Couple

Rencontre amoureuse: faire les premiers pas

Rencontre amoureuse: faire les premiers pas

Auteur : Coup de Pouce

Couple

Rencontre amoureuse: faire les premiers pas

En 2009, les femmes se permettent-elles de faire librement les premiers pas en amour?

«En général, du moment qu'elles se sentent attirées, les femmes s'arrangent pour le faire savoir, estime Jocelyne Bisaillon, psychologue et auteure du livre Le grand amour! Est-ce pour moi? Je pense qu'une femme qui possède une bonne estime d'elle-même saura exprimer ses sentiments à l'homme qui l'intéresse.»

Mettre les stéréotypes au rancart
Plusieurs pensent encore que si les hommes font davantage les premiers pas, c'est qu'ils sont motivés par leurs instincts de «chasseur». Cette attitude serait en quelque sorte innée. Mais certains scientifiques, faute de preuves, mettent en doute cette théorie et rappellent plutôt l'importance de la culture comme déterminant de nos comportements. De fait, depuis l'avènement du féminisme, on assiste à l'éclatement des standards dans le domaine de la séduction. Hé oui! Elle est bien terminée l'époque où seul l'homme pouvait conter fleurette à la femme de son choix. «La responsabilité ne repose plus seulement sur les hommes lors de la rencontre initiale», précise Martine Cinq-Mars, psychologue.

Bien entendu, notre personnalité influence grandement notre façon d'aborder, ou de ne pas aborder, la gent masculine. «Si une personne est habituellement active dans sa vie, si elle prend sa place dans une réunion d'équipe, par exemple, elle prendra probablement les devants quand viendra le temps de démontrer son intérêt amoureux», avance la psychologue Martine Cinq-Mars. On craint de se voir accoler des étiquettes dépréciatives, telle que «femme facile»? Certes, ce genre de préjugés circule encore, mais on ne doit pas s'y attarder, croit la psychologue. Un peu d'audace! Nombre d'histoires d'amour n'auraient jamais vu le jour si les femmes n'avaient pas pris les devants!Besoin d'un peu de confiance ou d'inspiration? On lit les témoignages suivants!

Un slow ennivrant!
«Un soir d'hiver, j'amène danser une copine qui vit des choses difficiles. Alors que je sirote mon verre, je vois un gars qui danse comme un dieu, et qui n'est pas laid, en plus. J'ai envie de lui dire combien il danse bien. C'est une impulsion, c'est impératif,très fort et complètement fou! Je me faufile donc jusqu'à lui sans le quitter des yeux. Je lui dis : "Je veux juste te dire que tu danses super bien". Je retournais à ma place, , raisonnable, après tout j'étais déjà en couple, lorsqu'il s'est mis à me parler. Puis, commence un slow et nous voilà à danser ensemble… Il m'invite chez lui. J'en meurs d'envie, mais je refuse. Deux semaines plus tard, après de sérieuses discussions avec mon conjoint, je me retrouve célibataire à nouveau. Je dois revoir ce gars du bar. Absolument. Tout ce que je connais de lui, c'est son prénom et son lieu de travail. J'appelle et j'arrive à le retrouver. Nous sommes ensemble depuis 15 ans.»
Catherine, 43 ans

Le prochain sera le bon!
«J'étais célibataire depuis deux ans lorsque j'ai rencontré Olivier. J'avais 27 ans et j'en avais assez de butiner d'homme en homme. J'étais bien décidée: le prochain gars que j'embrasserais me plairait vraiment et ce serait le début d'une histoire sérieuse. À la Saint-Valentin, une amie a organisé un party de célibataires et j'y ai retrouvé beaucoup de connaissances du secondaire, dont Olivier. Nous avons bavardé toute la soirée, puis je lui ai dit qu'il me plaisait. J'ai été très claire en lui précisant qu'une histoire d'un soir ne m'intéressait pas. Je m'impressionnais moi-même! Enfin, je m'affirmais avec un homme (et je n'avais pas bu une goutte d'alcool!). Qu'est-ce qu'il m'a répondu? Eh bien, on est ensemble depuis huit ans, alors vous pouvez imaginer…»
Vanessa, 35 ans

Un prospect peu perspicace
«J'avais un œil sur Pierre depuis l'adolescence. Lorsque nous étions étudiants à l'université, il habitait en appartement avec un de mes bons amis, alors c'était facile pour moi d'entrer en contact avec lui. Un jour, j'ai pris mon courage à deux mains et je l'ai invité au cinéma. Il a accepté. Puis, je l'ai invité à faire des activités les deux semaines suivantes. Mais il ne se passait rien... Jusqu'au soir où, comme il se faisait tard, je lui ai offert de dormir chez moi: "Prends mon lit, moi je vais dormir dans la chambre de ma colocataire". Il était d'accord. Je n'en pouvais plus! Alors j'ai poursuivi: "Coudon, faut que je te saute dessus pour te montrer que je suis intéressée?!". Là, il n'a rien trouvé à répondre… Ce n'est peut-être pas très romantique comme début, mais notre histoire d'amour dure maintenant depuis 12 ans.»
Marianne, 32 ans

Un baiser pour briser la glace
«Vendredi soir, bar, copines: soirée typique. J'ai 19 ans, je suis célibataire et j'en suis découragée. Alors, je me lance: "Les filles, c'est ce soir que ça se termine! J'embrasserai le prochain gars qui entrera dans le bar!". Silence. Regards vers la porte: un garçon fait son apparition. Grand soupir de soulagement: il est jeune et il est beau! Je m'avance donc directement vers lui et lui demande le plus sérieusement du monde: "Écoute, pourrais-tu, s'il vous plaît, m'embrasser? J'ai fait un pari avec mes copines." Et, sans vraiment réaliser ce qui lui arrivait, il m'embrasse gentiment, et je retourne fièrement auprès de mes copines. Le pauvre était le «conducteur désigné» de son groupe d'amis et n'avait donc même pas une goutte d'alcool en lui pour absorber le choc de ma demande saugrenue. Je suis retournée chez moi ce soir-là en me disant que je ne voulais plus jamais revoir ce gars tellement j'étais gênée. J'ai appris plus tard que, de son côté, il est entré chez lui en se promettant de me retrouver. Je l'avais marqué par mon audace. C'était il y a cinq ans et demi, et nous formons depuis un couple. On peut remercier la destinée que personne d'autre ne se soit faufilé devant lui dans l'embrasure de la porte du bar ce soir-là!»
Céline, 25 ans

Commentaires

Partage X
Couple

Rencontre amoureuse: faire les premiers pas

Se connecter

S'inscrire