Argent et consommation

Manger local en hiver

Manger local en hiver

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Manger local en hiver

En consommant des aliments produits près de chez nous, on encourage l'économie de notre région en plus de réduire notre empreinte écologique. Voici 5 astuces pour y arriver même l'hiver.

1. On achète des fruits et légumes d'automne
Patates, carottes, betteraves, choux, courges, pommes... Beaucoup de produits se conservent longtemps au frais et sont disponibles en épicerie au moins jusqu'en février.

2. On s'intéresse aux produits cultivés en serre
On trouve, notamment, des tomates, des fèves germées et certaines verdures à l'année.

3. On vérifie l'origine de ce qu'on achète
Viandes, poisson, farine, fromage, produits transformés et même surgelés: l'offre québécoise est là, il faut lire les étiquettes.

4. On s'inscrit à un panier d'hiver
Environ 25 fermiers québécois livrent des légumes frais, de la viande et des produits préparés dans 175 points de chute (infos: equiterre.org).

5. On fait pousser nos fines herbes
Un pot sur le bord d'une fenêtre suffit. Avec un germoir, on peut aussi faire germer des fèves ou des graines.

Merci à Isabelle St-Germain, directrice générale adjointe d'Équiterre

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Manger local en hiver

Se connecter

S'inscrire