Argent et consommation

Quitter sa maison: nos conseils pour une bonne préparation

Quitter sa maison: nos conseils pour une bonne préparation

Thinkstock Photographe : Thinkstock Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Quitter sa maison: nos conseils pour une bonne préparation

1. Prendre son temps. En consacrant une heure ou deux par jour au tri des choses plusieurs mois à l'avance, on s'habitue progressivement à l'idée du départ sans le stress de la précipitation.

2. Visualiser l'espace. Prendre les mesures du nouveau logement et en dessiner le plan permettra de savoir quels meubles, tableaux ou tapis y entrent ou non. Et facilitera donc le choix.

3. Trier dans l'ordre On s'attaque d'abord aux espaces où on se rend peu: pièces inhabitées depuis le départ des enfants, sous-sol, cabanon... Les objets qui s'y trouvent sont souvent moins importants, s'en séparer sera plus facile!

4. Centraliser. Dans une des pièces vidées, on place tout ce qui est à donner ou à vendre au fur et à mesure du tri. On s'en libère d'ailleurs sans attendre les derniers jours, pour y voir clair.

5. Se séparer de l'inutile. Nos parents n'ont pas sorti leur sorbetière depuis des années? Autant s'en débarrasser. Même raisonnement pour le vieux meuble de famille entreposé dans un coin sans qu'on s'en serve ou pour la radio jamais allumée.

6. Visualiser son choix. Un logement plus petit impose de laisser derrière soi des objets aimés. On garde en priorité ceux sans lesquels on ne se voit pas du tout dans son nouvel intérieur.

7. Entreposer. S'il est trop difficile de se départir de certaines choses, on loue un mini-entrepôt où les laisser et on remet la décision à plus tard, une fois les émotions du déménagement apaisées.

8. S'occuper de l'administratif. Un changement d'adresse implique tant de monde qu'on aide les principaux intéressés à n'oublier personne: institutions officielles, fournisseurs de services, professionnels de la santé, amis et relations...

9. Confier les animaux. Autant ne pas accentuer le stress du jour J en devant gérer en plus un petit compagnon. On place Minou ou Pitou chez une personne de confiance jusqu'à ce que le gros de l'installation soit terminé.

10. Organiser le transfert. On emballe ensemble les objets d'une même zone, et on indique la pièce choisie sur la boîte afin de faciliter le travail à l'arrivée. Et on se charge nous-même du transport des bijoux et souvenirs précieux, plus rassurant pour nos parents.

Pour les soutenir moralement
Quitter sa maison à cet âge-là se fait souvent dans un contexte difficile, quand la perte du conjoint ou des soucis de santé ne permettent plus d'entretenir un si grand espace. Si le déménagement est bien organisé, longtemps à l'avance, nos parents traverseront mieux ce stress supplémentaire. Le soutien et l'écoute attentive des proches au cours de toute cette préparation réduiront aussi leur anxiété. Par la suite, on veille à déballer sans délai leurs boîtes avec eux pour qu'ils puissent s'habituer à cette nouvelle page de leur vie qui commence, différente de la précédente mais tout aussi remplie de bonheurs à savourer!

Merci à Marie-Christine Fortin, d'Evolia Transition domiciliaire, spécialisée dans ce type d'accompagnement. Plus d'infos et guide gratuit à télécharger sur evoliatransition.com.

 

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Quitter sa maison: nos conseils pour une bonne préparation

Se connecter

S'inscrire