Soins beauté
8 avr. 2009

Soins de beauté: les entreprises engagées

Par Camille Leclerc

Auteur : Coup de Pouce

Soins beauté
8 avr. 2009

Soins de beauté: les entreprises engagées

Par Camille Leclerc
Cet article fait aussi partie des dossiers :

Tant qu’à acheter des produits de beauté, pourquoi ne pas le faire auprès d’entreprises qui ont aussi à cœur la beauté du monde?

Les rouges à lèvres, shampooings ou crèmes de certaines marques ne font pas que nous rendre belles: les recettes de leurs ventes servent aussi des causes humanitaires, à l'échelle locale ou internationale. Tour d'horizon de quelques marques qui améliorent le sort de la collectivité en faisant rimer «beauté» avec «générosité».

 

Body Shop. L'entreprise ne fait rien à moitié. Pour concocter ses soins, elle dégote des ingrédients naturels aux quatre coins de la planète, tout en favorisant le commerce équitable avec les populations africaines, asiatiques ou sud-américaines, qui ensemencent et récoltent les matières premières. Mais la marque est aussi active socialement. En partenariat avec l'UNESCO, elle vient de réaliser une vaste étude sur les effets sournois de la violence familiale. Ce qui l'a amenée à faire campagne contre le phénomène, en vendant ses savons Marguerite au profit de projets locaux à l'intention des enfants violentés. Objectif: 570 000 $ d'ici 2010.

Kiehl's. Depuis sa naissance à Manhattan en 1851, Kiehl's a fait du chemin. De Hollywood à Londres, on plébiscite ses produits sans flafla, qui se vendent à prix décents, qui fonctionnent vraiment et qui peaufinent la mise des hommes, des femmes et des enfants, voire des animaux (une gamme de produits pour chiens porte aussi son sceau). Les stars en sont folles...  Brad Pitt vient d'apposer sa signature sur l'un d'eux. Le Nettoyant corporel Aloe Vera, aussi doux pour la peau (il ne contient ni teinture, ni conservateur) que pour la planète (il est biodégradable), donne bonne conscience. Tous les profits de sa vente vont à la fondation Jolie-Pitt pour aider, entre autres, les survivants de l'ouragan Katrina.

 

MAC. C'est la marque chouchou des maquilleurs, parce que ses rouges, ses fards et ses crayons pour les yeux aux teintes et aux finis variés permettent mille et une audaces. Il lui fallait donc s'associer à une cause haute en couleurs. MAC a choisi celle du sida et, depuis 1994, la marque brandit très haut le flambeau. Chaque année, la collection exclusive de rouges à lèvres et de gloss VIVA GLAM est mise en vente aux comptoirs MAC, et la totalité des recettes va à la lutte contre la transmission du VIH. À ce jour, 130 millions de dollars ont été amassés et distribués à des organismes d'entraide aux sidéens, répartis dans 57 pays. 

Pantene. Proctor & Gamble, géant américain de l'hygiène tout acabit (on lui doit, entre autres, les produits Tide, Crest et Ivory), met sa bannière Pantene au service des cancéreuses. Parce que les traitements de chimiothérapie mettent à mal la chevelure, Pantene créera des perruques avec les cheveux humains, dont on lui fera cadeau (pour procéder dans les règles, on lit la marche à suivre sur son site Web). Mais si on tient trop à notre tignasse pour la couper, on peut aussi faire notre part en achetant un produit Pantene. L'entreprise s'engage ainsi à verser 100 000 $ à la Société canadienne du cancer, d'ici au 30 juin 2009. 

La Coupe. La marque conçue par le coiffeur Charles Booth vient d'annexer à sa gamme des shampooings, des revitalisants et produits coiffants sans parfum ni agents de conservation. En plus d'apaiser le cuir chevelu sensible des 650 000 Canadiens souffrant d'allergies cutanées, cette gamme convient à ceux qui doivent suivre des sessions de chimio et de radiothérapie. De ce fait, une partie des profits générés par la vente de ces produits est versée à l'organisme Belle et bien dans sa peau, qui dispense des ateliers beauté aux femmes souffrant de cancer. 

Origins. La marque fait de la cosmétique naturelle son cheval de bataille (elle préconise des pratiques vertes et alimente sa production à l'énergie éolienne). Et, comme elle fait appel aux fruits de la terre pour créer ses produits, elle s'est forgé une mission environnementale visant à protéger la planète et ses ressources. Durant le mois de la terre, en avril, Origins lancera l'Origins Earth Initiative, un projet de reboisement à l'échelle planétaire. Concrètement, à chaque fois que l'hydratant antioxydant au thé blanc A Perfect World sera vendu, Origins plantera un arbre dans l'un des 30 pays sur le globe où ses produits sont distribués. 

Clarins. En plus de maquiller, bichonner et parfumer les femmes, Clarins s'est donné une mission sociale bien spéciale. À l'échelle mondiale, elle appuie les causes caritatives visant les enfants, et honore, partout sur le globe, des «Femmes Dynamisantes», dont le dévouement auprès des tout-petits mérite un coup de chapeau. Cette année, l'honneur est revenu à Diane Chênevert, fondatrice du Centre de répit Philou, qui héberge de jeunes handicapés de 0 à 12 ans. Rappelons aussi que durant le mois des câlins, en février, l'Embellisseur Lèvres de Clarins est vendu dans les pharmacies Jean Coutu, au profit de la Fondation de l'Hôpital Sainte-Justine. En 2008, 69 000 $ avaient été amassés, et en 2009, on vise 100 000 $. 

Dans Un Jardin. L'entreprise opère depuis Boucherville. Ses produits pour toute la famille sont imaginés, embouteillés et vendus ici. Pas étonnant qu'elle offre son appui à une cause 100 % nationale: celle du Club des petits déjeuners du Québec. La marque vient en effet de mettre en vente des gels douche, dans 65 cliniques chiropratiques. Ciblant les bouts de chou, ces gels sont offerts en deux parfums: confiture de fraises (pour filles) et jus de raisin (pour garçons). Pour chaque flacon vendu, 2,50 $ serviront à rassasier les ventres affamés des écoliers. 

Partage X
Soins beauté

Soins de beauté: les entreprises engagées

Se connecter

S'inscrire