Argent et consommation

Succession: par où commencer

Succession: par où commencer

  Photographe : iStock

Argent et consommation

Succession: par où commencer

On vient d’apprendre qu’un proche nous a désigné comme liquidateur testamentaire et on a besoin d’aide? Me Amélie Gérin, notaire chez Gérin Pomerleau et membre du regroupement PME inter-notaires, nous offre ses conseils.

1. On consulte un notaire sans tarder. Même s’il n’y a pas de transfert immobilier, Me Gérin suggère tout de même de le faire. «À partir de la date de décès, les héritiers ont six mois pour renoncer à la succession. Par manque de connaissance, les héritiers pourraient se retrouver responsables des dettes du défunt, alors qu’on aurait pu les protéger», précise-t-elle.

2. On demande une estimation. Les frais notariés varient énormément, puisqu’ils sont fixés en fonction de l’ampleur du patrimoine du défunt et des tâches à accomplir. Normalement, le notaire fournit une estimation de départ à son client et offre ses services suivant un taux horaire plutôt qu’à forfait.

3. On choisit bien notre notaire. On se renseigne d’abord auprès de la Chambre des notaires du Québec (cnq.org), qui nous recommandera un notaire selon la spécialité recherchée et notre lieu de résidence. Comme plusieurs rencontres sont à prévoir, mieux vaut en prendre un près de chez nous. Si la succession qu’on doit gérer est plutôt complexe, on n’hésite pas à opter pour un notaire dont c’est la spécialité. «Un notaire ou un regroupement de notaires qui traitent beaucoup de dossiers de succession et qui ont acquis une certaine expertise dans ce domaine au fil des ans pourront mieux conseiller et protéger leurs clients», affirme Me Gérin. 

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Succession: par où commencer

Se connecter

S'inscrire