Argent et consommation

Se protéger de la fraude et des criminels à col blanc

IStock Auteur : Coup de Pouce Crédits : IStock

Argent et consommation

Se protéger de la fraude et des criminels à col blanc

Tout d'abord, il est de votre responsabilité de déchiqueter consciencieusement les papiers contenant nom, adresse ou toute autre information personnelle. Il y a des gens qui se spécialisent dans la fouille des poubelles et des bacs de recyclage pour trouver de tels documents. Ce sont de vraies mines d'or pour ces voleurs. Un conseil: procurez-vous une déchiqueteuse. Il est possible d'en dénicher une pour la modique somme de 30 $. En fin de compte, ça représente un excellent investissement.

Aussi, il ne faut jamais entrer votre adresse domiciliaire sur votre GPS. Si un fraudeur met la main sur celui-ci, il saura qu'il peut aller chez vous sans problème.

Troisièmement, il faut garder vos codes secrets. SECRETS! Personne ne doit les connaître, pas même vos proches. Ils ne doivent pas être décodables. En plus, il est important de les modifier régulièrement.

Il est toujours prudent de détruire la carte magnétique utilisée pour entrer dans une chambre d'hôtel que vous avez oubliée dans votre sac. Elle contient de l'information personnelle facilement retraçable pour un fraudeur.

Vous devez toujours garder un œil sur vos cartes de crédit et de débit lorsque vous payez votre addition au restaurant ou votre facture au magasin. Et lorsque vous transigez par Internet, il est très important de toujours utiliser les sites sécuritaires (ceux munis d'un petit cadenas).

Ces trucs, sans éliminer complètement les risques de fraude, vous permettent de limiter ceux-ci le plus possible.

Détecter les criminels à cravate

Ensuite, comment se protéger contre les malfaiteurs à col blanc, aussi appelés criminels à cravate, surtout lorsque ces derniers sont des gens en qui on a confiance? Dans ce cas, il faut surtout vous fier à votre intuition. Mais il y a tout de même quelques vérifications techniques que vous pouvez effectuer. Entre autres:

  • Lorsque vous rencontrez un conseiller pour la première fois, qu'il vous ait été recommandé ou non, il faut lui demander s'il possède son permis de l'Autorité des marchés financiers (AMF). S'il fait parti d'un cabinet privé, vérifiez si celui-ci est enregistré auprès de l'AMF.
  • Lorsque vous effectuez un placement ou que vous vous procurez une assurance, libellez toujours le chèque au nom de l'institution financière, de la compagnie de gestion des fonds ou de l'assurance (p. ex. Banque Nationale, London Life, AGF, etc.). Si votre conseiller vous demande de faire le chèque à son nom ou à celui de son cabinet (p. ex. Earl Jones ou Norbourg), une lumière rouge doit clignoter, et des vérifications s'imposent. De plus, il est à noter que toutes les fois que l'on effectue une transaction financière, on doit recevoir un document de la compagnie mentionnant le changement. 

Il y a des personnes qui détournent de l'argent, des conseillers qui faussent la vérité pour réussir une vente... Heureusement, il y a ceux qui font un excellent travail. Ceux-ci sont plus nombreux. On ne parle tout simplement pas d'eux aux infos.

Un conseiller qui défend ses intérêts

On peut s'assurer d'avoir un conseiller qui défend ses intérêts en posant quelques questions, notamment en ce qui a trait à la planification de retraite ou à la stratégie de placements :

  • Quel est le rendement annuel?
  • Pouvez-vous me montrer dans le prospectus le rendement réel de mes placements?
  • Ces types de placements respectent-ils ma tolérance au risque?
  • S'il y a divergence, posez des questions.
  • L'argent qui doit être décaissé au cours des cinq prochaines années est-il géré de la même façon que celui dont j'aurai besoin dans plus de dix ans? Si oui, pourquoi?
  • Quel est le taux d'indexation?
  • Le taux moyen est de 2,5 %.
  • L'espérance de vie est de combien? De 80 ans? De 90 ans?
  • L'âge inscrit à cet endroit correspond à celui où les REER et l'argent non enregistré seront liquidés. À partir de ce moment, vous vivrez des Rentes du Québec, de la Sécurité de la vieillesse et du fonds de pension de votre employeur s'il y a lieu.
  • Et finalement: quel est le taux d'imposition?

Ce sont ces éléments qu'on peut fausser le plus facilement pour bâtir une planification financière très séduisante mais qui ne reflète pas la réalité.
Commentaires
Partage X
Argent et consommation

Se protéger de la fraude et des criminels à col blanc

Se connecter

S'inscrire