Argent et consommation

Le GPS qu'il nous faut

Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Le GPS qu'il nous faut

Un GPS est un appareil qui permet de se situer partout sur la planète. Il repose sur une technologie appelée Global Positioning System (d'où son nom). Originellement destinée à l'armée, celle-ci se sert de signaux émis par les satellites qui orbitent autour de la terre pour calculer les coordonnées d'un endroit donné et l'afficher sur la carte routière qu'il a en mémoire. (À noter: cela a pour conséquence que, ne pouvant recevoir les signaux des satellites, les GPS ne fonctionnent pas dans les tunnels ou les endroits souterrains, par exemple.)

 

On distingue deux types de GPS: le modèle de randonnée et celui de voiture. Très pratique en forêt ou pour des activités de plein air comme le geocaching, le premier n'est pas le meilleur choix pour la voiture, ne serait-ce qu'à cause de son petit écran. Le GPS de voiture est celui qui convient aux besoins de la majorité des gens: se rendre à destination sans se perdre dans un format convivial, qui ne nuit pas à la concentration du conducteur. Son fonctionnement est tout simple: on indique notre destination à l'appareil à l'aide d'un écran tactile, et celui-ci calcule le trajet à suivre pour s'y rendre. Si on se trompe de chemin ou qu'on décide de faire un détour, l'appareil nous l'indique et recalcule automatiquement notre itinéraire.

 

Les caractéristiques à surveiller

L'écran. Il doit être bien éclairé et facilement lisible. On trouve des écrans de 3,5 po ou de 4,3 po. Un écran plus grand est utile si on est presbyte ou si nos doigts sont gros. On le choisit de préférence antireflet (on vérifie auprès du vendeur).

 

Les cartes routières. Elles varient selon le modèle, mais la plupart des GPS sont munis d'une carte de l'Amérique du Nord. Bon à savoir: il faut environ trois ans avant qu'une information (nouvelle rue) se retrouve dans les cartes des GPS. On recommande de faire une mise à jour de nos cartes aux trois ans (env. 45 $, sur le site du fabricant). On peut aussi acheter d'autres cartes; à titre indicatif, une carte de l'Europe coûte 350 $. Outre les données routières, les cartes contiennent aussi une multitude d'infos pratiques: certaines offrent jusqu'à 6 millions de points d'intérêt (restos, hôtels, postes d'essence, etc.). Utile quand on se retrouve à sec dans une ville qu'on ne connaît pas!

 

L'interface. Si un écran lisible est un must, la plupart des modèles offrent davantage. Mentionnons le guide vocal: une voix enregistrée annonce la prochaine intersection («tourner à gauche dans 500 mètres»). La fonction texte-parole va plus loin et indique aussi le nom de la rue («tourner à gauche au boulevard Laurier»); la plupart des conducteurs préfèrent cette fonction, plus précise. Enfin, summum du luxe, la reconnaissance vocale permet de parler à l'appareil pour modifier notre trajet en cours de route.

 

 


 

Trois appareils intéressants

Un GPS coûte entre 140 $ et 500 $. Les modèles plus chers ne sont pas nécessairement meilleurs, mais offrent plus d'options (connectivité Bluetooth, récepteur d'infos circulation, lecteur mp3, calculatrice, convertisseur de devises, etc.). La plupart des appareils proposent une garantie de un an. Voici trois modèles vendus dans la plupart des magasins d'électronique qui offrent un bon rapport qualité-prix.

 

TomTom One 130

Caractéristiques: écran de 3,5 po, Amérique du Nord, guidage vocal, points d'intérêt. Env. 150 $.

Garmin Nüvi 255

Caractéristiques: écran de 3,5 po, Amérique du Nord, fonction texte-parole, points d'intérêt, visionneuse d'images JPEG, horloge universelle, convertisseur de devises, convertisseur de mesures, calculatrice et protection antivol. Env. 230 $.

Garmin Nüvi 760

Caractéristiques: écran de 4,3 po, Amérique du Nord, reconnaissance vocale, points d'intérêt, récepteur de trafic FM TMC, connectivité BlueTooth, lecteur MP3, lecteur de livres audio, visionneuse d'images JPEG, convertisseur de devises et protection antivol. Env. 450 $.

Merci à Jean-François Gagné Bérubé, gérant de la technologie mobile chez Dumoulin, et Philippe St-Pierre, porte-parole de CAA-Québec.

 

Commentaires
Partage X
Argent et consommation

Le GPS qu'il nous faut

Se connecter

S'inscrire