Psychologie

3 femmes, 3 causes… Les trucs des gagnantes

3 femmes, 3 causes… Les trucs des gagnantes

Nos 3 gagnantes: Johanne Pinard, Sylvia Hamel et Rachel Landry. Photo: Martin Laprise Auteur : Coup de Pouce

Psychologie

3 femmes, 3 causes… Les trucs des gagnantes

Johanne Pinard, La Maison des Jeunes au Cœur des Montagnes
Des gangs d'ados désœuvrés assis dans les marches du dépanneur et n'ayant rien d'autre à faire que de regarder le temps passer, Johanne Pinard en croisait souvent dans son village. Chaque fois, elle se disait que sa communauté devait faire quelque chose. Mais la communauté, elle le sait, ça commence par soi. Elle se renseigne donc sur les projets développés dans d'autres municipalités et mène un sondage auprès des résidents. Les réponses sont révélatrices : jeunes et moins jeunes veulent que ça change! « Oui, quand j'ai présenté mon sondage au conseil municipal pour demander un local et mettre sur pied une maison des jeunes, je venais d'épouser une cause, et non, je n'avais pas de mode d'emploi! Mais le gros bon sens, ça fait parfois des miracles! », avoue-t-elle.

Son truc: « Bien des femmes, génies dans leur foyer, craignent de s'impliquer dans leur communauté, mais l'important, c'est de poser un premier geste. Assister à une réunion du conseil municipal ou du conseil d'arrondissement de son quartier est une démarche toute simple qui permet de découvrir qu'on a des choses à dire. Pour mener de grandes réalisations, il faut poser de petits gestes! »

 

Rachel Landry, Bouffe-Action de Rosemont
Rachel Landry n'est pas née en se préoccupant de l'alimentation des plus démunis! C'est un hasard de la vie qui l'a menée à œuvrer dans le milieu communautaire. « Immédiatement, j'ai aimé tous ces gens qui travaillent comme des fourmis pour bâtir un monde meilleur. Ici, les qualités de chacun sont mises à contribution. Oui, je suis une adjointe administrative, mais savez-vous que je fabrique des trophées faits d'articles recyclés pour remettre à nos bénévoles? Savez-vous que j'écris des chansons pour les soirées où des gens seront honorés? Et, le plus important, il n'y a personne pour me dire que "ça ne fait pas partie de mes tâches". Quand on travaille au mieux-être des autres, ça devient un mode de vie. On se couche le soir en imaginant ce qu'on pourrait faire de mieux, et le lendemain, on se lève à la hâte pour se rendre au travail! On imagine souvent qu'aider sa communauté demande des qualités qu'on ne possède pas! Or, en s'impliquant dans son milieu de vie, on se découvre beaucoup des qualités qu'on ne soupçonnait pas! »

Son truc: « Faites la liste des organismes autour de chez vous, et allez-y! Oser pousser la porte constitue souvent le premier geste! Offrir ses services, parfois à titre de bénévole, est une excellente façon d'investir son environnement et de découvrir qu'on a souvent bien plus de talent que ce que l'on avait imaginé! »

Sylvia Hamel, Parent Étoile
Sylvia Hamel travaille avec l'un des plus grands tabous qui soient : la mort. Lorsqu'elle a créé Parent Étoile, un organisme qui vient en aide aux enfants endeuillés, elle venait de découvrir qu'il existait chez nous un nombre effarant d'enfants laissés pour compte avec le deuil d'un parent. Elle suit alors des formations, et dans ce quasi désert (il n'existait qu'une ressource à Québec), elle bâtit une oasis. « On pense souvent que les autres, celles qui gagnent des bourses de 10 000 $, sont des femmes exceptionnelles qui ont un parcours de vie extraordinaire! Mais moi, je suis une femme bien ordinaire, comme tant de lectrices de Coup de Pouce... Une femme ordinaire, capable de choses extraordinaires... Je viens de le découvrir! Je n'ai pas réponse à tout ce que vivent les enfants, et je rencontre des peines souvent plus grandes que les outils que je possède pour les aider. Mais s'impliquer auprès des autres, c'est accepter d'aller sur des terrains inconnus. L'aide aux enfants endeuillés m'a également permis de découvrir une chose importante : tendre la main à quelqu'un qui a besoin de nous, ça donne des ailes et ça permet de se sentir en vie! »

Son truc: « Se répéter qu'on n'est pas seule à ne pas avoir toutes les réponses. Mais ensemble, on peut trouver une solution! »

Commentaires

Partage X
Psychologie

3 femmes, 3 causes… Les trucs des gagnantes

Se connecter

S'inscrire