Argent et consommation

Laisser un pourboire ou non?

? Istockphoto.com Photographe : ? Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Laisser un pourboire ou non?

Bon nombre de personnes se posent ces questions. Mais avant d'y répondre, qu'est-ce qu'un pourboire? L'office québécois de la langue française indique qu'il s'agit d'une somme d'argent versée à quelqu'un à titre d'appréciation pour les services qui ont été rendus. Son origine daterait du XVIIIe siècle, en Angleterre, lorsqu'un ingénieux propriétaire de taverne eu l'idée d'installer un petit pot sur son comptoir avec l'inscription suivante: To Insure Promptness (TIP). Les clients qui étaient pressés y déposaient des pièces de monnaie afin de recevoir leur consommation plus rapidement.

À qui laisser un pourboire

Dans la restauration, tout le monde sait qu'en Amérique du Nord, on laisse de 15 % à 20 % de pourboire. Lorsqu'on est au bar, 1$ par verre est acceptable. Si le consommateur demande de l'eau du robinet, il est de mise de laisser de 75 cents à 1$. Dans un buffet, est-ce qu'on doit laisser quelque chose ou non? Puisqu'on se sert, on laisse un peu moins, soit environ 10 %. Après tout, le serveur mérite une contribution pour les assiettes débarrassées et les boissons.

Si le service n'est pas bon au restaurant, le serveur n'est peut-être pas responsable. Diminuer le pourboire n'est donc pas forcément une bonne chose. Autre chose, si vous voulez montrer votre mécontentement, indiquez-le à quelqu'un, un gestionnaire ou une hôtesse, plutôt que de laisser une cenne noire.

Saviez-vous que dans un restaurant dans lequel vous apportez votre vin, il est de bon ton de laisser un pourboire de 2$ par bouteilles ouvertes? Pourquoi me direz-vous? Tout simplement parce que le serveur ouvre la bouteille, apporte des verres et que ces verres doivent être lavés. Il n'y a rien de gratuit.

Un pourboire pour tous?

Pour un employé de type restauration rapide, un propriétaire de salon de coiffure, une esthéticienne, une massothérapeute, une femme de chambre, un portier, un pompiste, un déménageur (la liste n'est pas exhaustive), un pourboire n'est pas nécessaire!

Surpris? Je vous le concède. Cependant, on se rappellera qu'un pourboire n'est jamais obligatoire. Généralement, ce sont les pressions sociales qui poussent les individus à donner des pourboires, qui sont devenus une coutume pour certains corps de métier. J'ajouterai toutefois que lorsque je vois un déménageur dévaler des marches d'escalier, je suis portée à lui laisser un pourboire. Sauf si le service a été mauvais.

Si on tient à laisser un pourboire, une somme de 3$ à 5$ pour une facture de coiffeur de 50$ et 2$ pour une course en taxi de 20$ sont acceptables. Pour la femme de chambre, la règle veut qu'on laisse 1$ par nuitée, alors que le valet d'hôtel qui porte les bagages mérite 1$ à 2$, voire un peu plus, selon la quantité de valises!

Une appréciation personnelle

Finalement, c'est à chacun de juger. Si le service a été très satisfaisant et qu'on désire laisser un signe d'appréciation personne ne nous en empêche. Et surtout, on ne doit pas penser qu'on est pingre si on n'en laisse pas. Mis à part dans les restaurants, évidemment, et pour certains autres évènements.

Une contribution est toujours appréciée, c'est certain. Si cela peut nous rendre heureux, ainsi que la personne en face de nous. L'important, c'est de laisser du pourboire parce qu'on en a envie et que la personne en face de nous nous a vraiment donné un bon service.

Commentaires
Partage X
Argent et consommation

Laisser un pourboire ou non?

Se connecter

S'inscrire