Si vous n'êtes jamais parti en vacances avec Fido, commencez par l'habituer à prendre la route avec vous. « Au début, il faut l'entraîner à monter et à descendre de la voiture, sans aller nulle part. Puis, diversifier les occasions de sorties », explique Julie Carrier, éditrice du site Internet Sortiedechien.com. Par exemple, ne pas aller seulement chez le vétérinaire (expérience associée à la peur) ou au parc (expérience plaisante).

L'idéal est de commencer par une destination qui n'est pas trop loin de la maison, mais oubliez les parcs nationaux du Québec: ils n'acceptent pas les chiens, même en laisse!

Amatrice de plein air, Julie Carrier a constaté qu'environ 50 % des sentiers de randonnée au Québec n'accueillent pas la gent canine, même en laisse. Elle a créé le portail Sortiedechien.com en 2003 pour regrouper des propriétaires de chiens (33 000 en 2010) qui partagent leurs expériences et leurs endroits favoris. La « piste » des parcs où les chiens sont admis mène dans:


Hôtellerie

Si les excursions à court terme se sont bien passées, notre compagnon à quatre pattes est sans doute prêt pour le grand départ! Généralement, ce sont les grands hôtels plutôt que les plus petits qui acceptent les animaux. « La chaîne d'hôtels Loews, par exemple, fait vraiment des efforts en ce sens. La nourriture à chiens est préparée sur place par le chef cuisinier de l'hôtel », raconte Julie Carrier. Les chats et chiens reçoivent des cadeaux à leur arrivée (bol, médaille...) et on met à leur disposition des lits adaptés à leur taille, ainsi que d'autres services: itinéraires de promenades, liste de vétérinaires, animaleries et toiletteurs les plus proches, etc.

Mme Carrier suggère de téléphoner avant de se rendre dans un hôtel même si ce dernier s'affiche comme accueillant les animaux de compagnie, « Souvent, c'est sous condition, par exemple seulement des chiens de petite taille, ou on exclut telle race... Par ailleurs, les hôtels ou motels réservent souvent une zone aux propriétaires d'animaux, afin d'éviter les risques d'allergie ailleurs dans l'établissement. Alors si toutes ces chambres sont déjà louées, même si l'hôtel est ouvert aux chiens, on peut vous répondre qu'il n'y a plus de place. Aussi, il s'agit qu'un hôtelier ait vécu récemment une mauvaise expérience avec un chien pour qu'il décide de ne plus admettre ses congénères. »