Mode

L’achat d’une bague de mariage en 9 questions

L’achat d’une bague de mariage en 9 questions

  Photographe : istockphoto.com

Mode

L’achat d’une bague de mariage en 9 questions

L’achat d’une bague de mariage, ça n’arrive (en théorie) qu’une seule fois dans notre vie.  Normal qu’on ne sache pas comment s’y retrouver! Survol du sujet en 9 questions, conseils d’expert à l’appui.

 

1. Qui achète la bague?

De plus en plus, surtout au Québec, la femme est présente lors de l’achat, selon Francis Guindon, directeur des communications du groupe Birks. Une chose est claire: si on décide de laisser notre conjoint magasiner seul, il devra s’assurer de faire le bon choix.

«L’homme devrait parler à la meilleure amie ou à la maman de la future mariée afin de savoir quels types de bagues plaisent à sa copine, conseille M. Guindon. Par ailleurs, beaucoup de femmes ont des tableaux Pinterest qu’elles partagent à leur conjoint.»

2. Est-ce que les bagues de fiançailles et de mariage doivent s’agencer?

Habituellement, quand l’homme fait une demande de fiançailles, il offre la bague principale, avec un solitaire (diamant). Au mariage, on ajoute le jonc qui complète la bague. «Les deux bagues doivent s’emboîter facilement l’une dans l’autre. Si une bague de fiançailles est courbée, l’alliance devra l’être aussi», explique le spécialiste.

3. Combien de temps avant le mariage achète-t-on les bagues?

Chez Birks, on conseille un minimum de trois mois avant le mariage. Pourquoi? «On doit souvent faire des modifications, souligne l’expert, que ce soit pour changer la grandeur des anneaux, y faire graver des initiales ou commander le type de diamant désiré. Mieux vaut se laisser du temps.»

4. Pour quel métal devrait-on opter?

  • Or blanc: Un des choix les plus fréquents pour les bagues de mariage. Il ressemble à l’argent mais, contrairement à ce dernier, l’or ne ternit pas. L’or blanc prendra cependant une petite couleur jaune au fil du temps.
  • Platine: Aussi populaire que l’or blanc, le platine ressemble à l’argent. Il est lustré et ne jaunit pas. Cependant, il a tendance à devenir mat avec les années et s’égratigne plus facilement que l’or.
  • Or jaune: C’est l’or doré. «C’est la tendance qu’on voit revenir», dit Francis Guindon.
  • Or rose: C’est un or un peu cuivré. Il a tendance à changer un brin de couleur avec le temps.
  • Argent: C’est l’option la moins coûteuse, mais l’argent ternit assez facilement. «Habituellement, si on investit dans un diamant ou une pierre précieuse, on opte pour un métal qui nécessitera peu d’entretien», dit le spécialiste.

À savoir: L’or rose se combine mieux aux carnations claires, et l’or jaune, aux teints olive. L’or blanc et le platine conviennent parfaitement à tous les teints.  

5. Le prix? «Le platine est plus cher que l’or. Quant aux types d’or, le prix varie, mais la différence n’est pas marquée», affirme Francis Guindon.

6. Comment choisir le diamant?

En règle générale, la qualité d’un diamant se définit selon 4 C:

  • Carat: Le carat représente la mesure utilisée pour déterminer le poids d’un diamant. Plus le nombre est élevé, plus c’est cher.
  • Couleur: La couleur d’un diamant est évaluée selon une échelle de couleurs qui se situent entre D (incolore) et Z (jaune pâle). Moins il y a de couleur, plus on paie cher.  
  • Clarté: Il s’agit du degré de pureté d’un diamant, qui dépend de la présence ou de l’absence d’inclusions.
  • Coupe: La façon dont un diamant est taillé est primordiale. C’est ce qui donne les magnifiques jeux de lumière propres à ces pierres précieuses. Émeraude, ronde, ovale, asscher, coussin, marquise, poire, cœur et princesse sont les formes de diamants les plus populaires.

7. Et les pierres précieuses?

Le diamant demeure le choix le plus répandu pour les futurs mariés. «Toutefois, ceux qui ont un budget plus restreint optent pour des pierres précieuses ou semi-précieuses», dit Francis Guindon.

À savoir: Les pierres précieuses sont plus dispendieuses que les semi-précieuses.

  • Pierres précieuses: Les saphirs sont souvent les moins chers, et les émeraudes, les plus chères.
  • Pierres semi-précieuses: Les quartz sont généralement les moins chers, et les améthystes, les plus chères.

8. Choisit-on la bague selon la morphologie?

Il n’y a pas de règles précises. Selon Francis Guidon, c’est surtout une question de confort. «Voilà pourquoi il est important d’essayer des bagues sur place. Sur le web, il est difficile de savoir si on est à l’aise avec un intérieur bombé ou des côtés arrondis», explique-t-il.

9. Combien dépense-t-on pour une bague de mariage?

Voilà une question à mille dollars pour laquelle il n’y a pas de réponse toute faite. Le prix dépend de plusieurs facteurs, comme le métal et le type de pierre choisis. Mais il y a une chose qu’il faut savoir: «Il est toujours possible “d’améliorer” une bague après quelques années, avec un plus gros diamant, par exemple», affirme M. Guindon.

Des conseils pour bien magasiner?

«Rien ne nous empêche de regarder les choix en ligne, mais pour un tel achat, mieux vaut aller en magasin», rappelle Francis Guindon. On pose des questions sur la couleur, la clarté et la provenance du diamant. Un point important: puisqu’on risque d’avoir notre alliance longtemps, on pense aussi au service après-vente. «Il faudra éventuellement la faire nettoyer, ou encore en ajuster la grandeur, puisque nos doigts changent avec le temps. Il est donc essentiel d’avoir une bonne relation avec votre bijoutier», souligne l’expert.   

 

 

Commentaires

Partage X
Mode

L’achat d’une bague de mariage en 9 questions

Se connecter

S'inscrire