Soins beauté

Je veux un beau sourire

Je veux un beau sourire

Auteur : Coup de Pouce

Soins beauté

Je veux un beau sourire

Jaunies, ébréchées, mal alignées... On n'aime pas nos dents? Plusieurs solutions s'offrent aux adultes qui souhaitent un plus beau sourire. Et il n'est jamais trop tard pour y voir!

À propos des tarifs
Les tarifs indiqués dans ces pages sont tirés des guides publiés à l'intention des chirurgiens dentistes, des orthodontistes et des denturologistes par leurs associations respectives. Ils peuvent varier en fonction de l'ampleur du traitement, du degré de difficulté et de la technologie utilisée. Pour nous fournir une estimation des coûts dans notre situation, le dentiste ou le spécialiste procédera à un examen dont le coût varie de 35 $ à 80 $. Les denturologistes n'exigent pas de frais pour ce genre de consultation.

«J'aimerais des dents plus blanches»
Le dentiste propose deux méthodes: soit à la maison, sous sa supervision, soit en cabinet. Le blanchiment en cabinet réussit mieux avec les dents jaunâtres. «Les dentitions grisâtres ou brunâtres, plus difficiles à faire disparaître, obtiennent un meilleur succès avec le traitement à la maison, car il est graduel», conseille la Dre Sarah-Anne Lévesque, dentiste. Notre dentiste nous conseillera quant au traitement à privilégier.

À la maison. Avec l'empreinte de nos dents, des gouttières sur mesure sont fabriquées. Enfilées sur la dentition, elles retiendront un gel de blanchiment dont l'ingrédient actif est du peroxyde, concentré de 10 % à 22 %. Selon la marque de gel, on les porte de 30 minutes à 2 heures 1 ou 2 fois par jour, ou pendant la nuit. Le traitement dure de 2 à 3 semaines et les résultats sont progressifs. On revoit le dentiste pour un contrôle. Au besoin, il recommandera de continuer durant quelques jours ou plus.

En cabinet. La visite dure environ 1 1/2 heure. Le dentiste étale sur nos dents un gel avec peroxyde concentré de 30 % à 35 %, qu'il active avec une source de lumière ou de chaleur. Les résultats sont immédiats. Une deuxième visite peut s'ajouter pour des retouches. Parfois aussi, le dentiste recommandera, en complément, un traitement à la maison.


À savoir

  • Les caries doivent être réparées et toutes les restaurations, vérifiées, sans quoi, le produit peut pénétrer dans la dentine, et ce sera douloureux!
  • Une légère sensibilité au froid pourrait survenir, mais elle se résorbe normalement d'elle-même en quelques jours.
  • À la maison, on respecte la durée d'application et la fréquence quotidienne recommandées, et on prend soin de ne pas trop emplir les gouttières, sinon le gel débordera et pourra brûler les gencives.
  • Nos plombages ne blanchiront pas. Il faudra peut-être les remplacer pour harmoniser notre sourire.
  • On s'abstient si on est enceinte ou qu'on allaite.

    Durée: L'effet du blanchiment est de 2 ans en moyenne. Il sera moindre si on fume ou si on consomme souvent des boissons qui tachent (café, thé, jus de raisin, vin rouge, etc.). On évite les blanchiments à répétition, sous peine de détériorer notre dentition et de vivre avec une sensibilité dentaire chronique.

    Coût: à la maison: de 350 $ à 400 $; en cabinet: de 550 $ à 700 $.

    Et les produits du commerce? Les trousses de blanchiment fonctionnent assez bien, mais n'offrent ni le même degré de blanchiment qu'en cabinet ni la protection offerte par le dentiste, qui veille à limiter les effets secondaires. «De plus, elles ne sont pas personnalisées, fait remarquer la Dre Lévesque. Les bandelettes autocollantes n'épousent pas la forme de la dentition. Alors, si on a des dents un peu reculées, elles peuvent ne pas blanchir autant ou uniformément. Aussi, comme les gouttières sont de taille unique, le produit peut s'écouler plus facilement et le contact avec la dentition risque d'être moins optimal.» Les dentifrices et gommes à mâcher dits blanchissants n'ont pas ce pouvoir, selon la Dre Lévesque. Leur action se limite à atténuer les taches de surface par un polissage délicat. Ils peuvent cependant aider à entretenir l'apparence de dents blanchies.«Mes dents avant ont plein de défauts: l'une est ébréchée, sa voisine est tachée, et elles sont trop espacées»
    On a le choix entre une restauration de résine composite ou une facette de porcelaine. Ces solutions conviennent aux dents cassées à moins de 50 %, ébréchées, fissurées ou présentant une mauvaise coloration ou une tache rebelle. Elles peuvent aussi camoufler des problèmes d'orthodontie, comme l'angle d'une dent ou son espacement par rapport à ses voisines. La résine composite est le matériau des obturations blanches, alors que la facette ressemble à un faux ongle cimenté qui couvre toute la face avant de la dent. «En général, la résine composite est le premier choix pour les réparations mineures, même si elle se tache et s'use plus vite que la porcelaine», commente la Dre Louise Baribeau, dentiste.

    Restauration à la résine composite. Le dentiste façonne la résine sur la zone à traiter, en fonction de l'effet recherché (augmenter la taille de dents trop espacées, recréer la partie manquante d'une dent ébréchée, dissimuler une tache rebelle, etc.). La préparation de la dent peut exiger un peu de forage, avec anesthésie locale au besoin. La résine est apposée par couches successives, durcies avec une lampe de polymérisation, puis la surface est polie. Cette méthode a l'avantage d'être rapide: on peut traiter plusieurs dents en une séance.

    La facette. Sous anesthésie locale, la forme de la dent est modifiée de façon à recevoir la facette. Généralement fabriquée par un technicien de laboratoire, la facette en porcelaine est prête en une dizaine de jours. En attendant, la dent préparée est recouverte d'une facette temporaire en acrylique, cimentée faiblement. La dent traitée doit être sans carie. Utilisé par certains dentistes, le système CEREC 3D permet de concevoir et d'installer la facette durant la même visite. Elle sera en céramique dentaire, de durabilité et de qualité similaires à la porcelaine.

    Durée: Les restaurations à la résine durent moins longtemps que les facettes: 10 ans contre 15 à 25 ans.

    Coût: restauration à la résine composite: de 60 $ à 295 $; facette: de 600 $ à 900 $, peu importe la technique utilisée.

    «En tombant, j'ai perdu plus de la moitié d'une de mes dents de devant»
    Le dentiste nous proposera peut-être une couronne, une dent creuse artificielle en porcelaine ou en céramique qui s'insère sur la dent naturelle pour la recouvrir entièrement ou aux trois quarts. Cette solution s'adresse aux dents très dévastées: cassées à plus de 50 %, très abîmées par la carie ou ayant subi de grosses obturations. Sous anesthésie locale, le dentiste réduit la dent dans toutes ses dimensions, pour faire place à la couronne. Comme les facettes, les couronnes de porcelaine sont fabriquées en laboratoire. L'attente est d'une dizaine de jours; entre-temps, on en porte une temporaire, en acrylique. Avec le système CEREC 3D (voir ci-dessus), on obtient notre couronne en céramique dentaire le même jour.

    À savoir
  • Le taillage de la dent peut entraîner une sensibilité temporaire au chaud et au froid.
  • Comme la couronne doit être posée sur une dent entourée de tissus sains, le dentiste pourrait juger bon de commencer par un traitement de canal, durant lequel on retire les nerfs infectés, endommagés ou morts et on comble le canal avec un matériau semblable à du caoutchouc. «Après quoi, si la dent est très détériorée, il insérera un pivot, qui solidifiera la dent naturelle en l'ancrant dans la racine, en vue de recevoir la couronne», souligne la Dre Baribeau.
  • «Même après la pose d'une couronne, la dent demeure exposée à la carie et au tartre tout près de la gencive», prévient la Dre Baribeau. Traduction: l'hygiène dentaire reste importante, et on n'oublie pas la soie dentaire!

    Durée: Une couronne dure de 15 à 20 ans.

    Coût: couronne: 925 $; traitement de canal: de 392 $ à 832 $; pivot: 350 $.«Mes dents sont croches»
    Il n'est pas trop tard pour un traitement d'orthodontie. En effet, celui-ci peut être efficace à tout âge, même s'il prend plus de temps chez l'adulte, car les os de la mâchoire sont plus rigides. L'orthodontie corrige notamment les dents chevauchées, désalignées, croches ou trop espacées et les mâchoires trop étroites ou désalignées. On a le choix entre les attelles fixes (broches) et un traitement plus récent appelé Invisalign.

    Les broches. Attirail classique: de petits boîtiers collés sur le devant des dents, réunis par un fil métallique retenu par des élastiques. Ces élastiques sont peu esthétiques, mais il existe des boîtiers qui n'en ont pas et, depuis environ un an, on offre aussi un boîtier à la fois sans élastique et transparent. Le Dr Luc Veilleux, orthodontiste, propose aussi les iBraces, encore rares au Québec. «Ce dispositif étant installé sur la face interne de la dentition, on porte des broches sans que cela paraisse.» Le port des broches peut durer de 6 mois jusqu'à 2 à 3 ans, selon la complexité du problème, avec visites de contrôle aux 4 à 8 semaines. S'ajoute un suivi pendant lequel on porte un appareil de maintien, en général la nuit. «Ce suivi dure environ 2 ans, soit jusqu'à stabilisation complète de la dentition. C'est une étape cruciale à la réussite du traitement», précise le Dr Veilleux.

    Invisalign. Cette méthode s'adresse à nous si on est réfractaire à l'idée de porter des broches. Ce système déplace les dents graduellement au moyen de gouttières de plastique quasi invisibles qu'on enfile sur les dents. Comme elles sont amovibles, on les retire pour manger et pour l'hygiène buccale, ce qui élimine les restrictions alimentaires et les difficultés de nettoyage associées au port de broches. Une empreinte de la dentition est prise en vue de la conception des gouttières. On en porte une paire durant 14 jours, puis on passe à une seconde paire qui déplace un peu plus les dents. Au début du traitement et au changement de gouttières, on peut ressentir un inconfort passager, mais moindre qu'avec les broches. On rencontre l'orthodontiste à intervalles de 6 semaines ou plus pour évaluer les progrès. Le traitement s'échelonne de 9 mois à 2 ans. S'y ajoute un suivi d'environ deux ans avec appareil de maintien à porter la nuit.

    À savoir
  • Certains dentistes offrent des services d'orthodontie de base. On peut aussi consulter directement un orthodontiste.
  • Une bonne santé des dents, des gencives et de l'os de soutien est essentielle au traitement. Des soins doivent parfois être apportés avant: problèmes gingivaux à régler, obturations à renouveler... L'orthodontiste en fait l'évaluation et propose un plan de traitement.
  • Rarement (dans moins de 5 % des cas), il faut adjoindre une chirurgie des mâchoires au traitement d'orthodontie, pour corriger un palais trop étroit, par exemple.
  • Il faut s'habituer au port de broches, ce qui peut prendre de 1 à 2 semaines chez l'adulte, avec inconfort (pression sur les dents), difficultés de diction, irritation temporaire des lèvres par les boîtiers. Les ajustements périodiques gênent pendant 1 ou 2 jours.
  • Comme les broches accumulent facilement nourriture et plaque dentaire, l'hygiène bucco-dentaire doit être accomplie minutieusement. On évite les aliments collants et durs. Fruits et légumes crus doivent être coupés en morceaux et mastiqués par les dents arrière.
  • Chez certaines personnes, les dents cherchent continuellement à reprendre leur position d'origine. Elles devront donc porter l'appareil de maintien une nuit ou plus par semaine durant toute leur vie. Dans certains cas, à la place de cet appareil, un léger fil métallique est collé à l'arrière de la dentition.
  • Le traitement Invisalign peut corriger des dents chevauchées, désalignées, croches ou trop espacées. Il a toutefois ses limites: les cas complexes, tels ceux qui nécessitent une chirurgie de la mâchoire, requièrent les broches. Les résultats sont aussi moins rapides qu'avec des broches. «Certains cas traités par Invisalign sur 9 à 12 mois se seraient réglés en 6 mois avec des broches», note le Dr Veilleux.

    Coût: broches: de 5 000 $ à 8 000 $ en moyenne; iBraces: plus de 10 000 $; Invisalign: de 3 000 $ à 9 000 $.«Il me manque une dent de devant»
    Ici, on a le choix entre un implant et un pont.

    L'implant est une tige de titane insérée dans la mâchoire pour remplacer une racine et servir ainsi de pilier à une dent artificielle de porcelaine. Il s'installe rapidement, sous anesthésie locale. En 3 à 6 mois, il vient à faire corps avec l'ossature. On peut alors y fixer une dent en porcelaine. Les gencives doivent être saines et la base osseuse, assez dense. «Si la dent est absente depuis un certain temps, il est normal que la base osseuse ait régressé, souligne Marie Noël, de la Société d'implantologie dentaire. Une greffe osseuse pourrait être pratiquée pour augmenter la masse de l'os.» Durant les quelques mois d'intervalle entre la pose de l'implant et celle de la dent, on voit la petite tige de l'implant qui ressort de quelques millimètres de la gencive. «L'implant doit être traité comme une dent naturelle. On le brosse et on passe la soie dentaire autour», précise Marie Noël.

    Le pont est une prothèse fixe qui comprend, tout d'une pièce, une ou plusieurs dents artificielles consécutives ainsi que deux couronnes. Le pont coûte généralement moins cher qu'un implant, mais il faut y sacrifier les deux dents à couronner, même si elles sont saines.

    Durée: La dent de porcelaine qui coiffera l'implant a une durée de 15 à 20 ans, tout comme le pont.

    Coût: implant et dent en porcelaine: de 3 500 $ à 4 000 $; pont: de 2 500 $ à 3 000 $.

    «Quand je souris, on voit plus ma gencive supérieure que mes dents»
    Dans certains cas, la gingivoplastie pourrait y remédier. C'est une chirurgie correctrice qui s'accomplit en peu de temps, chez le dentiste, sous anesthésie locale. «Pas plus douloureuse qu'une extraction dentaire, elle consiste à enlever un peu de la gencive, en la remodelant esthétiquement autour de la dent, à l'aide d'un instrument d'électrochirurgie ou, dans certains cabinets, d'un laser», décrit la Dre Louise Baribeau. La gingivoplastie n'est toutefois pas une panacée, car la gencive trop apparente peut avoir d'autres causes. On en discute avec notre dentiste.

    À savoir
  • Les tissus gingivaux doivent être sains.
  • La gingivoplastie n'accroît pas les risques d'une récession de la gencive: seul l'excès est retiré.

    Coût: 200 $ en moyenne, selon l'étendue de la chirurgie.

    «On m'a dit que changer ma prothèse dentaire pouvait rajeunir mon sourire»
    Le denturologiste Yves Normand rappelle qu'une prothèse dentaire a une durée de vie limitée. «La prothèse s'use, mais aussi, il y a les traits du visage, la bouche et les mâchoires, qui se transforment au fil des ans. Une vérification annuelle de la prothèse s'impose, car un ajustement peut être requis, et elle doit être renouvelée aux 5 ans environ.» Une prothèse mal ajustée ou périmée expose à des problèmes de santé et d'ordre esthétique. Par exemple, si la prothèse ne soutient plus la bouche et les lèvres correctement, la bouche se creuse et le visage a l'air prématurément vieilli. Le port de prothèses de 10 ou 15 ans provoquerait même des transformations souvent irréversibles de la physionomie.

    Pour en savoir plus
    Association canadienne des orthodontistes
    Association dentaire canadienne
    Association des denturologistes du Québec
    Ordre des dentistes du Québec
    Société d'implantologie dentaire
    Technologie iBraces (en anglais).
    Technologie Invisalign (en anglais)
  • Commentaires

    Partage X
    Soins beauté

    Je veux un beau sourire

    Se connecter

    S'inscrire