Couple

Partager ses objectifs financiers en couple

Partager ses objectifs financiers en couple

Parler d'argent est supposé être plaisant. Auteur : Coup de Pouce

Couple

Partager ses objectifs financiers en couple

Chaque individu a ses objectifs professionnels et financiers. Et ce n’est pas parce qu’on choisit de vivre à deux qu’on les oublie. Un couple en santé partage ses objectifs financiers et se communique ses ambitions.

Il est facile de se dire qu'il suffit de communiquer pour que le tour soit joué. Mais par où commencer? Comment rendre les discussions financières agréables et inspirantes?

L'erreur financière la plus courante dans un couple est le secret financier.

Si l'acquisition est pour soi personnellement, on en fait son objectif propre et on est fier de l'atteindre. On met son conjoint au courant de son but. Ainsi, il pourra partager cette fierté. Si l'acquisition est pour la famille, elle devient un but commun auquel chaque membre de celle-ci participe, et tous vivront pleinement le succès qui en résultera. Quoi de plus génial!

Des exemples:

Investir en couple:   
Il faut parler des différentes possibilités, des objectifs recherchés par tel ou tel investissement. Si un investissement suscite plus l'intérêt d'une personne que de l'autre, il se situera sur le plan individuel.

On se félicite, on s'encourage et on apprend ensemble. Plus un des partenaires a du succès, plus ce dernier se reflète dans la vie du couple.

Se fixer un objectif commun:            
Un voyage, par exemple. Ce qui est important, c'est de pouvoir travailler ensemble. On planifie à deux, on se consulte quant à la façon d'y arriver et on vit la réussite de la même manière.

  

Lire aussi: L'argent dans le couple: plus tabou que le sexe

Lorsqu'un couple est en harmonie financière, les deux individus sont conscients du revenu familial et des dépenses à court, moyen et long termes. Ils travaillent ensemble à l'élaboration et à la tenue du budget. Ils décident à deux de ce qu'ils peuvent se permettre. On se souviendra que la prospérité, c'est vivre à l'intérieur de ses limites financières.

Si les seules discussions d'argent du couple ont lieu lorsque vient le temps de payer les factures ou d'effectuer les déclarations de revenus, rapidement, on associera les finances aux «dépenses» plutôt qu'aux «réalisations».

Parler d'argent est supposé être plaisant. Parfois, un des conjoints en gagne plus que l'autre. Cela ne veut pas dire que les partenaires ne sont pas égaux. Le processus décisionnel des objectifs communs appartient aux deux membres du couple. Il importe d'être équitable dans l'attribution des tâches. Et de prendre en considération les forces et les faiblesses de chacun.

On s'amuse, on rie et on ne se tient pas sur la défensive. L'erreur est humaine, même si elle est financière. Le succès est accessible lorsqu'on met du sien dans l'équation.

Et les enfants?

Un bambin de cinq ans ne doit pas connaître le solde des cartes de crédit ou les revenus de la famille. Par contre, il doit savoir qu'il y a un budget et que des montants sont alloués à l'épicerie, aux vêtements, etc. Si on prend le temps de lui expliquer comment on gagne des sous et comment la famille dépense cet argent, l'enfant comprendra vite le fonctionnement des finances familiales et les valeurs qui y sont rattachées.

Commentaires

Partage X
Couple

Partager ses objectifs financiers en couple

Se connecter

S'inscrire