Couple
27 juin 2005

Mariage: l'art d'éviter les impairs

Par Chantal Dauray

Auteur : Coup de Pouce

Couple
27 juin 2005

Mariage: l'art d'éviter les impairs

Par Chantal Dauray

Parmi vos nombreuses questions sur l'étiquette du mariage, nous en avons choisi certaines, que nous avons présentées à Suzanne Laplante, auteure de Mariage, Étiquette et planification. Solutions aux pommes de discorde habituelles.

Les faire-part
Comment savoir clairement qui est invité et qui ne l'est pas, de manière à éviter les situations embarrassantes?
«Les prénoms inscrits sur les enveloppes et les cartons-réponses indiquent les personnes invitées. Si les enfants le sont, leur prénom y figure ou la mention «et famille». Même chose du côté des «accompagnateurs». Si le faire-part ne mentionne pas les deux prénoms ou encore «et invité(e)» (que je préfère au terme «escorte»), cela signifie que l'on est invité seul. Conseil aux mariés: n'inscrivez pas la mention «nombre de personnes» sur le carton-réponse et désignez une personne que les invités pourront contacter au besoin.»

Doit-on envoyer un faire-part à une personne si on sait qu'elle ne pourra y être?
«Oui, malgré les craintes que cela suggère qu'on espère un cadeau. C'est la preuve tangible que la personne était bien invitée. J'ai constaté plusieurs malentendus avec les invitations par téléphone ou par personne interposée. On peut d'ailleurs accompagner le faire-part d'un petit mot, tel que Tante Anna, nous savons que vous ne pourrez être présente à notre mariage, mais nous tenions à vous envoyer notre faire-part en guise de souvenir.»

Quoi faire si la personne invitée a ajouté un ou des prénoms à la main sur le carton-réponse?
«La mariée, sa mère ou la dame d'honneur doit contacter la personne concernée pour lui dire que, par exemple, la présence des enfants n'est pas prévue, parce que ça ne convient pas au genre ou au lieu de l'événement ou que les mariés ont dû limiter le nombre de convives. La mariée peut aussi envoyer un petit mot, en mentionnant qu'elle espère qu'on comprendra leur volonté. C'est la décision des mariés de vivre cette journée spéciale comme ils l'entendent et il convient de la respecter.»

Retour au Guide Mariage

Les cadeaux
Comment calculer la valeur du cadeau?

«Renseignez-vous auprès d'un proche des mariés pour savoir s'ils ont enregistré une liste de mariage et l'endroit. Ils souhaitent peut-être une contribution pour un cadeau particulier, comme un voyage ou un tableau. Cette information figure parfois sur le faire-part. SVP, n'apportez pas le cadeau au lieu de la réception. Très encombrant! Faites-le plutôt envoyer d'avance chez les mariés ou chez la dame d'honneur. Bien qu'aucune spécialiste de l'étiquette ne le recommande, il semble y avoir une tendance au Québec à donner de l'argent. Offrez alors l'équivalent du prix du couvert par personne. Pour évaluer le montant, le lieu de la réception vous donnera une idée ou encore contactez le directeur des banquets pour connaître leurs forfaits. Donnez selon vos moyens, ne vous privez pas d'aller à un mariage. Les mariés connaissent votre situation générale et ont choisi de vous inviter. Vous pourriez aussi contribuer à un cadeau collectif.»


Si on décline l'invitation au mariage d'une cousine qui vit au loin, doit-on quand même lui offrir un cadeau?
«Oui, on devrait envoyer un petit quelque chose, surtout si c'est quelqu'un de la famille. Le cadeau peut être moins coûteux que si on assistait au mariage.»

Quel est le rôle du témoin? Est-ce toujours les parents?
«Son rôle est de signer les registres, point. Dans la tradition catholique francophone, le témoin est souvent le père, alors que la tradition protestante anglophone confère ce rôle au garçon d'honneur («best man»). On peut aussi demander à la mère ou à la dame d'honneur de signer, mais, légalement, une seule signature est nécessaire. Demandez au célébrant quelle est la tradition et discutez-en rapidement avec les personnes concernées pour ne pas créer d'impair. J'ai souvent vu des parents tenir pour acquis qu'ils signaient les registres au moment de la cérémonie. La déception, je ne vous dis pas! Je comprends que ça puisse être important pour certains parents, mais ils doivent tourner leur énergie vers leur enfant qui se marie. Vous pouvez aussi leur attribuer un autre rôle, allumer le cierge par exemple.»

Comment composer une table d'honneur avec les familles reconstituées?
«La table surélevée face aux invités est démodée, de même que la haie d'honneur. Je préfère la table ronde, ovale, en demi-lune ou en fer à cheval avec les mariés au bout. Plutôt que les parents, assoyez plutôt à la table d'honneur les membres du cortège ou, s'il n'y en a pas, des amis proches. Évitez de choisir un seul côté de la famille. Les mariés peuvent être seuls à une petite table, flanquée de quatre tables d'honneur, où s'assoient les familles et peut-être quelques amis proches. Certains mariés ont trouvé des alternatives originales: tirer au sort les heureux élus de la table d'honneur ou changer de table pour chaque service. Cette option peut toutefois être compliquée pour le personnel d'établissement.»

A-t-on encore recours à cette habitude de frapper les verres pour obtenir un bisou des mariés?
«Cette coutume bien québécoise est en perte de vitesse. Plusieurs établissements ne permettent pas qu'on frappe les verres et cogner sur la table est irritant! Je vois de plus en plus les invités chanter une chanson ou raconter une anecdote. Ils pourraient aussi exprimer à voix haute une citation sur l'amour.»

Retour au Guide Mariage

Ressource

  • Mariage, Étiquette et planification, Suzanne Laplante, Les Éditions de l'Homme, 1999, 144 p.
  • Partage X
    Couple

    Mariage: l'art d'éviter les impairs