Psychologie

Duffy, Wallin, Harper...

Billet de blogue par
Duffy, Wallin, Harper...

  Photographe : World Economic Forum

Psychologie

Duffy, Wallin, Harper...

Billet de blogue par

Vous avez vu comme moi que ça ne va plus du coté d'Ottawa, du Sénat, du Parti Conservateur et du bureau du Premier Ministre Harper. Le lien avec Coup de pouce? Il y en a deux, d'abord celui des valeurs: cette histoire lève le voile sur le triste spectacle de la magouille, de la capacité de mentir des uns et des autres, et de l'appât du gain et du pouvoir qui semble si souvent être la principale motivation des gens dans des positions de pouvoir. J'ai devant cette triste exposition le même réflexe que devant les découvertes de la Commission Charbonneau: c'est désolant de constater que la malhonnêteté semble toujours s'infiltrer dans nos systèmes de gouvernance, au fédéral, au provincial et au municipal. Les mécanismes ne sont pas les mêmes, mais à la base, ces errances sont le résultat du même vice: l'appât de l'argent et du pouvoir. Ce sont des valeurs qu'on ne veut pas, et qu'on n'accepte pas, et qui pourtant refont toujours surface...

Le deuxième lien est avec moi personnellement: Pamela Wallin et Mike Duffy étaient des journalistes respectés à Ottawa et à Toronto quand j'étais moi-même correspondante parlementaire à Ottawa pour Radio-Canada, entre 1990 et 1997. Je les ai connus, puisque les Collines parlementaires, ce sont comme des villages et que tout le monde se connaît. Ils étaient tous les deux très intelligents et rusés, et leur métier à l'époque, c'était justement de suivre les activités des politiciens pour dénoncer d'éventuels dérapages. À l'époque Steven Harper était le seul député réformiste capable de s'exprimer en français. C'est avec lui que la presse francophone allait discuter presque tous les jours, et c'est lui qui nous expliquait que les libéraux et les conservateurs de l'époque manquaient de transparence et que le Sénat était une institution pourrie, qui ne méritait que l'abolition.

Aujourd'hui, ces trois mêmes personnes sont au cœur de ce qu'ils dénonçaient dans les années '90. Le temps nous dira qui est vraiment fautif et qui a fait quoi. Mais je n'en reviens jamais de voir des gens respectés prendre de si mauvaises décisions, des décisions qui vont à l'encontre des valeurs qu'ils prônent publiquement. Ça me désole, je ne comprendrai jamais comment ils peuvent en arriver là... Si vous le savez, dîtes-le moi.

Commentaires

Partage X
Psychologie

Duffy, Wallin, Harper...

Se connecter

S'inscrire