Argent et consommation

Vivre selon ses moyens quand on a des revenus variables

Vivre selon ses moyens quand on a des revenus variables

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Vivre selon ses moyens quand on a des revenus variables

Horaire flexible, absence de patron et possibilité de travailler de la maison... Le mode de vie des travailleurs autonomes a de quoi faire des jaloux. Mais l'envers de la médaille, c'est que ces travailleurs indépendants doivent renoncer à un avantage précieux de la vie de salariés: la paye aux deux semaines. Comment parvenir à équilibrer nos finances quand nos revenus fluctuent au gré des contrats?

Pour Émilie Bernet-Pelletier, conseillère budgétaire à l'Association coopérative d'économie familiale de l'Est de Montréal, les travailleurs autonomes doivent adopter une discipline budgétaire à toute épreuve. «Ils doivent garder à l'esprit qu'une baisse de contrats peut survenir à tout moment et qu'une maladie ou un accident peut les obliger à arrêter de travailler pendant une période indéterminée», explique-t-elle. Sans coussin financier ou fonds de roulement, une période sans revenu peut être catastrophique pour les finances personnelles.

En faisant leur budget, les travailleurs autonomes devraient donc sous-estimer volontairement leurs revenus et anticiper leurs dépenses des semaines, voire des mois à l'avance. «Lorsqu'ils connaissent une excellente année, ils doivent garder la tête froide et augmenter sensiblement leur épargne de façon à ne pas être pris au dépourvu quand ils traverseront une période creuse», explique la conseillère budgétaire. Malheureusement, la plupart des gens font le contraire: quand les contrats abondent, ils dépensent en fous, sans économiser davantage.

Mme Bernet-Pelletier conseille aussi de distinguer clairement, dans nos comptes bancaires, les revenus de l'entreprise de nos revenus personnels. C'est l'approche qu'adopte depuis des années André Dumont, un travailleur autonome dans le monde des communications. «Chaque fois que je reçois le paiement d'un client, je transfère un pourcentage de ce montant directement dans mon compte affaires. Ce compte me sert à accumuler les sommes nécessaires pour payer mes impôts et mes taxes», dit-il. Jamais il n'utilise cet agent pour ses dépenses personnelles. Même approche pour la planification financière de sa retraite. En tant que travailleur autonome, la prudence est de mise.

En 2011, Statistique Canada recensait 545 000 travailleurs autonomes au Québec, soit près de 14% de tous les travailleurs.

 

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Vivre selon ses moyens quand on a des revenus variables

Se connecter

S'inscrire