Argent et consommation

Combien ça coûte un bébé?

Combien ça coûte un bébé?

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

Combien ça coûte un bébé?

De tous les moments importants de notre vie, celui où l'on reçoit le plus de conseils de gérants d'estrades, c'est la grossesse. Tout le monde en a à nous donner, et, surtout, on nous répète ad nauseam qu'on ne dormira jamais plus et qu'on sera toujours cassée. Est-ce vrai? Non.

Contrôler ses dépenses

Bébé ne coûte pas une fortune. En fait, il a beaucoup moins de besoins qu'on ne tente de nous faire croire. «Le marché du bébé explose. On trouve des articles à tous les prix et des accessoires des plus utiles aux plus inutiles!» souligne Olga Cherezova, conseillère budgétaire pour l'ACEF de l'Est de Montréal.

On n'a pas besoin de tout ça, et puis, la plupart d'entre nous profitons de dons et de prêts d'équipements dans notre réseau, sans compter tous les objets presque neufs qu'on peut se procurer à bas prix via Internet ou les groupes d'échange Facebook.

Prenons les couches. Si on opte pour le modèle jetable, il faut prévoir au moins 60$ par mois et 700$ par année. Cela dit, plusieurs fabricants offrent sur leur site des coupons rabais à imprimer pour cet article, souligne Olga Cherezova. Il en va de même pour le lait maternisé. Le kit de départ de couches réutilisables, quant à lui, coûte environ 300$.

Vous aimeriez d'autres astuces? La plaquette Un bébé à bas prix, de l'ACEF de l'Est de Montréal, constitue un bon aide-mémoire pour passer en revue tous les coûts associés à l'arrivée de bébé (infos: 514-257-6622).

Ce qu'on gagne, ce qu'on perd

Mais bébé n'est pas que synonyme de dépenses. Il nous donne aussi droit à des prestations et à des déductions fiscales. Pour nous informer de ce qu'on reçoit en fonction de notre situation financière, le gouvernement fédéral a créé un calculateur; pour le soutien au provincial, on visite leur site web. Ces prestations nous donnent un peu d'air, mais elles ne doivent pas nous faire perdre nos bons réflexes financiers.

Par ailleurs, si le coût d'un bébé s'avère élastique (en général, plus on a d'argent, plus on en dépense), une réalité demeure pour toutes: la perte de revenu liée à l'arrêt de travail. Un simulateur permet de connaître la prestation que nous versera Québec pendant notre congé; ainsi, une salariée gagnant 50 000$ recevra 30 000$, répartis sur 50 semaines.

Pour certaines d'entre nous, l'impact de cet arrêt de travail s'avère plus important. Lors de mes deux grossesses, j'étais pigiste. Un arrêt de travail d'un an m'aurait fait perdre de nombreux contrats; je me suis donc contentée de quatre mois. D'autres sont confrontées à des choix encore plus difficiles. «Ma coiffeuse ne pouvait se permettre de fermer son salon pendant plusieurs mois, raconte Hélène Marquis, directrice régionale aux services consultatifs de gestion de patrimoine chez CIBC. C'est donc son mari qui est resté avec le bébé.» Selon notre type d'emploi, le coût du congé parental peut aussi se traduire en perte de clientèle, de contrats ou en recul de statut dans l'organisation, ajoute Mme Marquis.

Alors, combien coûte un bébé? Pas tant que ça, finalement, si on consacre un peu moins de temps à lui magasiner des bébelles et un peu plus à planifier sa venue. C'est en vieillissant que ça se gâte: l'enfant et l'ado coûtent pas mal plus cher qu'un bébé!

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

Combien ça coûte un bébé?

Se connecter

S'inscrire