Argent et consommation

Comment bien choisir ses valises

Comment bien choisir ses valises

Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Comment bien choisir ses valises

Quand on achète une valise, c'est pour longtemps. On la choisit en fonction du type de voyages qu'on fait et de leur fréquence. Ainsi, plus on voyage, plus on a besoin de valises solides et résistantes. Une valise de 150$ durera peut-être plusieurs années si on voyage à l'occasion, mais elle se brisera rapidement si on est une globe-trotter. Et une valise de bas de gamme pourra toujours faire l'affaire pour voyager en voiture, mais elle ne résistera pas à quelques séjours dans une soute à bagages. Cela dit, quel que soit son prix, aucune valise n'est indestructible, pas même les produits de grand luxe.

Le format
Il existe deux catégories de valises: les bagages de cabine et ceux qui vont en soute.

Les bagages de cabine
Ils ont un format de 20 po ou moins de hauteur (de largeur si le bagage est plus large que haut). On peut les garder avec nous dans l'avion. Dans cette catégorie, on trouve:
le sac de vol: c'est un petit sac à compartiments, tenu par la poignée ou porté en bandoulière, dans lequel on met le nécessaire pour le vol et pour tenir quelques jours au cas où nos bagages seraient égarés (ça arrive plus souvent qu'on ne pense). En général, on y trouve des pochettes frontales ainsi que des pochettes imperméables où glisser médicaments, lunettes, shampooing et autres articles de toilette.
la petite valise à roulettes de 18 ou 20 po: munie d'une pochette extérieure pour nos documents, elle se traîne facilement, un avantage indéniable lorsqu'on parcourt de grandes distances dans les aéroports.
la housse à vêtements: une fois pliée en trois, elle se transforme en sac de cabine. Elle peut être munie de deux petites pochettes intérieures dans lesquelles on glisse les bas et les sous-vêtements, et d'une pochette extérieure pour nos documents.

Les valises
En général, les formats varient de 22 à 32 po, mais on trouve aussi des valises plus grandes; certains fabricants proposent même d'en faire sur mesure. Cela dit, le format le plus vendu est celui de 26 po. La raison? On peut y mettre assez de vêtements pour un séjour d'une semaine. De plus, comme la très grande majorité des valises sont extensibles, ce format offre suffisamment d'espace pour nos souvenirs de voyage.

On part pour un long séjour? On voyage souvent en famille?
On opte alors pour plusieurs valises de 26, 25 ou 24 po (ce dernier format convient bien aux enfants) auquel s'ajoutera un bagage de cabine par voyageur. Grâce aux roulettes, il est facile de transporter deux ou trois valises en même temps en les attachant avec la courroie prévue à cet effet ou en les superposant, appuyées sur la poignée rétractable de celle du bas. En outre, ces petites valises pourront également être utilisées pour des voyages de courte durée. Les valises trop grandes risquent d'être trop lourdes, une fois remplies, au risque de dépasser le poids maximal permis et de devoir payer une surtaxe. À titre d'exemple, Air Transat autorise des bagages de 20 kg vers le Sud et de 23 kg vers l'Europe.Les critères à surveiller
La qualité d'une valise repose sur sa conception. Voici les facteurs dont il faut tenir compte:

Les parois extérieures
Le nylon balistique, le nylon Cordura (trois fois plus résistant que le nylon normal) et le polyester sont les matériaux le plus souvent utilisés pour fabriquer la coque des valises souples. Indicateur de la solidité du tissu: le nombre de deniers utilisés pour son tissage (nombre de fils par po²); plus ce nombre est élevé, plus le tissu est résistant. On recherche au moins 1200 deniers pour le nylon balistique, 1000 pour le nylon Cordura et 1800 pour le polyester. Cette information figure sur l'étiquette. On vérifie que le tissu a été traité pour résister aux tâches et à l'eau ou pour protéger les fibres contre l'usure due aux frottements. Le nylon balistique a la réputation d'être indémaillable: la toile peut être perforée, mais elle ne déchirera pas, ce qui limite les dommages. On s'assure également que les coutures ont été renforcées: dans ce cas, elles sont doubles ou il y a un ourlet. Les valises rigides, quant à elles, sont généralement fabriquées en ABS ou en polypropylène. Ce dernier résiste mieux aux chocs, mais il est plus sensible aux éraflures. La valise rigide présente l'avantage de se nettoyer facilement et de protéger nos articles fragiles (lorsque les bagages ont été faits avec soin). En revanche, ses coins ont tendance à fendiller ou à bosseler en cas de choc violent. Elle est aussi généralement plus lourde qu'une valise souple.

L'armature
Pour les valises souples, on privilégie le polycarbonate ou le plastique nid d'abeille. Ces deux matériaux sont plus légers et plus résistants que le plastique normal. Attention: rigide ou souple, la valise doit être renforcée aux coins.

Les fermetures à glissière
Selon les experts, les fermetures à glissière, plus précisément les curseurs, constituent le talon d'Achille des valises. Heureusement, on peut les réparer facilement. On choisit des fermetures à glissière en nylon; en général, leurs mailles sont plus résistantes que celles en métal. On s'assure également que les fermetures à glissière sont de bonne grosseur: 10 pour celle du compartiment principal et 8 pour celles des poches extérieures. Pour le savoir, on s'adresse au vendeur. Enfin, on vérifie si les glissières sont autoréparables. Dans ce cas, si la fermeture ouvre alors qu'elle devrait être fermée, on peut les réparer en remontant le curseur et en le faisant redescendre.

Les roulettes
Généralement en caoutchouc, les roulettes devraient avoir un roulement à billes, plus silencieux. Certaines valises sont munies de quatre roulettes, d'autres en comptent deux. Souvent, lorsqu'il y a quatre roulettes, celles-ci pivotent sur 360 degrés, ce qui facilite la manipulation de la valise dans les ascenseurs et les endroits exigus. Autre avantage: on peut marcher à ses côtés au lieu de devoir la tirer ou la pousser. Le hic? Lorsqu'une valise a quatre roulettes, celles-ci sont souvent petites et s'usent plus rapidement que dans le cas d'une valise munie de deux roulettes. De même, elles sont plus fragiles et risquent de briser sur l'asphalte. Souvent aussi, situées aux quatre coins, elles sont exposées aux chocs et risquent d'être arrachées pendant le transport.

Les poignées
Généralement en aluminium, la poignée rétractable doit bouger un peu lorsqu'on la secoue. Sinon, elle est trop rigide et cassera à la moindre secousse. Certaines poignées rétractables ont deux sections, d'autres en comptent jusqu'à cinq; ce facteur importe peu. On s'assure cependant que la poignée s'insère bien dans la valise et qu'elle ne dépasse pas. Tout ce qui risque d'accrocher peut causer des dommages à notre valise durant le transport. Fixée à l'aide de vis ou de rivets, la poignée latérale, elle, doit pouvoir supporter 200 lb. Ainsi, elle tiendra le coup s'il faut dégager notre valise de sous une pile de bagages, par exemple. Cette information devrait figurer sur l'étiquette; sinon, on se renseigne auprès du vendeur.

Le revêtement intérieur
En nylon ou en coton, il doit avoir été traité contre les taches. Pour retenir les vêtements et éviter qu'ils ne se froissent, on privilégie les filets et les courroies de compression en nylon. Si les courroies sont élastiques, on s'assure qu'elles sont entrecroisées de manière à maintenir les vêtements bien en place.

Les accessoires
Housse à vêtements amovible pour habits ou robes, trousse de toilette, poche séparée pour les souliers, pochette intérieure en filet pour les papiers, poche imperméable pour le maillot de bain et pour le linge sale, sac d'excursion, petit sac à dos... la liste des accessoires qui accompagnent certaines valises est longue. Selon le type de voyages qu'on fait, certains seront plus pratiques que d'autres. On choisit nos accessoires en fonction de nos besoins et de notre budget. On voyage par affaires? On voudra des housses à vêtements pouvant être suspendues pour nos tenues soignées. On se déplace constamment d'un endroit à l'autre? On voudra peut-être se procurer des bagages pourvus de nombreuses poches et pochettes. De façon générale: la trousse imperméable avec crochet est commode pour suspendre nos articles de toilette dans la salle de bains; on peut aussi y ranger les chargeurs pour iPod ou cellulaire. Renforcer nos valises à l'aide d'une courroie de sécurité (environ 10$) est également une bonne idée.

La sécurité
Il est important de verrouiller nos valises, pour prévenir le vol, mais aussi pour éviter qu'on n'y introduise quelque chose à notre insu. Depuis le 11 septembre 2001, il arrive que les agents de sécurité inspectent les bagages avant de les envoyer en soute. Le mieux est d'opter pour des cadenas portant le losange rouge de la Transportation Security Administration (à partir de 6$ dans les boutiques où on vend des valises). Les responsables des bagages disposent de codes sécurisés et d'outils permettant d'ouvrir ces cadenas sans les endommager. Ainsi, on risque moins de voir nos fermetures à glissière brisées en cas d'inspection.

Le poids
Autrefois, le poids des valises rigides en rebutait plusieurs. Aujourd'hui, il existe des valises en polypropylène de 26 po pesant 15 lb, soit à peine plus qu'une valise souple de 26 po (environ 12 lb). Pour une valise en plastique ABS de même dimension, il faut prévoir environ 17 lb. De l'avis des experts, on ne doit pas rechercher la légèreté à tout prix. Pour offrir des valises très légères, certains fabricants sacrifient la solidité de certaines composantes. Par exemple, la valise ne sera pas extensible, ou encore, elle n'aura pas d'armature et sa poignée rétractable sera de piètre qualité. Le poids d'une valise est généralement écrit sur l'étiquette; sinon, on demande au vendeur de la peser. Les boutiques spécialisées sont souvent équipées pour le faire.

La garantie
Les manufacturiers offrent des garanties de 5 ans, 10 ans ou à vie. Sauf dans ce dernier cas, la valise est généralement garantie contre les défauts de fabrication seulement, un problème qui devrait devenir apparent au cours des deux premières années d'utilisation. Si notre valise est endommagée par le transporteur aérien, c'est à lui qu'on doit faire une réclamation. Un conseil: on prend le temps d'examiner nos valises à l'aéroport et, en cas de bris, on porte plainte immédiatement au comptoir des réclamations. On n'attend pas d'être à la maison pour le faire; certains transporteurs se dégagent de toute responsabilité une fois la valise sortie de l'aéroport.Entretien et entreposage
• On nettoie notre valise avec un chiffon humide et un savon doux. On passe l'aspirateur à l'intérieur au besoin. Elle sent mauvais? On la lave avec un mélange composé d'une partie de vinaigre pour cinq parties d'eau, puis on l'aère pendant quelques jours.
• On remise nos bagages dans un endroit sec. En mettant les petites valises dans les grandes, on sauve de l'espace. Tout bagage entreposé dans un sous-sol ou un grenier doit être sorti, ouvert et aéré régulièrement afin de prévenir la formation des moisissures.

Nous remercions M. Chuck Breger, propriétaire de la boutique Jet-setter, et M. Vincent Mercurio, vice-président de J.P. Grimard Manufacturier de valises, pour les renseignements qu'ils nous ont fournis.


Idées vacances:
Envie de vous gâter? Visitez Escapade Romance, une série de forfaits gastronomiques, plein air et douceur pour profiter du Québec... à deux

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Comment bien choisir ses valises

Se connecter

S'inscrire