Argent et consommation

La carte-cadeau, un cadeau empoisonné?

La carte-cadeau, un cadeau empoisonné?

Les nouvelles cartes-cadeaux de type VISA et MasterCard seraient le cadeau idéal à offrir... mais attention aux frais cachés! Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

La carte-cadeau, un cadeau empoisonné?

Le temps presse et l'inspiration manque? Un simple arrêt à la station-service du coin et le cadeau du beau-frère pourrait être dans le sac! Des cartes-cadeaux ou cartes prépayées en provenance de chaînes de restaurants, boutiques de vêtements, lingerie et quincaillerie y sont maintenant offertes à deux pas de la caisse. Les goûts du beau-frère sont obscurs? Une nouvelle option a fait son apparition: la carte-cadeau de type VISA et MasterCard, acceptée partout où les cartes de crédit le sont. Une solution pratique et plus personnalisée que de l'argent comptant.

Des frais cachés

Plus pratique et plus personnalisée... «Peut-être, mais ce n'est pas sans frais», précise Stéphanie Poulin, avocate responsable du service juridique chez Option-consommateurs, qui met en garde les consommateurs contre ce type de cartes-cadeaux qui comporte de nombreux frais: solde inutilisé non remboursable, date d'expiration et frais élevés.

Par exemple, une carte-cadeau Vanilla de MasterCard au montant de 50 $ comporte des frais d'activation de 4,95 $, des frais de 2,50 $ par mois pour tout solde inutilisé à compter du septième mois suivant l'achat, et le solde inutilisé est totalement perdu après la date d'expiration de la carte.

«J'ai reçu une carte-cadeau MasterCard de la part de ma fille pour mon anniversaire», explique Lisette Rivard, grand-mère de quatre petits-enfants. «J'étais heureuse de pouvoir profiter des ventes dans mes boutiques préférées, mais ma carte-cadeau MasterCard a été refusée dans un magasin à grande surface. Les caissières et la gérante ne connaissaient pas ce type de produit», raconte-t-elle, plutôt déçue d'apprendre que sa fille avait payé des frais de 5,95 $ pour activer sa carte.

Plus sécuritaires?

«L'argument de vente des compagnies de crédit repose sur la sécurité, explique Stéphanie Poulin. Advenant la perte ou le vol d'une carte, on nous dit que les caractéristiques de sécurité des compagnies de crédit s'appliquent. Pourtant, les cartes de crédit et de débit sont très sécuritaires et n'occasionnent pas autant de frais.» 

Parce qu'on les dit sécuritaires et qu'elles permettent de contrôlet les montants des achats, ces cartes prépayées sont souvent offertes aux adolescents qui font des achats en ligne. «Ces cartes ne sont absolument pas nécessaires, lance Stéphanie Poulin. Pourquoi ne pas faire les achats en ligne avec notre adolescent? S'il est âgé de 18 ans et plus, il peut se procurer une carte de crédit avec une limite très basse et en profiter pour apprendre à gérer son crédit.»

Un cadeau pour les entreprises

Au Canada, l'engouement des consommateurs pour les cartes-cadeaux ne cesse de croître. Selon un sondage OmniCom Léger-Marketing, mené en 2004, plus de 61 % de la population aurait déjà reçu une carte-cadeau. Chaque Canadien achèterait 5,6 cartes par année. Au grand bonheur des commerçants qui adorent les cartes prépayées. Au moins 47 % des titulaires de cartes-cadeaux dépensent plus que la valeur de leur carte, indique-t-on dans le site Web de Solution Moneris, une firme spécialisée en système de gestion de points de vente.

Il faut se méfier des cartes-cadeaux des magasins qui comportent des dates d'expiration. En fait, depuis le 30 juin 2010, les commmerçants québécois ne peuvent plus indiquer de date d'échéance, sauf quelques exceptions. Par contre, les cartes que l’on peut utiliser pour un service déterminé, dans un commerce précis, peuvent comporter une date au-delà de laquelle il faudra payer un supplément. Par exemple, si on achète un massage d'une heure qui coûte 60 $ et que un an plus tard les prix ont augmenté, le commerçants pourrait demander la différence, à la condition d'avoir prévu les modalités sur la carte.

Une des raisons qui ont incité les regroupements de consommateurs à demander ces modifications à la Loi sur la protection du consommateur c'est que les dates d'expiration des cartes-cadeaux sont très rentables pour les entreprises. Plus de 19 % des consommateurs n'auraient pas utilisé une (ou plusieurs) de leurs cartes-cadeaux en 2005, peut-on lire dans un article du Consumer Report. Au moins 8 milliards de dollars américains n'auraient ainsi jamais été réclamés en 2006, selon la firme de recherche américaine Tower Group.

Pour éviter de faire de tels dons aux entreprises, Stéphanie Poulin suggère d'offrir un bien ou de l'argent comptant en cadeau, d'éviter les cartes-cadeaux de type VISA et MasterCard et d'utiliser les cartes prépayées reçues dans le mois suivant leur achat. 

Tableau comparatif des cartes-cadeaux de type VISA et MasterCard

Vanilla Master-Card de

People Trust

VISA RBC Banque Royale

VISA Banque Citizens du Canada

Frais d'activation

3,95 $ pour 25 $

4,95 $ pour 50 $

5,95 $ pour 100 $

3,95 $

2,00 $

Frais mensuels

2,50 $ par mois, pour tout solde inutilisé, à compter du 7e mois suivant l'achat de la carte.

1,50 $ par mois, pour tout solde inutilisé, à compter du 6e mois suivant l'achat de la carte.

1,50 $ par mois, pour tout solde inutilisé, à compter du 7e mois suivant l'achat de la carte.

Montants (min. et max.)

25 $ à 100 $

25 $ à 500 $

25 $ à 500 $

Transfert de solde sur une autre carte carte-cadeau

Non

15 $

Non

Remplacement en cas de perte ou vol

9,95 $

15 $

20 $

Remboursement du solde après la date d'expiration.

Non

Frais équivalant au solde inutilisé résiduel après la date d'expiration.

Non 

Frais équivalant au solde inutilisé résiduel après la date d'expiration.  Le solde inutilisé est remis à la Fondation olympique canadienne.

Non

Frais équivalant au solde inutilisé résiduel après la date d'expiration.

Rechargeable

Non

Oui

Non

Durée de la carte

24 mois

12 mois

12 mois

Détaillants

Supermarchés, pharmacies, stations-services.

Succursales de la Banque Royale.

Supermarchés, pharmacies, stations-services.

  

Lire aussi: Surveiller l'intérêt de votre crédit.


Sources

Solutions Moneris

Consumer Reports. This holiday give electronics, not socks, October 2006.

J.C. Williams Group. Gift Cards Are Here to Stay. Why should retailers take them more seriously!

 

Statistique Canada

 

Agence de la consommation en matière financière du Canada. À propos des cartes prépayées.

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

La carte-cadeau, un cadeau empoisonné?

Se connecter

S'inscrire