Faut-il toujours dire la vérité?

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Pour éviter une réprimande, pour ne pas blesser quelqu'un, pour embellir la vérité... Quelle que soit la raison, il nous arrive à toutes de mentir. Sans exception. «Je crois toutefois que certaines ont une prédisposition à mentir plus que d'autres, que c'est en partie une question de tempérament, note la psychologue Christine Schwab. Plus sensibles au regard d'autrui, ils éviteront davantage les vérités qui peuvent entraîner une mauvaise perception d'eux, par exemple. D'autres aussi sont incapables d'assumer leurs responsabilités et préféreront mentir plutôt que d'assumer leurs erreurs.»

Pour le psychologue Marc Pistorio, auteur du livre Vérité ou conséquences, si certains mensonges sont plutôt inoffensifs (dire qu'on aime la coupe de cheveux ratée d'une collègue, par exemple), d'autres sont carrément dommageables et nuisent à nos rapports avec les autres, notamment à cause des conséquences néfastes que la découverte de la vérité pourrait entraîner. «Je pense qu'il faut partir du principe que plus une relation est importante à nos yeux, plus on doit tendre vers la vérité», préconise le spécialiste.

Nous avons soumis 14 situations délicates à nos internautes pour voir ce qu'elles répondraient. Et vous, mentiriez-vous ou diriez-vous la vérité?

1. Que répondre à un nouvel amoureux qui nous demande si on croit qu'entre nous ça va marcher, alors qu'on n'est sûre de rien?

La majorité des répondantes estiment que la vérité doit être au coeur d'une relation de couple. Ce avec quoi Christine Schwab est tout à fait d'accord. «Mentir dès le début, ça ne part pas une relation du bon pied, dit-elle. La base d'une relation solide est sans contredit la confiance, et, si celle-ci fait défaut dès le départ, cela fragilise le couple.» À celles qui mentiraient - et qui le feraient pour la plupart afin de ne pas risquer de perdre une relation qui a peut-être du potentiel -, Marc Pistorio répond que la vérité n'a jamais mis une relation en péril, au contraire. «On ment souvent parce qu'on craint la réaction de l'autre, alors que la plupart des gens sont au contraire très respectueux et admiratifs devant une personne qui fait preuve de franchise.»

Je dis la vérité: 70%
Je mens: 30%

2. Pendant qu'on faisait l'amour, on avait un peu la tête ailleurs et on en a retiré un plaisir assez tiède. Allongé à nos côtés, tout sourire, notre chum, lui, dit: «C'était une de nos meilleures séances, non?»

Celles qui mentent le font essentiellement pour ne pas gâcher le plaisir de leur chum, estimant que, si elles avaient la tête ailleurs, c'était de leur faute. Mais plusieurs précisent qu'une fois, ça va, mais que si la situation se reproduit trop souvent, on doit le dire. Celles qui diraient la vérité le feraient généralement avec douceur, parce que la vérité doit toujours être de mise en couple et... pour avoir mieux la prochaine fois! «Qu'est-ce qui est préférable: flatter l'ego de notre conjoint ou dire la vérité? questionne Marc Pistorio. En fait, quand on est sur le point de mentir, on doit toujours se questionner sur ce que nous rapporte un mensonge versus ce que cela nous apporterait de dire la vérité, et se demander aussi jusqu'à quel point on est engagée dans notre relation avec la personne à qui on s'apprête à mentir. À nous de décider.»

Je dis la vérité: 49%
Je mens: 51%

3. Lors d'un entretien d'embauche, on nous demande quelles sont nos plus grandes forces. On sait que l'employeur priorise le sens de l'organisation et l'autonomie, deux caractéristiques qui ne comptent pas parmi nos qualités principales.

«Mentir à propos des qualités requises pour un emploi est très dangereux, car, à un moment donné, l'employeur s'en rendra compte, affirme Christine Schwab. Dans ce cas-ci, je préconise la vérité: on ne veut pas risquer de se retrouver dans un poste qui ne nous convient pas et pour lequel on n'a pas les aptitudes nécessaires.»

Je dis la vérité: 59%
Je mens: 41%

4. Notre bon vieux toutou s'est fait frapper par une voiture et est mort. Quand notre fils de 8 ans rentre à la maison, craignant sa réaction, on hésite longuement à lui dire la vérité...

La majorité des répondantes considèrent qu'à 8 ans, un enfant est assez vieux pour comprendre la situation, mais tout le monde s'accorde pour dire que cela doit être fait avec délicatesse. «Ici, les rituels sont importants. On peut préparer avec notre enfant une petite cérémonie qui l'aidera à faire son deuil. C'est aussi une belle occasion de lui parler de la mort, selon nos croyances. On peut dire, par exemple, que Fido est au paradis des chiens, qu'il ne reviendra plus...» suggère Christine Schwab.

Je dis la vérité: 92%
Je mens: 8%

5. Notre ami a échafaudé un autre de ses extraordinaires mais irréalistes projets. Malheureusement, tous ses projets précédents ont été des échecs. On le soutient ou on lui fait part de nos doutes?

Si on décide d'opter pour la vérité, on peut suivre ces sages conseils d'une répondante: «Je lui exprime mes réserves, basées sur ses échecs antérieurs, et je l'encourage à y réfléchir sérieusement et à consulter des professionnels susceptibles de mieux le guider et le conseiller avant de s'embourber de nouveau.»

Je dis la vérité: 10%
Je mens: 90%

6. Notre chum a perdu son emploi. Découragé, il sollicite notre soutien. Évidemment, on veut l'encourager et se montrer forte, mais en vérité, on est complètement paniquée. On fait quoi?

Ici, les avis sont partagés. Presque la moitié des répondants croient qu'on ne doit pas en ajouter en laissant paraître notre détresse, tandis que les autres estiment qu'on peut être transparente tout en soutenant notre conjoint. Une répondante croit quant à elle qu'on peut faire un compromis: «Si cela vient d'arriver, je crois qu'on doit se montrer forte. On l'encourage afin qu'il ne se sente pas responsable de notre état. Par contre, une fois le choc passé, je pense qu'on peut avoir une franche discussion et planifier la suite des choses.» Une réponse très juste, croit Christine Schwab. «Dans une telle situation, il est important de soutenir notre conjoint. Mais on ne doit pas le faire à notre détriment non plus. Il est tout à fait légitime de se sentir un peu paniquée et on peut l'exprimer à notre conjoint tout en lui disant aussi qu'ensemble, on arrivera à trouver une solution.»

Je dis la vérité: 45%
Je mens: 55%

7. Tout fier, notre jeune de 12 ans nous montre la peinture qu'il a faite durant sa classe d'arts plastiques. Il nous annonce qu'il souhaite la présenter à un concours. Le hic, c'est que son oeuvre est plutôt maladroite. On l'encourage à participer au concours, ou on lui dit la vérité?

Parmi les personnes prônant la vérité, personne n'a dit qu'il utiliserait le terme «moche» pour décrire le travail de son enfant! Les répondantes mentionnaient plutôt qu'elles encourageraient leur enfant à peaufiner son art et à se présenter au concours l'an prochain. Mais la majorité admettent que l'art, c'est subjectif, et que la fierté de leur enfant ne doit pas être altérée ni son estime de soi blessée. «Ce que recherche l'enfant ici, c'est l'approbation de ses parents, explique Marc Pistorio. Il demande en fait: "Est-ce que ce que j'ai fait a de la valeur?" Et ce que veut un parent, c'est que son enfant ait confiance en lui, qu'il croie en ce qu'il fait. On n'est pas obligée de lui dire que son dessin est beau, mais il importe de lui faire sentir que ses efforts ont du mérite et que ce qu'il entreprend et mène à terme a de la valeur. Quel serait l'avantage de lui dire que son dessin est laid? Aucun! Ce qui est beau en fait, c'est de voir la fierté dans ses yeux.»

Je dis la vérité: 31%
Je mens: 69%

8. «Tu as vraiment arrêté de fumer?» s'exclame tante Henriette.

Pas tout à fait puisqu'on fume encore 4 ou 5 cigarettes par jour...

Je dis la vérité: 80%
Je mens: 20%

9. Samedi matin, notre café au lait à la main et le journal sous les yeux, on savoure un trop rare moment de tranquillité... quand notre cellulaire sonne. Notre amie, en peine d'amour, nous demande si on peut aller la rejoindre. On invente une excuse ou pas?

La plupart de celles qui avouent qu'elles mentiraient précisent cependant qu'elles accorderaient du temps à leur amie mais... plus tard. «La réaction à cette situation dépend en fait de plusieurs facteurs: est-ce le genre d'amie à vivre une peine d'amour chaque mois, ce qui peut faire en sorte que la situation n'est pas aussi grave qu'elle en a l'air. Ou au contraire, notre amie nous semble-t-elle en détresse? À nous de voir si on juge la situation grave ou non, et d'y réagir en conséquence», avance Christine Schwab.

Je dis la vérité: 66%
Je mens: 34%

10. Notre plus jeune, 6 ans, nous questionne sur l'état de santé de grand-maman. Cette dernière a été victime d'un AVC et son état est critique. Doit-on lui dire qu'elle s'en remettra, alors que rien n'est moins sûr?

«Un jour ou l'autre, il vivra cette situation. Je crois qu'avec les bons mots, et peut-être un livre pour enfants traitant du sujet et qui porte à la discussion, il y a moyen de lui faire comprendre ce qui se passe sans l'angoisser», explique une des personnes sondées. «Avant, on avait davantage tendance à préserver nos enfants de ce type de vérité, alors qu'aujourd'hui on leur dit ce qu'il en est, ce qui est très bien, soutient Christine Schwab. On ne doit pas sous-estimer les enfants, ils sont capables plus qu'on ne pense de gérer les émotions qui découlent de ce genre de situation et cela les prépare mieux pour la vie. Et la maladie, la mort, font partie de la vie.»

Je dis la vérité: 87%
Je mens: 13%

11. Notre conjoint nous sort la question qui tue: «Tu as eu combien d'amants dans ta vie?» La réponse politiquement correcte serait sans doute 3. La réalité? 39.

«Pourquoi soulever une discussion qui ne mènera à rien? Il s'agit de mon jardin secret», dit l'une des répondantes. Ce avec quoi Marc Pistorio est tout à fait d'accord. «La vérité dans un couple est essentielle, croit le spécialiste. Mais ce qu'on a vécu avant de rencontrer notre conjoint nous regarde. On n'a pas à tout dévoiler, surtout pas le nombre d'amants qu'on a pu avoir. On peut tout simplement lui dire qu'à partir du moment où il est entré dans notre vie, il n'y a eu personne d'autre que lui.»

Je dis la vérité: 50%
Je mens: 50%

12. Notre patron, furieux, cherche à connaître celui ou celle qui devait mettre à jour LE fameux dossier et qui vraisemblablement ne l'a pas fait. Bien qu'on soit coupable et qu'on se reproche notre vilaine tendance à la procrastination, on hésite à avouer.

La plupart des gens trouvent avantageux de reconnaître leurs erreurs. Qui plus est, plusieurs trouvent inconcevable qu'un collègue se fasse blâmer à leur place. «Ici, les conséquences d'un mensonge sont beaucoup trop importantes pour qu'une personne triche, note Christine Schwab. Mais je pense surtout que les gens sont empathiques et ne veulent pas causer de tort à autrui. De même pour le mensonge: dans plusieurs cas, les personnes qui mentent le font pour préserver l'estime de soi de l'autre.»

Je dis la vérité: 86%
Je mens: 14%

13. La fillette de notre amie est constamment sous les jupons de sa mère et se montre jalouse de quiconque requiert son attention. Notre amie nous demande si on croit qu'elle est responsable de ce comportement. Est-ce qu'on lui répond non, même si on pense sincèrement qu'elle surprotège son enfant?

La majorité s'entend pour dire qu'avec une bonne amie, on doit être franche, mais... «avec 4 paires de gants blancs, beaucoup de tact, de douceur et de diplomatie!» précise une des personnes sondées. Bref, un sujet délicat mais pour lequel la vérité est de mise, par respect pour notre amie. «Par contre, si elle ne nous avait pas demandé notre avis, le lui donner quand même ne serait peutêtre pas bien reçu, car elle ne serait sans doute pas prête à entendre la vérité, en tous cas moins que si elle nous avait posé la question», croit Christine Schwab.

Je dis la vérité: 87%
Je mens: 13%

14. Notre belle-soeur a coupé très courts ses magnifiques cheveux qu'on enviait tant. Bien entendu, elle nous demande comment on trouve sa nouvelle tête.

Je dis la vérité: 59%
Je mens: 41%

 

 

Commentaires

Partage X
Psychologie

Faut-il toujours dire la vérité?

Se connecter

S'inscrire