Psychologie

Garder ou jeter: 4 conseils pour mieux trier

Garder ou jeter: 4 conseils pour mieux trier

Getty Images/Tamara Staples Photographe : Getty Images/Tamara Staples Auteur : Coup de Pouce

Psychologie

Garder ou jeter: 4 conseils pour mieux trier

Le vieux vase de maman, les dessins de nos enfants, les agendas qu’on trimbale depuis le secondaire: difficile de s’en séparer? Des conseils pour choisir quoi garder et quoi jeter.

1. Cet objet nous fait-il vivre une émotion? Si oui, il a encore une fonction et on peut le garder. Mais au lieu de le reléguer dans un placard, on essaie de l'intégrer à notre décor ou d'en faire usage. «C'est une belle façon d'honorer l'objet ou la mémoire du défunt, le cas échéant», constate Sylvie Legault, coach de vie spécialisée dans le désordre et auteure de Vaincre le désordre dans sa tête et dans sa maison (Publistar, 2013). On est émue ou attendrie, mais on a des tas de pièces qui évoquent la même période ou la même personne? On garde les plus significatives ou les plus belles et on se défait du reste. L'objet évoque une période noire de notre vie comme un divorce ou un échec professionnel? On s'en débarrasse!

2. Peut-il être utile? S'il peut l'être dans l'immédiat, on le dépoussière et on s'en sert. On peut aussi user de notre imagination en trouvant une seconde utilité aux choses, recommande Sylvie Legault. «La belle théière de votre ancêtre, par exemple, peut accueillir une plante», dit-elle. On se dit que tel objet pourrait peut-être être utile un jour? Ouste, dehors! Il peut sûrement faire le bonheur de quelqu'un d'autre tout de suite.

3. Se sent-on coupable à l'idée de s'en défaire? On relativise. Ce vase représente-t-il vraiment l'amour qu'on portait à notre mère décédée? Est-ce que donner notre robe de mariée signifie qu'on n'aime plus notre mari? La culpabilité est une bien mauvaise raison de conserver des choses qu'on n'affectionne pas autant qu'avant ou qui n'ont plus de résonance pour nous. De plus, on a sûrement d'autres objets qui évoquent cette personne ou ce moment particulier. On ne peut pas tout garder.

4. Craint-on d'oublier? On reconnaît que les souvenirs sont dans notre mémoire et en nous, pas dans les objets. La valeur sentimentale, c'est nous qui la leur conférons. Un objet reste un objet. L'objectif: garder ceux qu'on aime vraiment et qu'on peut utiliser ou mettre en valeur dans notre maison. Le reste, on le donne ou on le vend s'il peut encore servir ou faire plaisir à quelqu'un, ou bien on s'en débarrasse de la façon appropriée.

 

 

Commentaires

Partage X
Psychologie

Garder ou jeter: 4 conseils pour mieux trier

Se connecter

S'inscrire