Depuis le tournant du troisième millénaire, chaque nouvelle décennie semble rimer avec nouvelle tendance littéraire. Après les années Bridget Jones, qui ont permis à la chick lit d'acquérir ses lettres de noblesse, et les années Twilight, qui ont revampé les histoires de vampires en leur injectant du sang neuf aromatisé à l'eau de rose, on a maintenant droit aux années Cinquante nuances, qui déclinent le genre romantico-érotique sur tous les tons. Car, après avoir titillé la curiosité et la libido de plusieurs millions de personnes, les ébats hauts en couleur de Christian Grey et d'Ana Steele ont donné naissance à une pléthore de bouquins qui teintent désormais nos lectures et notre quotidien d'une touche de BDSM (Bondage et Discipline, Domination et Soumission.)

Reste à savoir si ce «livre-boom» post Cinquante nuances a engendré des descendants dignes d'intérêt. Voici un tour d'horizon des titres les plus récents.

DU CÔTÉ DES ROMANS

La trilogie Crossfire
Sylvia Day, chez Flammarion, 24,95$ chaque tome

Publié en français l'automne dernier, Dévoile-moi, le premier tome de cette sulfureuse trilogie, nous a permis d'assister en direct au coup de foudre de Gideon Cross et d'Eva Tramell, deux tourtereaux encore plus olé olé et torturés que le tandem Grey-Steele. Quant à Regarde-moi, second opus qui vient tout juste de paraître, il nous entraîne dans un torride chassé-croisé amoureux dont le dénouement se révèle assez surprenant.

Ce qu'on a aimé: Même si on n'a pas encore lu le troisième volet - sa sortie n'est prévue qu'au début de 2014 -, cette trilogie est, à notre humble avis, nettement plus réussie que celle de Mme James. Autre plus et non le moindre, les hommes y trouveront aussi leur compte.

Ce qu'on a moins aimé: Le style, qui nous a hélas arraché quantité de grimaces...

Délivre-moi
J. Kenner, chez Michel Lafon, 460 pages, 26,95$

Ancien champion de tennis aujourd'hui à la tête d'un immense empire qui génère chaque année des milliards de dollars, le très sexy Damien Stark a l'habitude de toujours obtenir ce qu'il veut. Nikki Fairchild, une jeune beauté ingénue qui vient tout juste de débarquer à L.A., ne tardera d'ailleurs pas à le découvrir à ses dépens.

Ce qu'on a aimé: Retrouver rapidement les deux ingrédients qui ont assuré le succès de la trilogie Fifty Shades, à savoir une bonne pincée de sexe combinée à plusieurs tasses de romantisme.

Ce qu'on a moins aimé: Les personnages et la trame dégagent un puissant parfum de «déjà-lu». Damien est en effet aussi beau, riche, mystérieux et dominant que Christian Grey, alors que la fragile et impétueuse Nikki emprunte à Ana Steele l'idée de raconter au «je» tout ce qu'elle vit et tout ce qu'elle ressent. L'auteure a même réduit son prénom à une simple initiale... comme E. L. James!