Argent et consommation

Préparer notre auto pour l'hiver

Préparer notre auto pour l'hiver

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Préparer notre auto pour l'hiver

On fait une mise au point

«Pour traverser l'hiver sans anicroche, notre voiture ne doit présenter aucune défaillance», avertit Anne-Sophie Hamel, porte-parole de CAA-Québec. Donc, une mise au point s'impose chez notre garagiste de confiance, qui vérifiera les bougies, les composantes électriques, les freins, l'alimentation, etc.

On préfère l'huile synthétique

En effectuant un changement d'huile, on opte pour de l'huile synthétique, même si elle est un peu plus chère, car elle supporte beaucoup mieux le temps froid que l'huile minérale, de consistance plus épaisse.

On vérifie la batterie

La plupart du temps, quand une voiture ne démarre pas, c'est la faute de la batterie. Si, en théorie, elle est vérifiée par notre garagiste, on ne tient rien pour acquis. On s'assure que c'est fait.

On installe des pneus d'hiver

Au Québec, les pneus d'hiver sont obligatoires à partir du 15 décembre. Toutefois, CAA-Québec recommande de les poser dès que le mercure frôle le point de congélation. On a alors besoin d'une meilleure adhérence.

On vérifie la pression des pneus

Une mauvaise pression augmente la consommation d'essence, nuit à la tenue de route et use les pneus de manière inégale. Donc, on la vérifie régulièrement à l'aide d'un manomètre (en vente dans les grandes surfaces). La pression recommandée est indiquée dans le cadre de la portière, côté conducteur, ou dans le guide d'utilisation.

On la bichonne à l'antirouille

Le sel de déglaçage, très corrosif, est le pire ennemi de la voiture. «Pour protéger notre auto et conserver sa valeur, on recommande d'appliquer, chaque année, un traitement antirouille à l'huile pour les voitures âgées de trois ans et plus», dit la porte-parole de CAA-Québec.

On se prépare au pire

Un accident peut nous mettre en situation précaire en hiver, d'où l'importance d'avoir une pelle, un balai, des grilles de traction ainsi qu'une trousse de dépannage (lampe de poche, bougie et pansements) dans notre voiture. On conserve, dans notre sac à main, un dégivreur de serrure, au cas où...

On teste les essuie-glaces

La saleté et les nuits hâtives nuisent à la visibilité sur les routes pendant la saison froide. D'où l'importance d'avoir des essuie-glaces performants. S'ils grattent la vitre plutôt que de l'essuyer, l'heure est venue de les changer. On opte pour des modèles conçus pour l'hiver.

À LIRE AUSSI: Dépannage automobile 101

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Préparer notre auto pour l'hiver

Se connecter

S'inscrire