Dans certaines régions du monde, le climat et le milieu sont propices à la propagation d'agents pathogènes qui n'existent pas au Canada. Connaître les dangers possibles et s'en prémunir peut faire toute la différence entre un voyage réussi et une expérience désastreuse. Outre les précautions d'usage (se protéger contre les piqûres d'insectes, surveiller ce que l'on mange et ce que l'on boit), la vaccination pourrait être la meilleure décision à prendre pour préserver sa santé.

Ne pas trop attendre
Les personnes qui prévoient se rendre en région tropicale ou dans un pays en développement devraient consulter leur médecin ou une clinique santé-voyage au moins quatre à six semaines, voire huit semaines avant le départ, afin que les vaccins requis aient le temps d'agir (pour certaines maladies, les injections doivent commencer jusqu'à deux mois à l'avance).

Une prescription personnalisée
Le professionnel de la santé préparera un plan de vaccination adapté à vos besoins. Il se basera sur diverses variables: votre état de santé, votre âge, vos antécédents médicaux, vos médicaments ainsi que les conditions du voyage (durée, type de séjour, etc.). Il vérifiera également si les vaccins de routine que vous avez déjà reçus vous protègent encore (diphtérie, coqueluche, tétanos, polio, rougeole, oreillons et rubéole).

Voir la liste des cliniques santé-voyage au Canada.

Et les enfants?
Si vous voyagez avec un bébé ou de jeunes enfants, il pourra être nécessaire d'apporter certains changements à leur programme de vaccination de routine et de prévoir des vaccins additionnels.