur et les bonnes doses», indique le Dr Iskandar.

Les premiers effets de l'antidépresseur se font sentir une à trois semaines après le début du traitement et il faut parfois un à deux mois pour voir disparaître l'ensemble des symptômes. La durée du traitement sera fonction de la gravité de la dépression, mais on parle généralement d'un an pour un premier épisode, de trois ans pour un second épisode et d'un traitement à vie pour une troisième phase de dépression.

Le plus souvent, les effets indésirables du traitement antidépresseur - l'insomnie et la somnolence sont les plus fréquents - disparaissent après quelques jours de traitement. Des troubles digestifs ou une prise de poids peuvent survenir avec certains médicaments antidépresseurs.

Les anxiolytiques et les somnifères
Les tranquillisants (anxiolytiques) et les somnifères (hypnotiques) peuvent être prescrits par le médecin pour soulager l'anxiété ou l'insomnie qui accompagnent souvent la dépression. «Le traitement sera cependant temporaire, jusqu'à ce que l'antidépresseur agisse, soit deux à trois semaines, souligne le Dr Iskandar, puisqu'ils n'ont aucun effet sur les symptômes dépressifs et présentent des risques de dépendance.»

La psychothérapie
La psychothérapie est utilisée en complément aux antidépresseurs pour aider la personne dépressive à examiner son comportement et son environnement, et l'aider à apporter des changements. «On peut traiter les symptômes de la dépression, mais si le problème est dans le milieu de travail et qu'on retourne la personne au même endroit sans avoir rien changé dans son milieu ou dans sa façon de le percevoir, on n'a rien réglé», explique le Dr Iskandar. La psychothérapie est habituellement d'une durée limitée, soit de 8 à 20 visites. Elle peut être offerte par le médecin, un conseiller ou un psychologue.

Dépression: les traitements alternatifs

Les traitements alternatifs sont de plus en plus utilisés en compléments des antidépresseurs. On pense notamment aux oméga-3, à la luminothérapie, au yoga ou au millepertuis.

Oméga-3
Des études cliniques préliminaires ont montré que des suppléments d'oméga-3 avec de fortes concentrations d'acide eicosapentaénoïque (AEP) ont un impact favorable sur les symptômes dépressifs. «Ça va améliorer l'humeur», précise le Dr Iskandar. Les oméga-3 seront utilisés en thérapie complémentaire à la prise d'antidépresseurs pour la dépression légère à modérée. Les oméga-3 pourraient être utilisés seuls pour la dépression légère, pour les personnes qui n'ont pas de problème de sommeil ou ne montrent aucun symptôme physique d'anxiété, selon la psychiatre Marie-Josée Filteau, cosignataire d'une revue des études publiées de 2000 à 2008 sur les traitements alternatifs contre la dépression effectuée pour le Canadian Network for Mood and Anxiety.

La luminothérapie
Les effets bénéfiques de la luminothérapie contre la dépression saisonnière sont bien documentés, mais son efficacité reste à prouver pour la dépression majeure. Les séances d'une durée de 30 minutes, quotidiennement, consistent en une exposition à une lumière intense de 10 000 lux. Les bienfaits se manifestent généralement entre la première et la troisième semaine du traitement.

Le millepertuis
«Le millepertuis ne fonctionne pas pour la dépression modérée à sévère», tranche le Dr Iskandar. De plus, les extraits de millepertuis présentent des interactions avec les antidépresseurs, pouvant entraîner des effets secondaires graves, dont l'hypertension.

Le yoga et l'acupuncture
Selon le Dr Iskandar, les deux méthodes peuvent être des compléments aux antidépresseurs en aidant à stabiliser l'humeur des personnes dépressives. Des études ont montré l'efficacité du yoga lorsqu'il est pratiqué quatre fois par semaine pendant 40 à 65 minutes, sur une période de quatre à huit semaines.

 

Pour surmonter la dépression

• Allez-y doucement. Ne vous attendez pas à faire tout ce que vous faisiez normalement. Fixez-vous un horaire réaliste.
• Ne croyez pas à vos pensées négatives; évitez de vous culpabiliser, de vous désespérer ou de vous attendre à échouer. Ces états d'âme font partie de la dépression. Ces pensées s'en iront à mesure que vous sortirez de votre état dépressif.
• Si vous le pouvez, impliquez-vous dans des activités qui vous font du bien ou vous donnent le sentiment d'accomplir quelque chose.
• Les soutiens sociaux comme la famille, les amis et les groupes d'entraide sont bénéfiques.
• Pour le moment, mettez de côté les tâches qui vous semblent trop difficiles. Pendant la dépression, évitez de prendre de grandes décisions qui affecteront votre vie. Si vous devez le faire, demandez l'aide de quelqu'un en qui vous avez confiance.
• Évitez de prendre des drogues et de l'alcool, puisque ces substances aggraveront la dépression et peuvent entraîner des effets secondaires graves ou nuire à l'effet des antidépresseurs.
• Ne vous découragez pas. La dépression ne se guérit pas du jour au lendemain. Le traitement fonctionne pour presque tout le monde.
• Faites de l'exercice. Non seulement l'exercice apporte une distraction, mais il entraîne aussi une réaction chimique de l'organisme qui rétablit l'humeur. Faites-en autant que vous le pouvez. Un bon objectif serait 3 séances de 30 à 60 minutes toutes les semaines. Même si vous en faites moins, l'exercice vous sera utile.

Si un proche souffre de dépression:

• Encouragez la personne à exprimer ses sentiments.
• Exprimez votre inquiétude, mais n'essayez pas d'exercer un contrôle.
• Offrez de l'aide afin de libérer la personne de certaines tâches quotidiennes.
• Encourager la personne à consulter.
• Soyez compréhensif.
• Offrez de l'information.
• Une fois le traitement commencé, laissez les choses suivre leurs cours.
• 8% des adultes sont touchés par la dépression.
• La dépression se manifeste généralement, pour la première fois, au cours de l'adolescence ou au début de l'âge adulte.
• Au Canada, environ 11% des hommes et 16% des femmes feront une dépression majeure au cours de leur vie.
• La dépression, actuellement au quatrième rang, deviendra en 2020 la deuxième cause de morbidité et de mortalité dans le monde.

Commentaires
Partage X
Psychologie

La dépression, ça se soigne!

Se connecter

S'inscrire