Psychologie

La dépendance affective en amour

La dépendance affective en amour

� istockphoto.com Photographe : � istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Psychologie

La dépendance affective en amour

Pour certaines personnes, cette anxiété de la solitude est tellement grande qu'elles sont fusionnées à l'autre et en viennent presque à croire qu'elles mourront si cet autre disparaît. Elles sont dépendantes du conjoint, de la partenaire avec qui elles vivent et se sentent continuellement menacées de le (la) perdre.

Elles sont si peu libres qu'elles pourraient accepter une situation de vie tout à fait insatisfaisante plutôt que de se retrouver seules, persuadées qu'elles sont d'être incompétentes s'il n'y a personne à leurs côtés.

Vivre sous le contrôle de l'autre

Dans ce type de relation, un contrôle est exercé par le dépendant qui craint de perdre l'autre; ce contrôle sera perçu comme une entrave à la liberté. Il devient impossible de dire ses besoins si c'est menaçant pour le dépendant, la communication ne se fait plus, l'air se raréfie, le sentiment de liberté disparaît, le climat devient étouffant.

Être contrôlé(e), c'est ne plus se sentir libre de faire ce qui est bon pour soi, mais agir en fonction de l'autre, en essayant de ménager sa susceptibilité pour avoir la paix, pour éviter les conflits.

Cela peut se supporter un certain temps, selon la capacité d'endurance de chacun, mais cela engendre de la rancœur, de la colère et devient intolérable.

  

Lire aussi: Couple: des valeurs pour s'épanouir

Reconnaître ses besoins

Un des besoins fondamentaux de l'être humain est d'être soi-même. On passe beaucoup de temps à essayer de découvrir qui on est durant sa vie; pour y arriver, il faut chercher les réponses en soi.

Or, se retrouver avec une personne dépendante fausse complètement cette recherche de soi puisque la question posée alors devient: «Qu'est-ce que je peux faire qui ne dérangera pas l'autre?» Alors que la question à poser devrait être: «Où en suis-je dans ma vie? De quoi ai-je besoin pour être en accord avec moi-même?» Parce que le but ultime d'une relation à deux est d'être bien dans sa peau et bien en compagnie de l'autre.

Libre d'être soi-même

C'est souvent un problème sexuel qui amènera des couples en thérapie. Lorsque le contrôle est très important, le dépendant met fin rapidement à la thérapie, qui est menaçante pour lui.

Dans certains cas, il sera possible de leur faire prendre conscience de leur difficulté et de les amener chacun à se positionner, à communiquer ses besoins à l'autre, à se centrer sur soi, à développer son individualité pour trouver des satisfactions dans sa propre vie plutôt que de tout attendre du partenaire.

Le but à atteindre est de les amener à entretenir des rapports égalitaires dans lesquels chacun se sentira libre.

Commentaires

Partage X
Psychologie

La dépendance affective en amour

Se connecter

S'inscrire