Couple

Mon homme saute sur tout ce qui bouge

Mon homme saute sur tout ce qui bouge

  Photographe : Marie-Eve Tremblay | Colagene.com

Couple

Mon homme saute sur tout ce qui bouge

J’ai rencontré Charles il y a trois ans, lors d’un souper organisé par des amis. Cet homme, qui plaisait naturellement par son éloquence, son charisme et son sens de la répartie, a jeté son dévolu sur moi. Il multipliait les petites attentions, il était franchement drôle. Son numéro de séduction m’a vite fait craquer.

Les premiers temps de notre relation, son aura de conquérant me galvanisait. Je me sentais spéciale, élue. J’avais l’estime au plafond: c’est flatteur d’être la flamme officielle d’un charmeur. Je savourais mon statut particulier.

Bien sûr, il restait très galant auprès de la gent féminine. Je n’y voyais qu’une marque de politesse, sans plus. Les autres avaient peut-être droit aux sourires et aux compliments, mais moi, j’avais les déclarations enflammées. C’était un compromis acceptable.

La passion des débuts s’est essoufflée... mais pas la dépendance au flirt. Charles aimait les femmes. Il aurait fallu être dans le déni pour ignorer les indices quotidiens de cette évidence. Un regard qui louche constamment sur la voisine, au restaurant. Un compliment appuyé sur la tenue d’une vendeuse. Il était constamment sur le radar.

J’essayais d’en rire, de considérer ça comme de vieux réflexes de célibataire. Je connaissais son scénario à fond. Ses tactiques fonctionnaient presque toujours, les femmes le trouvaient épatant. Et qui étais-je pour les juger...

Plus les mois passaient, plus ses instincts de séducteur me dérangeaient, même si je ne doutais ni de ses sentiments ni même de sa fidélité. J’essayais de relativiser, de me dire que chacun a droit à son jardin secret.

Le printemps dernier, des ennuis professionnels ont rendu son humeur particulièrement massacrante. Il était distant et froid avec moi, toujours préoccupé. Notre relation était tendue.

Je voyais par ailleurs passer des commentaires ultra-flatteurs et pleins d’humour dans le fil de mes réseaux sociaux, commentaires que mon homme adressait majoritairement à de jolies connaissances au féminin pluriel. Il y a eu des mises au point, des discussions orageuses. Distant dans l’intimité, courtois en public. Ce double standard me blessait.

Puis un soir, en plein restaurant, je l’ai surpris en train de draguer la serveuse, alors que je revenais des toilettes. Je ne mentirai pas: j’ai eu envie de lui enfoncer les baguettes dans les narines.

Séduire pour mieux briller en société, je voulais bien. Mais la drague systématique, alors que nous étions en pleine zone de turbulences, c’était difficile à avaler!

J’étais en colère, humiliée. Par orgueil, je lui ai rendu la monnaie de sa pièce et j’ai flirté avec un de mes collègues dans les jours suivants. Mon estime se portait mieux... mais à quel prix? Notre relation devenait une guerre de pouvoir. C’était destructeur et épuisant.

Je me suis mise à douter de tout, surtout de moi. Je me sentais diminuée, invisible quand j’étais à ses côtés. J’avais l’impression que je ne comptais plus autant pour lui. Ce regard admiratif qu’il réservait aux étrangères, j’aurais voulu qu’il le pose sur moi. Quand il sortait avec ses amis, je ne fermais pas l’œil de la nuit. Je l’imaginais en train de flirter avec une autre.

Rabaissée, exténuée, j’ai joué cartes sur table. Son comportement ne me convenait plus, je ne pouvais pas rester avec lui dans ces conditions. Charles a eu un choc, et j’ai décidé de donner une autre chance à notre relation.

Mais c’était trop peu, trop tard. Quelques semaines plus tard, j’ai rompu avec lui. Certaines bornes avaient été dépassées, et j’avais encore le sentiment d’être dévalorisée, que cette relation n’était plus saine et positive pour moi. Aujourd’hui, j’essaie de trouver un meilleur équilibre entre le besoin de plaire de mon partenaire et mon besoin de me sentir respectée et importante à ses yeux...

Commentaires

Partage X
Couple

Mon homme saute sur tout ce qui bouge

Se connecter

S'inscrire