Lanaudière: balade canine

Une promenade avec un chien de traîneau en été? «Le canicross, c'est un peu comme faire son jogging en pleine nature et en bonne compagnie», explique Carole Turcotte, copropriétaire de Kinadapt, à Rawdon, qui offre l'activité depuis mai dernier. Le principe est tout simple: un harnais autour de la taille, on court en tandem avec un chien husky, accompagnée d'un guide. Utilisés l'hiver pour des balades en traîneau, ces chiens peuvent tirer jusqu'à sept fois leur poids. «Ce n'est pas du tout comme promener un chien en laisse, précise Carole Turcotte. La traction nous aide à gravir les côtes plus aisément. Bien sûr, les chiens ne sont pas des machines. Parfois, ils ralentissent pour renifler des odeurs ou observer quelque chose qui les intrigue, mais ils sont fascinants. Comme notre attention se porte sur eux, on oublie vite nos efforts. En un rien de temps, ils nous communiquent leur énergie.»

Au moment de la réservation, les propriétaires évaluent notre condition physique pour nous jumeler avec le chien approprié. Sur place, on choisit notre sentier: facile ou accidenté si on veut travailler davantage notre cardio. Pour une expérience plus complète, on nous conseille le forfait d'une demi-journée, qui débute par une visite de la ferme suivie d'une rencontre pour connaître le comportement des chiens et, surtout, apprendre les consignes pour mieux les diriger. Cette activité constitue à la fois un exercice original, une rencontre avec l'animal et un beau contact avec la nature. Elle est accessible à tous ou presque, y compris aux enfants à partir de 8 ans.

Forfait demi-journée avec 1 heure de canicross: 34 $/ad., 12 $/enf. Canicross seulement: 25 $/heure.

Infos: 450-834-4441, Kinadapt

 

Saguenay: sur l'eau en famille

Envie de prendre le large et de découvrir les joies de la voile? Les quillards de Voile Mercator nous attendent au quai d'Anse-Saint-Jean, prêts à mettre le cap sur le fjord du Saguenay pour des excursions d'une demi-journée. «Le fjord offre d'excellentes conditions de vent tout en étant à l'abri des grosses vagues. Il est bordé par des falaises sublimes et des baies charmantes dont les eaux se réchauffent suffisamment pour qu'on puisse s'y baigner», explique Jean-Michel Hébert, instructeur.

Les passagers apprennent d'abord les consignes de sécurité et quelques principes de base comme les techniques pour avancer ou remonter contre le vent. Ensuite, on largue les amarres et l'action commence! On a la chance de participer aux manoeuvres: hisser la voile, faire des changements de bord, etc. Parfois, le capitaine laisse même les jeunes prendre la barre, une source de fierté pour les apprentis moussaillons! Les véritables passionnés de voile peuvent aussi participer à un stage de cinq jours. Très complet et bien structuré, il passe en revue les manoeuvres de base et d'autres plus complexes, comme lever l'ancre, réduire les voiles, accoster, lire les cartes météo, etc. Entre deux apprentissages, on accoste à la marina d'un village ou on arrête se baigner dans une baie.

Stage de 5 jours et 5 nuits: 800 $/pers. + env. 125 $/pers. pour la caisse de bord, qui sert à acheter la nourriture. Demi-journée: départs quotidiens à 10 h et 14 h; 70 $/ad., 45 $/17 ans et moins, 210 $/forfait famille (2 ad., 2 enf.). Réservations suggérées.

Infos: 1-888-674-9309, Voile Mercator