Argent et consommation

5 erreurs de conduite trop fréquentes

5 erreurs de conduite trop fréquentes

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Argent et consommation

5 erreurs de conduite trop fréquentes

«Des erreurs de conduite, on en fait tous: beaucoup quand on est jeune et peu expérimenté, et beaucoup aussi quand on a de l'expérience. En effet, quand on a acquis une certaine maturité comme conducteur, on pense qu'on peut se permettre certains gestes qui peuvent, au final, être dangereux», note Robert Poéti, spécialiste de la sécurité routière. On pense sauver du temps ou pouvoir faire deux trucs à la fois, mais finalement on ne fait qu'augmenter les risques de collisions ou d'accrochages.

1. Ne pas garder une distance sécuritaire entre les véhicules

«C'est la principale erreur! Cela diminue grandement le temps qu'on a pour réagir si un ralentissement brusque survient, indique le sergent Sylvain Dubois, superviseur du Module conseil, Division de la sécurité routière et de la circulation au SPVM. La distance entre les véhicules doit être au moins égale à celle parcourue par un véhicule en deux secondes. Pour l'évaluer, on prend un point de repère fixe au bord de la route et on compte mille-et-un, mille-et-deux au moment où le véhicule qui nous précède dépasse ce point. Si on atteint ce point avant d'avoir fini de compter, on suit de trop près!»

2. Se maquiller, lire des documents, écrire des textos, fouiller dans son sac à main, etc.

Une distraction «de quelques secondes» suffit pour causer un accident. Les gens qui utilisent les textos en conduisant courent 23 % plus de risques d'avoir un accident dans la circulation. On se maquille avant de partir ou on fait un détour en arrivant au bureau! Si on sait que la tentation sera trop forte, on place notre sac hors de portée.

3. Changer de voie à la dernière minute ou couper sans mettre son clignotant

«Si on fait le même trajet jour après jour, on se place dès que possible dans la bonne voie. Cela ne nous avantagera pas d'en changer constamment», note Geneviève Bruneau, de la Sûreté du Québec. De plus, le manque de courtoisie entre conducteurs nous amène à poser des gestes qui vont à l'encontre des habitudes de bonne conduite. «Par exemple, on craint que, si on met notre clignotant, les autres s'empresseront de se coller pour ne pas nous laisser passer. Alors, on ne le met pas et on espère couper au bon moment...» estime Robert Poéti. La solution: se placer dans la bonne voie dès que possible et éviter de couper sans se soucier des autres. Si on doit changer de voie, on met notre clignotant et on affiche notre plus beau sourire. C'est déjà une prévention! Et si on le met toujours, on le mettra donc la fois où ce geste nous sauvera la vie!

4. Se laisser mener par son GPS

Notre GPS nous signale qu'on va manquer notre sortie et hop! on change brusquement de voie comme si c'était lui qui menait. Danger! Le maître de la voiture, c'est nous. Le GPS est un outil. De toute façon, si on se trompe, il va se réajuster et nous donner de nouvelles indications pour nous amener à bon port.

5. Se détacher en conduisant ou ne pas s'attacher du tout

Au Québec, au milieu des années 1970, il y avait environ 2,5 millions de véhicules et plus de 2 200 morts sur les routes par année. Les gens ne s'attachaient pas. Aujourd'hui, avec plus de 5 millions de véhicules en circulation, on compte moins de 500 morts chaque année. Selon Robert Poéti, dans la majorité des accidents mortels, les gens n'étaient pas attachés! Le message est clair.

À LIRE: Faire durer sa voiture: le choix économique

Commentaires

Partage X
Argent et consommation

5 erreurs de conduite trop fréquentes

Se connecter

S'inscrire