Mode
23 févr. 2009

Les erreurs vestimentaires les plus courantes

Par Camille Leclerc

Auteur : Coup de Pouce

Mode
23 févr. 2009

Les erreurs vestimentaires les plus courantes

Par Camille Leclerc

Certains choix de vêtements, tailles ou agencements, sont loin d'être gagnants. Avec la styliste Michèle Marin, on énumère les gaffes vestimentaires commises au quotidien.

1. Des pantalons trop courts. On pense ici aux pantalons droits classiques qui laissent outrageusement voir chevilles, chaussettes et chaussures, et non aux leggings, aux jeans skinny ou aux pantalons capri. On a tendance à les raccourcir à l'excès, de peur de marcher dessus. Mais des pantalons trop courts ont pour effet de nous «raccourcir». La bonne longueur? Derrière, l'ourlet devrait cacher presque tout le talon des chaussures et devant, la jambe devrait être assez longue pour «casser» sur le dessus du pied.

2. Des sous-vêtements visibles. Une teinte criarde, une bretelle qui dépasse, une culotte qui imprime ses contours sous un pantalon, une dentelle qui fait onduler un chemisier ou une couture qui se voit sous un pull, ce n'est pas très joli. Un sous-vêtement devrait être invisible. On préfère donc la lingerie dont les coutures sont discrètes ou carrément absentes. On aime les vêtements blancs? La couleur de nos sous-vêtements devra se rapprocher le plus possible de celle de notre peau.

3. Des vêtements trop petits. On a tort de croire qu'un vêtement d'une taille plus petite nous amincit. Au contraire, en boudinant nos hanches ou nos cuisses, et en «tirant» sur notre poitrine, jupes, pantalons et hauts très serrés mettent en relief des bourrelets inesthétiques. On est toujours plus confortable et plus élégante dans des vêtements appropriés à notre physionomie. Et si les coupes standards n'épousent pas bien notre silhouette (par exemple, parce qu'on a de larges hanches), on opte pour une taille plus grande et on fait des ajustements là où le vêtement baille.

4. Trop de bijoux. La meilleure façon de tuer un style, c'est de forcer sur les accessoires. Inutile de porter en même temps tout l'inventaire de notre coffre à bijoux. Comme les stars qui nous éblouissent sur les tapis rouges, on se limite à une pièce prédominante (un collier, par exemple), jumelée à deux pièces d'appoint très discrètes (boucles d'oreilles et bague ou bracelet fin), pas plus.

5. Des matières incompatibles. Les textiles qui sont très différents les uns des autres ne se marient pas, dans la plupart des cas. C'est entre autres le cas de ces deux étoffes totalement opposées: le lin (qu'on porte l'été parce qu'il est frais et léger) et la laine (qu'on porte l'hiver parce qu'elle est chaude et douillette). En les combinant, on aura l'air hors-saison!6. Les ensembles trop «parfaits». Ils ont tendance à nous vieillir et à nous donner un air démodé! On pense, par exemple, aux bijoux, chaussures, sac et ceinture qui sont coordonnés à la perfection au tailleur. Le fait d'agencer des vêtements habillés et sport, ou des pièces griffées et bon marché, contribuera à créer un look plus original et personnalisé.

7. Des accessoires décalés. Même si, de nos jours, on n'harmonise plus entre elles les couleurs des chaussures et des sacs, on vise tout de même la cohérence. On respecte par exemple le caractère formel d'une situation, et on s'y adapte par le style de nos accessoires. Une pochette en strass combinée à un jean, ou des bottes de cowboy portées avec une robe de soirée créeront un look plus drôle que joli...

8. La longueur indésirable. Une robe ou une jupe qui tombe à mi-mollet, ce n'est pas flatteur, quelle que soit notre silhouette: les minces auront l'air maigre, les petites paraîtront encore plus petites, et les tailles fortes, doublement rondes! Le seul moyen de s'en tirer avec une telle coupe, c'est en troquant nos escarpins contre une paire de longues bottes. Et encore… On lui préfère donc la longueur «genoux», qui convient à toutes.

9. Des bas noirs ou blancs. À moins d'être tenue d'en porter (sous un uniforme d'hôpital, par exemple), on laisse tomber les bas de nylon blancs, trop voyants et peu seyants pour la jambe. Attention aussi aux bas-culottes noirs: à l'exception de ceux qu'on paie très cher, leur couleur est toujours inégale et leurs mailles filent souvent à vitesse grand V. On les choisit plutôt gris fumé. Enfin, gare aux bas résille: il faut être longiligne pourpouvoir les porter joliment.

10. Des détails disproportionnés. La taille des accessoires ou des imprimés qu'on porte doit être proportionnelle à notre stature. Un mini sac à main porté par une dame «taille plus» lui fait aussitôt gagner 10 kilos. Même constat chez les femmes de très petit gabarit: les imprimés géométriques à grande échelle, les colliers très imposants et les pochettes XXL tendent à les «écraser».


Merci à Michèle Marin, styliste chez Les Effrontés , pour sa précieuse collaboration.
Partage X
Mode

Les erreurs vestimentaires les plus courantes

Se connecter

S'inscrire