Argent et consommation

Louer pour acheter une maison

Louer pour acheter une maison

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Louer pour acheter une maison

Rarement utilisée et peu connue, la location d'un appartement ou d'un immeuble avec option d'achat permet à une personne de louer une propriété en vue d'en faire l'acquisition. Une partie des versements sous forme de loyer sera donc éventuellement utilisée comme mise de fonds.

Cette solution peut être intéressante pour un acheteur qui a des problèmes financiers ou de la difficulté à obtenir un prêt hypothécaire. «En effet, en respectant les modalités du bail, l'acheteur potentiel peut améliorer son historique de crédit auprès de sa banque», selon Claudine Nourcy, courtière immobilière chez RE/MAX ACTION. «De plus, l'acheteur peut habiter tout de suite l'immeuble de son choix sans nécessairement payer les taxes municipales et scolaires ni la taxe de mutation», explique-t-elle.

Cette option peut aussi s'avérer avantageuse pour un vendeur qui ne prévoit pas faire de profit sur la vente de sa propriété en raison d'une conjoncture économique défavorable. «Le loyer contribue au remboursement de l'hypothèque, et cela lui permet de vendre ultérieurement, une fois le marché redressé. Le vendeur peut également exiger un loyer plus élevé que la valeur marchande, car il donne un privilège d'achat», poursuit l'experte.

Prudence!
Même si les courtiers recommanderont ce mode d'achat, louer avant d'acheter peut comporter des inconvénients considérables. Ce type de contrat n'est pas toujours signé par des professionnels. «Les clauses sont souvent mal rédigées. On se retrouve avec des problèmes de rédaction et d'interprétation, puis des litiges», prévient Me Robert Soucy, conseiller juridique pour l'Association des propriétaires du Québec. En fait, selon le spécialiste, on y trouve plus d'aspects négatifs que positifs. C'est pourquoi il ne recommande pas la location avec option d'achat, même lorsqu'il s'agit d'une proposition d'un promoteur de maisons neuves.

Pour le vendeur, les impôts sur les revenus de location ou encore des problèmes de liquidités peuvent représenter de sérieuses embûches. Le vendeur prend notamment le risque de ne pas vendre la propriété, car le locataire peut renoncer à son droit d'achat. D'ailleurs, en cas de renoncement, ce dernier perdra le dépôt déterminé initialement et ne verra pas non plus tout le loyer qui aurait été crédité entièrement lors de l'achat.

À LIRE: Condo: j'achète ou pas?

 

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Louer pour acheter une maison

Se connecter

S'inscrire