Mode

Manteaux branchés et confortables pour l'hiver

Manteaux branchés et confortables pour l'hiver

Manon Boyer Photographe : Manon Boyer Auteur : Coup de Pouce

Mode

Manteaux branchés et confortables pour l'hiver

Aussi branchés que confos, ces six manteaux sont des valeurs sûres pour l'hiver!

 L'article se poursuit après le diaporama

Galerie photos

prev next 1 de 6

Nos mannequins: six femmes pour qui la technologie n'a pas de secrets.

Gabrielle Madé, analyste en veille stratégique

Manteau en laine, 179$, chez H&M; 32-42 Pantalon en coton, 79,95$, chez Gap; 0-14 Écouteurs Skull Candy, 119,95$, chez iStore Gants en cachemire, 44,95$, chez Gap Sac à main en cuir, Malene Birger, 295$,chez Holt Renfrew Chaussures en cuir synthétique, 90$, chez Aldo

Photographe: Manon Boyer Par : Stylisme: Isabelle Gauvin Source: Coup de pouce, novembre 2014

Nos mannequins: six femmes pour qui la technologie n'a pas de secrets.

Parisa Foster, directrice marketing chez Budge Studios

Manteau en coton et polyuréthane, 875$, chez m0851; 0-12 Legging en coton et élasthanne, 39,95$, chez Gap; TP-TG Pull en coton, 49,95$, chez Gap; TP-TG Chemise en polyester, 29,95$, chez Simons; TP-G Foulard en acrylique, 12,95$, chez H&M Étui pour iPhone 5 en plastique, 12,95$, chez H&M Sac à main en cuir synthétique, 50$, chez Aldo

Photographe: Manon Boyer Par : Stylisme: Isabelle Gauvin Source: Coup de pouce, novembre 2014

Nos mannequins: six femmes pour qui la technologie n'a pas de secrets.

Marie-Pier Blanchette, directrice de création numérique

Manteau en polyester, viscose et élasthanne 250$, chez Mexx; 32-44 Veste en polyester et modacrylic,175$, chez Tristan; TP-TG Pantalon en coton et élasthanne, 69,95$, chez Gap; 0-20 Tuque en acrylique,16,94$, chez Old Navy Gants en cuir, 34,95$, chez H&M; P-G Sac en cuir, 325$, chez Ecco Étui pour iPad en polyester,Herschel, 39,95$, chez iStore Bottes en cuir, 250$, chez Nine West

Photographe: Manon Boyer Par : Stylisme: Isabelle Gauvin Source: Coup de pouce, novembre 2014

Nos mannequins: six femmes pour qui la technologie n'a pas de secrets.

Stéphanie Harvey, conceptrice de jeux vidéo chez Ubisoft

Manteau en coton et polyester, 1Madison, 350$, chez Manteaux Manteaux; P-TG Robe en polyester,Topshop, 42$, chez La Baie; 0-12 Col roulé en laine, nylon et acrylique, 64,95$, chez Gap; TP-TG Lunettes en acétate,12$, chez Aldo Foulard en laine, Malene Birger, 195$, chez Holt Renfrew Gants en cachemire, 65$, chez m0851 Sac en cuir végétal, 160$, chez Banana Republic Collant en acrylique et coton Mondor, 18$ Bottes en cuir, 99,95$, chez Steve Madden

Photographe: Manon Boyer Par : Stylisme: Isabelle Gauvin Source: Coup de pouce, novembre 2014

Nos mannequins: six femmes pour qui la technologie n'a pas de secrets.

Christine Renaud, présidente et fondatrice de E-180

Manteau en laine, Modèle Zandra, 650$, chez Mackage; TP-G Chemise en coton, 26,94$, chez Old Navy; TP-TTG Pull en coton, AEO, 44,95$, chez American Eagle; TTP-TG Jegging en coton et élasthanne, 39,95$, chez Gap; TP-TTG Bottes en caoutchouc, Hunter 160 $, chez La Baie Pochette pour iPad en cuir synthétique, 40$, chez Aldo Gants en cuir, 34,95$, chez H&M Sac à main en cuir, 210$, chez m0851

Photographe: Manon Boyer Par : Stylisme: Isabelle Gauvin Source: Coup de pouce, novembre 2014

Nos mannequins: six femmes pour qui la technologie n'a pas de secrets.

Gina Desjardins, productrice de sites web et d'applications

Manteau en polyester et viscose, Topshop, 120$, chez La Baie; 2-8 Jupe en coton et élasthanne,The Fifth Label, 30$, infos: fashionbunker.com; TP-TG Foulard en acrylique, 79$, chez Tristan Gants en laine, 25$, chez Simons Collants en coton, 18$, chez Simons Bottes en cuir, 235$, chez Steve Madden Sac à dos en coton et polyester, Herschel, 89,95$, chez iStore

Photographe: Manon Boyer Par : Stylisme: Isabelle Gauvin Source: Coup de pouce, novembre 2014

  
1. Gabrielle Madé, analyste en veille stratégique au Fonds des médias du Canada

«L'influence du Web sur la télé et celle de la télé sur le Web me passionnent. C'est un moment très riche pour les médias.»

  • L'outil techno qui l'impressionne: l'Oculus Rift. C'est un simulateur de réalité virtuelle, un casque qui couvre nos yeux pour nous montrer une autre réalité. Je suis convaincue que ce marché émergent va s'établir. Ça permet de faire des choses hyper-touchantes et hyper-fantastiques. D'un coup, tu peux te retrouver au centre-ville de Shanghai. Et ce n'est pas un film, c'est arrivé.
  • L'objet techno qu'on devrait inventer: les hologrammes. FaceTime pourrait s'en aller vers ça. Je crois que c'est faisable et que ça changerait nos vies.

 

2. Parisa Foster, directrice marketing chez Budge Studios, une compagnie de contenu mobile

«J'ai toujours travaillé avec la technologie et j'ai du mal à m'imaginer sans. Je jumelle ma passion pour le divertissement à mon besoin de techno tous les jours.»

  • Trois objets technos que j'emporterais sur une île: mon iPhone, ma pompe à insuline - c'est drôle que j'aie dit mon iPhone en premier, car j'ai besoin de ma pompe pour vivre - et une connexion Internet.
  • L'outil techno qui m'impressionne le plus: les vêtements intelligents, les fibres et les couleurs qui changent selon la température ou ce qu'on veut en faire.

 

3. Marie-Pier Blanchette, directrice de création numérique à l'agence de publicité Marketel

«J'ai étudié en graphisme, mais j'ai fait un B.A. en anthropologie. L'humain me fascine, j'adore l'histoire et les comportements de société. C'est pourquoi je trouve les grandes tendances technos fascinantes.»

  • Si la techno n'existait pas, je ferais... de l'aménagement paysager! J'aime créer et avoir les mains dans la terre. C'est un retour à la réalité intéressant.
  • La femme geek est... présente un peu partout. Il y en a beaucoup plus qu'on ne pense. Je suis aussi heureuse de voir des jeux et des films où la femme n'est pas une demoiselle en détresse. Harry Potter a réussi à faire ça. Hermione est la geek par excellence.

 

4. Stéphanie Harvey, conceptrice de jeux vidéo chez Ubisoft, chroniqueuse, joueuse professionnelle, gagnante de quatre coupes du monde de jeu vidéo

«La techno, c'est tout ce que je fais, c'est ma vie. Personnelle et professionnelle. Quand un objet techno arrive sur le marché pour changer nos vies, je dis toujours: Enfin! Ça aurait dû arriver il y a des années!»

  • Trois objets technos que j'emporterais sur une île: un moyen de communication (téléphone), un appareil photo, une connexion Internet.
  • La techno divise-t-elle les gens? Je n'ai jamais autant parlé à mes parents, je n'ai jamais rencontré autant de gens. Chaque jour, je parle à 20 000 personnes de partout dans le monde. Par contre, avec mes amis, on a une règle: en groupe, tu touches à ton téléphone seulement si c'est pour interagir avec la gang. Sinon, c'est rangé!

 

5. Christine Renaud, présidente et fondatrice de E-180, un site de jumelage qui nous connecte à d'autres membres aux intérêts similaires aux nôtres

«La technologie est là pour répondre à mon besoin entrepreneurial. Je n'aurais jamais pensé faire ça et, à la base, je ne suis pas issue du milieu technologique. L'aspect inattendu de ma carrière me fascine.»

  • Trois objets technos que j'emporterais sur une île: Je n'emporterais pas de technologie. Je trouve important de me déconnecter de temps en temps. Je ne me «selfie» pas en Jamaïque. J'ai besoin d'arrêter d'être stimulée par moments.
  • L'objet techno qu'on devrait inventer: une application qui pourrait analyser la nourriture. Connaître la teneur en OGM, en pesticides, etc., de ta pomme en la branchant à ton téléphone, ça serait génial.

 

6. Gina Desjardins, productrice de sites Web et d'applications

«La techno, c'est utile tout le temps. Rien qu'avec le GPS, on épargne tellement de chicanes de couples! On a aussi la liberté de ne pas attendre ses appels à la maison. Et ça me permet aussi d'avoir environ 1 million de photos de mon fils!»

  • Si la techno n'existait pas, je ferais... du cinéma, comme réalisatrice ou productrice. Quand j'étais jeune, je faisais de la recherche dans les livres, les encyclopédies. Je ne pouvais pas me douter que je ferais du Web, car mon métier actuel n'existait pas.
  • L'objet techno qu'on devrait inventer: un robot qui ferait le ménage et les repas.

Ce reportage a été réalisé grâce à la collaboration de l'équipe du Alt Hôtel de Griffintown (infos: althotels.ca).

 

À lire: 10 manteaux pour les temps froids

 

Commentaires

Partage X
Mode

Manteaux branchés et confortables pour l'hiver

Se connecter

S'inscrire