Mode

On fait le ménage de la garde-robe

On fait le ménage de la garde-robe

Auteur : Coup de Pouce

Mode

On fait le ménage de la garde-robe

Vaincre le fouillis de notre garde-robe, c'est possible et vraiment pas sorcier. Notre organisatrice professionnelle nous accompagne pas à pas pour mettre de l'ordre dans tout ça!

Ce qu'on a besoin avant de se lancer dans ce grand ménage :

• Une surface propre et dégagée (un lit fait, par exemple) pour y déposer les vêtements et accessoires.
• De gros sacs-poubelles pour les vêtements à jeter ou à donner.
• Un sac pour les vêtements à apporter chez le nettoyeur.
• Un sac pour les vêtements à réparer.
• Des boîtes (tissu, carton ou plastique) pour les vêtements hors saison.
• Des housses pour suspendre certains vêtements.
• Du papier de soie pour envelopper et bourrer certains articles. Comme l'acidité du papier peut endommager le vêtement ou en altérer la couleur, on recherche la mention «sans acide» sur l'emballage (dans les magasins de matériel artistique).

 

On vide ensuite la garde-robe et la commode en classant les vêtements par catégorie sur le lit: chandails à manches longues, chandails à manches courtes, vestes, chemisiers, pantalons, etc.

On évalue chaque vêtement en se posant les questions suivantes:

a) Est-ce que je l'aime?

Si oui, on passe à la question B. Si non, c'est le temps de s'en débarrasser. S'il est en bonne condition, on le met dans le sac à donner, sinon on le jette.

b) Est-ce qu'il me fait?

Si oui, on passe à la question C. Si non, on s'interroge sur les raisons.

- Ce n'est pas mon style : On donne!

- Il ne tombe pas bien :On voit s'il est possible de le faire ajuster. Sinon, on s'en débarrasse. Il fera sûrement mieux à quelqu'un d'autre.

- J'ai grossi: On se demande si ce vêtement nous ira de nouveau dans un futur proche. Si la prise de poids remonte à plus de deux ans, on le donne. On pourra se gâter avec de nouveaux vêtements lorsqu'on aura atteint notre poids idéal.

 

c) L'ai-je porté dans les deux dernières années?

Si oui, on passe à la question D.Si non, pourquoi est-il toujours là?

1. Je me sens coupable de m'en débarrasser. Il sera sûrement très apprécié par quelqu'un qui en a besoin. Si c'est un cadeau, il est peu probable qu'on nous demande où est rendu ce vêtement. C'est un souvenir? On le prend en photo et on le donne.

2. Il va sûrement revenir à la mode... Peut-être, mais quand? De plus, il y a souvent des changements subtils quand un style revient à la mode: le vêtement risque quand même de paraître dépassé. On donne!

3. Je n'ai pas eu l'occasion de le porter. Peu probable en deux ans! Mais on peut encore donner la chance au coureur pour une robe de soirée ou un ensemble de voyage. Si, l'année prochaine, lors de notre rotation hiver-été, on ne l'a toujours pas porté, on le donne!

4. Il est endommagé. On passe à la question D.

d) Est-il est en bon état?

On évalue:

L'usure : Les coudes, le col et le bas des manches sont-ils usés? Le pantalon est-il déformé aux genoux ou aux fesses? L'épaule du manteau ou de la veste est-elle usée par la bandoulière du sac à main? La couleur est-elle délavée ou jaunie? Les talons et les semelles des chaussures sont-il élimés?

L'état des coutures et des fermetures: Le vêtement est-il déchiré ou décousu? Manque-t-il des boutons? La fermeture éclair fonctionne-t-elle?

Si le vêtement est usé, il n'est plus utile et devrait être jeté ou recyclé. S'il faut refaire des coutures ou remplacer des boutons ou une fermeture éclair, on fait réparer si le vêtement est de bonne qualité et si on l'aime. Même chose pour les chaussures. On se fixe une date butoir pour compléter cette tâche, au-delà de laquelle on donne!

 

 

 

 

Où entreposer nos vêtements? Dans un endroit protégé de la poussière, de la lumière, de la chaleur, de l'humidité et des insectes (dans une autre garde-robe ou sous le lit, par exemple). On évite les endroits humides, comme le sous-sol ou le garage, ou trop chauds, comme un grenier non fini. En les entreposant correctement, on les conservera plus longtemps.

 1. On nettoie tout.

Les mites et autres parasites s'attaquent aux vêtements de fibres animales tachés ou sales. En lavant ou en faisant nettoyer tous nos vêtements avant de les entreposer, on évite aussi que des taches invisibles de transpiration ou de parfum n'apparaissent plus tard ou n'endommagent le tissu. On attache ensuite les boutons et on monte les fermetures éclair pour éviter les mauvais plis.

 2. On met à l'abri.

On place dans une boîte chandails, chemises, pantalons ou jupes après les avoir pliés. Il est important de ne pas suspendre les tricots sur des cintres: la gravité leur fera perdre leur forme à la longue.

On bourre les vêtements en fibres animales (laine, soie, fourrure, cachemire, angora, mohair, cuir, suède et duvet) ou végétales (coton, lin, chanvre, bambou et ramie) à l'aide de feuilles de papier de soie sans acide chiffonnées ou de morceaux de coton écru: on crée ainsi un coussin d'air qui empêche la formation de moisissure.

On roule les vêtements délicats pour éviter qu'ils ne prennent de mauvais plis.

 3. On couvre d'une housse

... tailleurs, robes, vestes et manteaux. On évite la housse de plastique du nettoyeur: elle empêche l'air de circuler et les vêtements de respirer. De plus, les gaz dégagés par la pellicule de plastique peuvent être absorbés par les vêtements et accélérer leur vieillissement: c'est ce qui les fait jaunir.

4.On met dans de vieilles taies d'oreiller...

... chaussures, bottes et sacs à main pour les protéger de la poussière. (On évite les sacs de plastique, qui emprisonnent l'humidité et favorisent l'apparition de moisissure.) On les bourre de papier de soie pour qu'ils gardent leur forme. Pour les bottes, on peut utiliser des bouteilles de même hauteur.

 

 

 

 

 

 

Pour que l'aménagement soit pratique, les vêtements doivent être visibles et accessibles. On met ceux de tous les jours au milieu de la garde-robe et les autres au fond ou sur les côtés, selon la configuration de notre placard. Il existe différentes façons de classer les vêtements dans la garde-robe.

Par catégorie: C'est la méthode la plus simple. On place ensemble les vêtements d'une même catégorie: pantalons, jupes, chandails, vestes, tailleurs, etc. On peut subdiviser chaque catégorie par couleur pour un choix plus rapide le matin.

Par vocation ou occasion: Pour le travail, les sorties, les sports, etc.

Par ensemble:  Les vêtements sont déjà coordonnés.

On choisit la méthode qui nous convient. Elle doit faciliter nos gestes quotidiens, nous permettre d'aller plus vite le matin.

Comment ranger?

• Les vêtements. On suspend les pantalons, jupes, chemisiers, tailleurs, vestes, robes et vêtements de velours. On plie les chandails, t-shirts, vêtements d'exercice, sous-vêtements et bas. Si on manque d'espace dans nos tiroirs, on peut plier nos chandails et les suspendre sur la partie horizontale d'un cintre en bois.

• Les chaussures. On place celles de tous les jours sur un porte-chaussures (de plancher, fixé sur la porte ou suspendu par la tringle) de façon qu'elles soient bien visibles. Les chaussures qu'on porte rarement peuvent être rangées dans des boîtes transparentes sur la tablette de la garde-robe.

• Les sacs à main. On les met debout sur les tablettes ou dans des paniers s'ils ne sont pas rigides.

• Les ceintures. On les roule dans des boîtes transparentes ou on les suspend à des crochets.

• Les chapeaux. On les range dans des boîtes spéciales ou dans du papier de soie sur une tablette.

 

 

 

 

• On choisit des boîtes en tissu pour l'entreposage à long terme, car elles permettent aux vêtements de respirer. Les bacs en plastique sont acceptables si on entrepose nos vêtements pour moins de six mois.

• On évite d'empeser les chemises avant l'entreposage: l'empois attire les insectes comme les poissons d'argent et favorise la formation de moisissure.

• On place les articles les plus lourds au fond de la boîte et les plus légers sur le dessus. On évite de trop remplir nos boîtes pour favoriser la circulation de l'air et empêcher l'apparition de moisissure.

• Plutôt que les boules à mites, toxiques et dont l'odeur est très persistante, on place dans les boîtes des billes de cèdre, un insectifuge naturel (chez Zellers et Canadian Tire, dans les magasins d'articles pour la maison et dans certaines quincailleries).

On a réussi à passer à travers notre fouillis? Bravo! À partir de maintenant, quand on achète un nouveau vêtement, on en fait sortir un sans tarder. On garde un contenant de vêtements à donner à l'étage des chambres pour se faciliter la tâche. Quand notre contenant est plein, on l'apporte à un comptoir d'entraide.

 

 

 

Commentaires

Partage X
Mode

On fait le ménage de la garde-robe

Se connecter

S'inscrire