Argent et consommation

Services payables à l'avance: des intérêts parfois hallucinants

Services payables à l'avance: des intérêts parfois hallucinants

Certains fournisseurs font payer à l'avance leurs services, ce qui fait significativement grimper les montants d'intérêts. Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Services payables à l'avance: des intérêts parfois hallucinants

En matière de crédit, tout est relatif. Lors de l'achat d'une maison par exemple, le montant payé au terme du contrat pourra représenter près du double de la valeur de la résidence, même avec un bon taux d'intérêt. «Si vous achetez une maison de 200 000 $, que vous pouvez maintenant pratiquement financer entièrement, à un taux d'intérêt de 6 %, amorti sur 25 ans, vous aurez payé au total 383 883.97 $, soit 183 883.97 $ en intérêt. C'est presque autant de capital que d'intérêt. Les montants sont si énormes que les frais d'intérêt sont hallucinants», démontre l'analyste en Services financier chez Option consommateur, Jean-François Vinet.

Le site Internet de l'ACFC (Agence de consommation en matière financière) est doté d'une calculatrice fort bien faite. Vous pourrez ainsi voir à l'avance l'intérêt que vous aurez payé au terme de votre contrat et consulter ces données avant de faire le grand saut.

Facturation à l'avance

Surveillez aussi le taux d'intérêt demandé sur vos divers services, comme le téléphone, le câble ou l'électricité. Plusieurs, comme le téléphone et le câble, vous facturent à l'avance, pour le mois suivant l'obtention du dit service.

«Certains indiquent le taux d'intérêt par mois, mais si vous le multipliez par 12, ça ne vous donnera pas le taux annuel. À 1,5 % d'intérêt mensuel affiché, multiplié par 12, cela donne 18 %, alors qu'en réalité, il est plutôt de 20 %», explique M. Vinet.

«Dans un contrat de service à exécution précise, par exemple en télécommunications, c'est normal. La loi prévoit qu'aussitôt que le service commence à être exécuté, il est considéré comme rendu, alors il faut le payer. Les interurbains téléphoniques ou les films loués sur le câble, seront facturés le mois suivant. La facture sera alors toujours en deux temps», précise Élise Thériault, avocate et conseillère juridique chez Option consommateur, qui ajoute que l'intérêt chargé doit être indiqué de façon annuelle et ne doit pas dépasser le seuil criminel fixé à 60 %.

Bien s'outiller pour contester

Et si vous voulez contester une facture ou de l'intérêt payé en trop, mieux vaut être bien outillé. Plusieurs des problèmes portés à l'attention d'Option consommateur portent sur le service à la clientèle. «Que ce soit de la surfacturation, une erreur de forfait, un rendez-vous avec un technicien qui ne se présente pas, c'est le consommateur qui doit prouver qu'il a commandé un service et ne l'a pas obtenu ou en a obtenu un autre. C'est votre parole contre celle du préposé», poursuit Mme Thériault, qui conseille... de tout enregistrer!

«Vous n'avez pas nécessairement à le dire, puisqu'il est légal d'enregistrer une conversation à laquelle nous faisons partie. Souvent, un message dit que «l'appel pourra être enregistré», donc si eux-mêmes disent que vous pourriez être enregistré c'est qu'ils n'ont pas d'inconvénients à l'être.»


Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Services payables à l'avance: des intérêts parfois hallucinants

Se connecter

S'inscrire