Noël noir: les années 1940

1946: Tino Rossi enregistre Petit papa Noël

1947: Le magasin Ogilvy inaugure sa première vitrine de Noël. On accourt de partout pour contempler cette féerie.

Prix moyen d'un sapin de Noël en 1940: 1$

C'est la guerre. Par respect pour les hommes partis au front, on se garde de toute ostentation. De toute façon, le rationnement impose des célébrations modestes. Les produits de luxe ont disparu des tablettes, et pas question d'utiliser l'électricité pour illuminer les sapins. Préparer le repas du réveillon devient un vrai casse-tête. Les magazines proposent des recettes allégées en sucre et en gras, et les femmes s'échangent leurs coupons de rationnement.

Célébrations exubérantes: les années 1950

1953: Création du Village du Père Noël à Val-David

1959: Henri Paquet crée l'Association des pères Noël de la province de Québec

Le coût d'une poupée, en 1956? On en retrouve chez Eaton à 4,95$, avec sa petite montre assortie.

La guerre laisse place à une époque paisible et prospère, mais conservatrice. Les hommes réintègrent le marché du travail et les femmes regagnent - à contrecoeur - le foyer afin de prendre soin de la famille. La prolifération des magazines féminins et la commercialisation de nouveaux appareils ménagers valorisent leur rôle et finissent de les convaincre de l'importance d'être bien mises et d'afficher un intérieur moderne et soigné. Les ménagères se feront donc un devoir de veiller à ce que Noël soit PAR-FAIT!

Les magasins regorgent d'objets aux couleurs de Noël. Le nec plus ultra: les décorations intérieures électrifiées. On magasine, on achète, on dépense. Qu'importe: on s'est bien assez privés durant la guerre. L'invention du plastique à la fin des années 1940 entraîne la création d'une foule de nouveaux jouets. Les petites filles se réjouissent de recevoir des poupées aux traits plus vrais que nature et des électroménagers miniatures. Jouer à la ménagère, quel plaisir! À Fiston, on offre des camions, des voitures, une piste de course ou une panoplie de cowboy pour imiter ses héros des westerns.