Psychologie

Ce que j'aime de moi

Ce que j'aime de moi

Auteur : Coup de Pouce

Psychologie

Ce que j'aime de moi

Ma détermination
Ça me vient de mon père. Il était une référence dans son domaine, la construction. Il savait saisir les opportunités. Il est mort quand j'avais 17 ans. Ce trait, c'est mon héritage.
Julie Champagne, 34 ans

Ma patience
Lorsque j'ai arrêté de fumer, il m'est venu cette envie de devenir une personne plus agréable pour les autres. J'ai commencé à respirer par le nez, pour réaliser que c'est très séduisant, la patience. Ce n'est pas une qualité «glamour», mais les commentaires de mon entourage m'encouragent à cultiver cette vertu.
Francine Poirier, 65 ans

Mes épaules
Je les aime parce qu'elles sont belles et musclées et qu'elles représentent une certaine détermination. Je suis policière, et j'ai pris la décision de m'entraîner pour participer aux Jeux mondiaux des policiers et pompiers, en août 2009. M'entraîner pour cet événement, c'est un grand défi! Ça donne confiance en soi, ça permet d'être fière de son corps. Je me sens plus attirante. C'est une forme d'épanouissement.
Julie Johnson, 29 ans

Tout!
Je n'ai pas de teinture, j'ai une bonne génétique et je me tiens droite, comme papa. Je marche tous les jours avec Gamine, mon chien. Plus jeune, on veut plus et on veut mieux. En vieillissant, on prend conscience de ce que l'on a. C'est peut-être ce que l'on perd qui nous permet cette forme de lucidité. Alors, à mon âge, je peux dire que je m'aime au complet! C'est le fun, hein?
Lise Trudel, 58 ans

Mes cheveux
À 19 ans, j'ai osé couper les cheveux longs de mon enfance. Mes cheveux sont le miroir de ce qui se passe dans ma tête. Je suis unique, différente, et j'affiche une coupe rebelle, des mèches folles. Je suis une fille spéciale et je veux qu'on le voie! En vieillissant, je veux pouvoir changer de tête au gré de comment je me sens.
Mélanie Lesieur, 20 ansMa sensibilité
C'est grâce à mes quatre enfants que je suis aujourd'hui plus sensible. Ils sont vraiment venus chercher le meilleur de moi. Eux, ils disent que je suis compréhensive, mais pour moi, c'est de la sensibilité. C'est ça qui permet la tendresse et la compréhension. Avec leur papa, ils m'ont permis de découvrir qu'on porte beaucoup de caresses en soi. Quand on aime plusieurs personnes à la fois, l'amour ne se divise pas; il se multiplie.
Josiane Prévost, 42 ans

Mes taches de rousseur
Elles me donnent un air taquin qui me fait du bien! Elles sont très présentes, mais pour moi, c'est un avantage: elles me donnent un air plus jeune! Plus on vieillit, plus on s'aperçoit qu'il faut s'apprécier. Sourire tous les jours et cultiver une étincelle dans les yeux, a rehausse la beauté de chaque femme. Tout au long de ma quarantaine, je ne me suis pas aimée. Je sais maintenant que c'était du temps perdu. Je n'ai plus une minute à perdre...
Martine Petit, 50 ans

Mon sourire
J'étais avec un homme qui me diminuait constamment. J'étais maussade, je ne riais plus, et je ne savais pas que j'étais belle. Et puis, j'ai rencontré Sylvain. J'avais 35 ans. C'est lui, l'élément déclencheur de ma beauté. Il m'a aidée à foncer et à me découvrir. Depuis, sourire est facile!
Carole Leblond, 44 ans

Ma persévérance
Accidentée de la route depuis quatre ans, j'ai dû changer de métier. Anciennement opératrice de chariots élévateurs, je suis retournée à l'université pour apprendre la traduction. Je dois faire face à une importante chirurgie, mais je garde espoir que ma vie redeviendra comme avant.
Karine Teasdale, 25 ans

Mes seins
Ils sont encore fermes et ils sont l'expression de ma féminité! Quand je mets mon beau soutien-gorge noir, je sais que je peux séduire! Même à 60 ans! Ça me rend très fière!
Yvette Poirier, 60 ans

Mes yeux
C'est une beauté qui ne se perd pas! Je peux vieillir en paix!
Monique Bourgeois

Ma joie de vivre
Je ne suis pas venue au monde comme ça! J'ai connu des tempêtes, mais j'ai compris que la vie est plus facile pour les gens qui sourient. Je ne m'arrête plus aux commentaires négatifs ni aux gens qui voient tout en noir. La joie amène la joie! Essayez! Donnez un sourire. Vous allez voir... Ça vous revient!
Josée Beauséjour, 39 ans

Mes pieds
Non! Je n'ai pas vécu d'histoires bizarres avec mes pieds et je n'entretiens pas de fétichisme à leur sujet! Simplement, je vous réponds spontanément! Je me fais des pédicures maison, j'en prends soin et je les trouve sains et beaux! Toutes les chaussures me vont... comme un gant!
Sylvie Bell, 38 ans

Commentaires

Partage X
Psychologie

Ce que j'aime de moi

Se connecter

S'inscrire