Mode

En route vers Rio: Jacqueline Simoneau et Karine Thomas

En route vers Rio: Jacqueline Simoneau et Karine Thomas

À gauche, Jacqueline: Chemisier en coton (48 $, chez simons; tP-tG). Jupe en polyester (99 $, à Ponyride.com; tP-tG). bague en métal plaqué or (30 $, à boabijoux.com). À droite, Karine: Combipantalon en polyester et élasthanne (160 $, à ponyride. com; tP-tG). Collier en métal plaqué or (40 $, à boabijoux. com). Photographe : Marc-Antoine Charlebois Auteur : Élise Jettée

Mode

En route vers Rio: Jacqueline Simoneau et Karine Thomas

Jacqueline Simoneau et Karine Thomas ont mis de côté leur entraînement le temps d'une séance photo. Rencontre avec deux athlètes et espoirs olympiques. 

Sport: Nage synchronisée

Jacqueline Simoneau

Âge: 19 ans

« Je suis en train de vivre mon rêve. Je vais y croire quand je serai à Rio avec la bague des Olympiques au doigt. »

Notre duo a commencé: Il y a environ trois ans. On n’était pas du tout synchronisées, mais on se pratiquait en duo à temps partiel. Un an plus tard, ça marchait, et les juges internationaux étaient très heureux de voir un nouveau duo.

J’ai eu la piqûre quand: J’étais dans une pratique de plongeon et j’ai vu les filles de synchro qui s’élançaient dans les airs.

J’admire: Émilie Heymans. C’était vraiment un modèle pour moi quand j’étais petite. Elle a été une ambassadrice des JO pour les jeunes de notre génération.

Karine Thomas

Âge: 27 ans

« J’éprouve beaucoup de fierté à dire que je suis une olympienne. Au début de ma carrière, je ne me donnais pas la chance de rêver à ça. »

J’ai commencé à pratiquer mon sport: À l’âge de 10 ans. J’ai été fascinée par le côté artistique de la synchro en voyant les Olympiques de 1996 à la télé. Ma mère et ma grand-mère avaient fait de la nage synchronisée.

Le secret de notre duo: C’est qu’on ne blâme jamais l’autre, et on est très autocritiques envers nous-mêmes.

Mon rêve olympique: C’est une médaille. Ça serait fou de dire qu’on ne rêve pas d’un podium. C’est un sport jugé, donc tout peut arriver.

Le plan jusqu’aux JO: C’est de continuer à se pousser comme on le fait toujours. C’est ce qui fait en sorte qu’on atteint des choses exceptionnelles. On va suivre le plan des coachs. Par contre, on a mangé de la crème glacée aujourd’hui... Il ne faut pas leur dire!

Commentaires

Partage X
Mode

En route vers Rio: Jacqueline Simoneau et Karine Thomas

Se connecter

S'inscrire