Argent et consommation

Une assurance invalidité pour protéger ses finances

Une assurance invalidité pour protéger ses finances

IStock Photographe : IStock Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Une assurance invalidité pour protéger ses finances

Pourquoi devrait-on protéger ses finances en cas d’invalidité? Pour quel montant? Quand? Ce qu’il faut savoir sur l’assurance invalidité.

Les statistiques démontrent qu'une personne sur quatre subira une invalidité au moins une fois dans sa vie. Sera-t-elle invalide pour une période de deux semaines, de quelques mois, de plusieurs années ou de façon permanente?

Avant de signer un contrat d'assurance invalidité, il importe d'évaluer différents aspects de sa situation financière:

1- Son salaire est-il protégé par l'assurance maladie?

2- Bénéficie-t-on d'une protection au travail, c'est-à-dire d'une assurance salaire?

3- A-t-on droit à une protection de courte durée (par exemple 66% du salaire pendant les six premiers mois), qui est normalement différente de celle de longue durée (par exemple 50% du salaire jusqu'à 65 ans)?

4- Combien de mois de dépenses son coussin financier peut-il couvrir? À combien s'élèvent ses dépenses par mois? Quel est son salaire mensuel net?

On peut déterminer son besoin en assurances invalidité à partir des questions du point 4. Pour ce faire, il faut garder en tête que la protection devrait couvrir le montant des dépenses (et non le salaire) à 100%.

Prenons une personne dont le coussin financier serait de 5000$, les dépenses de 2500$ par mois et le salaire mensuel net de 3000$. Avec la protection de courte durée, elle recevrait de son employeur 1980$ par mois, soit 66% de son salaire. Si on retranche ce montant à ses dépenses mensuelles, on obtient un manque à gagner de 520$ par mois. Sur une période de six mois, cela représente 3120$.

Toujours dans notre cas hypothétique, l'invalidité de longue durée couvre 50% du revenu net, soit 1500$. La personne se retrouverait donc avec un manque à gagner mensuel de 2500$ moins 1500$, soit 1000$. Le coussin pourrait donc encore combler le manque pour environ deux mois après l'invalidité de courte durée.

À noter: il est possible de demander un délai de carence de huit mois. On peut ainsi réduire de beaucoup la prime à payer sur la protection d'assurance invalidité. Comme certains types de travail sont plus à risque que d'autres, la prime variera selon la profession.

Des avenants avantageux

Il est possible d'ajouter plusieurs types d'avenants à sa protection. Parmi les plus avantageux, on trouve:

Remboursement de la prime (50%)
Cette garantie prévoit le remboursement de 50% de la prime annuelle admissible ayant été versée ou ayant fait l'objet d'une exonération aux termes de la police, à certaines dates, si on ne devient pas invalide et si le montant total des demandes de règlement présentées est minime. On se souviendra que trois personnes sur quatre ne connaîtront pas d'invalidité au cours de leur vie. En utilisant cet avenant, on réduit de beaucoup le risque de dépenser de l'argent inutilement.

Protection relative à la propre profession
Cette garantie procure une rente mensuelle en cas d'invalidité totale au titre de la profession habituelle. Si l'invalidité ne permet plus de pratiquer celle-ci, l'assurance n'exigera pas que la personne suive une formation pour effectuer un autre type de travail.

Indexation selon le coût de la vie
Cette garantie aide à protéger la rente contre l'inflation en période d'invalidité en l'indexant tous les six mois durant la période d'indemnisation jusqu'au 65e anniversaire de naissance de la personne assurée.

Protection du revenu
Cette garantie offre la possibilité de majorer sa rente mensuelle sans égard aux changements survenus dans son état de santé. Normalement, à la date d'anniversaire de la police, on peut demander une majoration de sa rente mensuelle jusqu'à concurrence d'un certain pourcentage du montant total.

Précisons que lorsqu'on ajoute un avenant à sa protection, on augmente le coût de la prime. Il est tout de même souvent avantageux de le faire.

Il est très important d'avoir une assurance invalidité quand on est travailleur autonome ou que son employeur n'offre pas d'assurance salaire. Cette protection enlève un gros stress financier à la famille et permet de maintenir ses projets, même en cas de pépin!

  

 

 

 

 

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Une assurance invalidité pour protéger ses finances

Se connecter

S'inscrire