N.B. Plusieurs sites Web mentionnés dans l'article sont en anglais seulement.


Ses gratte-ciel à perte de vue et ses quartiers branchés ont rapidement mis New York sur la carte des villes incontournables. La Grosse Pomme propose une culture riche et diversifiée, des musées magnifiques, des restaurants et des hôtels d'avant-garde. Des attraits dont on peut profiter sans se ruiner.

Comment s'y rendre? Comme le coût de stationnement y est très élevé et qu'il est facile de s'y déplacer en métro (efficace et économique!), la façon la plus abordable pour se rendre à New York est définitivement l'autobus (environ 150 $ aller-retour, de Montréal ou de Québec).

Pour se loger, on privilégiera Brooklyn. La raison? L'émergence des hôtels à prix plus abordables que ceux de Manhattan, par exemple. Grâce aux sites Trip Advisor, Hostelmania, ou Travelocity, on pourra dénicher une chambre à un prix raisonnable (entre 75 $ et 150 $ la nuit) et réserver d'avance. Une autre option: les YMCA de Manhattan sont encore moins dispendieux, bien qu'un peu moins luxueux.

Jour 1: visite guidée, théâtre et chinoiseries
À votre arrivée, pourquoi ne pas commencer par faire une balade dans le fameux autobus rouge à deux étages. Très peu dispendieuse, cette aventure nous permettra de voir en quelques heures les merveilles que la ville recèle. On pourra ensuite retourner aux endroits qui nous ont le plus accrochés. Parmi eux figureront peut-être l'Empire State Building, le quartier des affaires, Times Square ainsi que la statue de la Liberté. En fin de journée, direction Chinatown pour profiter des aubaines impressionnantes et déguster d'excellents plats à peu de frais. Pour terminer la journée, pourquoi ne pas aller voir une pièce de théâtre ou une comédie musicale «off Broadway». On paiera ainsi moins cher pour une paire de billets. Pour les inconditionnels de Broadway, il est tout de même possible de trouver des billets de dernière minute à moitié prix.