Soins beauté

Conseils d’experts pour un joli teint

Conseils d’experts pour un joli teint

Thinkstock Photographe : Thinkstock Auteur : Coup de Pouce

Soins beauté

Conseils d’experts pour un joli teint

Produits, routine, soins spécifiques: on a sondé médecins et esthéticiennes, question d’avoir leur avis en matière de soins de la peau.

1. Est-ce que les FPS contenus dans les produits de maquillage suffisent à protéger la peau, ou doit-on également appliquer une crème solaire?
Les dermatologues sont catégoriques: les filtres solaires des poudres et des fonds de teint sont insuffisants. «Ils sont dotés d'un FPS de 15 ou 20, alors que l'Association canadienne de dermatologie recommande une protection solaire minimale de 30, et ce, tous les jours de l'année, précise la dermatologue Michèle Ohayon. En plus de se maquiller, on doit appliquer une protection solaire, quitte à utiliser une formule en bâton pour répéter l'application toutes les deux à trois heures.»

2. Quelle est la routine beauté idéale au quotidien pour avoir une belle peau?
«Matin et soir, il suffit de rafraîchir notre visage à l'aide d'un nettoyant doux (sans savon, car les détergents sont abrasifs), de l'hydrater si notre peau est sèche ou déshydratée, ou de miser sur un soin ciblé non comédogène (traitant et/ou matifiant) si elle est mixte, grasse ou sujette à l'acné, explique la Dre Ohayon. Et on ne sort jamais sans protection UV, car le soleil est la cause première du vieillissement cutané: il stimule les taches pigmentaires et dégrade prématurément les fibres de collagène et d'élastine.»

3. Quelles sont les meilleures options pour faire disparaître les cernes?
Le chirurgien-plasticien Charles-Henri Caillile explique que c'est la rétention de sang sous les yeux qui provoque les cernes. «Les vaisseaux du contour de l'oeil étant très fins, l'influx sanguin y est facilement entravé.» Pour prévenir la formation de cernes, le Dr Caillile recommande de rechercher, dans nos soins contour des yeux, des ingrédients drainants (caféine, thé vert) et des agents éclaircissants (vitamine C en tête). On applique ces soins par tapotements, soir et matin.

4. Dans quel ordre doit-on étaler nos produits, et pourquoi?
Selon Joëlle Ciocco, biochimiste de formation et épidermologue affiliée à L'Oréal Paris, deux éléments dictent l'ordre d'application des soins: leur texture et leur concentration en actifs. Les produits les plus puissants et les moins crémeux gagnent à être appliqués en premier. «Plus les soins sont concentrés, moins ils sont crémeux en général, car ils ciblent les profondeurs de l'épiderme et doivent être absorbés rapidement, explique Mme Ciocco. On commence par étaler le sérum, suivi du soin contour de l'oeil. On poursuit avec la crème de jour et on termine avec l'écran solaire.»

5. Est-ce que les peaux grasses rident moins que les peaux sèches?
«Physiologiquement, c'est un fait: la peau grasse, chargée de lipides, est moins fragile que la peau sèche, répond le Dr Anatoli Freiman, dermatologue. Elle est aussi plus épaisse et froisse donc moins rapidement. Cependant, le vieillissement cutané est aussi le fruit de facteurs intrinsèques (comme la génétique) et extrinsèques (comme la pollution, la cigarette, les UV et les soins cutanés mal adaptés). Si on manque de vigilance, on peut rapidement voir apparaître taches et rides.»

6. Le Botox prévient-il les rides?
«Injecté dans le muscle, il cible les rides dynamiques, imputables aux expressions faciales (pattes-d'oie, sillons nasogéniens, rides frontales), explique le Dr Manish Khanna, dermatologue. En empêchant les muscles de se contracter pour une période moyenne de quatre mois, la toxine botulique lisse non seulement les rides existantes, mais prévient la formation subséquente de sillons. C'est une solution à la fois préventive et curative.»

7. Doit-on utiliser les produits d'une même gamme pour obtenir les meilleurs résultats?
Ce n'est pas nécessaire, disent les Drs Freiman et Ohayon. L'important, c'est de cibler les soins les mieux adaptés à notre type de peau et à nos préoccupations cutanées. Toutefois, «les produits d'une même gamme agissent en synergie, car leurs ingrédients sont complémentaires», reconnaît la Dre Ohayon. Si on veut des résultats plus rapides ou si on craint que certains actifs ne nuisent à d'autres, on gagne à se tourner vers des soins d'une même famille. Mais ce n'est pas une règle absolue: nettoyant, sérum, contour de l'oeil, crème de jour et protection UV peuvent tous venir de labels différents.

8. Si on s'est démaquillée le soir, est-il nécessaire de nettoyer de nouveau notre visage le matin?
«La température corporelle varie durant la nuit, explique le Dr Freiman. En conséquence, l'épiderme s'assèche par endroits et transpire à d'autres. Il est donc primordial de purifier notre visage au réveil pour qu'ensuite les ingrédients actifs des soins pénètrent la peau.» Si on a la peau sensible, le Dr Freiman recommande un nettoyant sans rinçage de type solution micellaire.

9. Pourquoi a-t-on soudainement l'impression, un beau matin, que la crème qu'on applique depuis longtemps ne nous convient plus?
«La peau se renouvelle tous les 28 jours en moyenne. Elle est donc en constante évolution», explique la Dre Dina Cohen Pelletier, dermatologue. De plus, les besoins cutanés ne sont pas les mêmes en hiver qu'en été. On gagne donc à adapter notre hydratant aux saisons. Et au fil des années, les caractéristiques épidermiques évoluent: le renouvellement cellulaire décélère, la production séborrhéique diminue et la synthèse du collagène et de l'élastine se fait moins bien. «Si notre peau tiraille après qu'on l'a crémée, c'est que notre soin n'est pas assez riche en lipides », explique la Dre Cohen Pelletier.

10. Pourquoi les dermatologues recommandent-ils de changer le moins souvent possible de produits de soins?
«Plus on fait usage de différents produits, plus on expose la peau à des actifs différents, ce qui accroît les risques d'irritation et d'intolérance cutanées», explique le dermatologue Ari Demirjian. «Et quand une allergie survient, les démarches pour identifier l'allergène potentiel sont alors plus longues et plus ardues», ajoute la Dre Ohayon. Conclusion: quand on a mis la main sur le soin qui nous convient, on s'y tient.

11. Est-il vrai qu'utiliser trop tôt un antirides fait vieillir plus rapidement notre épiderme?
«C'est un mythe», affirme la Dre Ohayon. Le Dr Freiman précise que, «si certains agents anti-âge, comme le rétinol, favorisent le dessèchement épidermique, ils ne font pas pour autant vieillir la peau». Il n'y a donc pas d'âge minimal ou maximal pour adopter ce type de produit. «À titre préventif, le meilleur soin reste encore l'écran UV, rappelle la Dre Ohayon. Puis, quand on en ressent le besoin, quand des ridules s'installent, que la peau perd de sa fermeté ou que des taches apparaissent, on peut se tourner vers les soins anti-âge.»

12. À quelle fréquence devrions-nous exfolier notre visage?
«L'exfoliation déloge les cellules mortes, pour une pénétration accrue des soins, et fouette la circulation sanguine pour rosir le teint», dit l'esthéticienne Josée Chartrand, de chez EQlib. Quant à sa fréquence idéale, tout dépend de notre type de peau. «Les femmes à la peau grasse peuvent s'exfolier tous les soirs», dit le Dr Freiman. En revanche, si notre peau est normale à sèche, la douceur est de mise. «Comme le renouvellement cellulaire s'exerce naturellement, il n'est pas nécessaire de gommer notre visage, à moins que des troubles cutanés ne brouillent l'éclat naturel de notre peau (points noirs, taches de surface)», explique la Dre Ohayon. Dans tous les cas, les médecins recommandent de délaisser les exfoliants granuleux au profit de formules enzymatiques, à base d'acides (glycolique, salicylique ou de fruits), car ils sont moins abrasifs.

Commentaires

Partage X
Soins beauté

Conseils d’experts pour un joli teint

Se connecter

S'inscrire