Mode

Comment choisir le sac parfait

Comment choisir le sac parfait

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Mode

Comment choisir le sac parfait

Pas facile de dénicher le sac à main idéal! Voici quelques conseils imbattables pour s'assurer de faire un bon achat.

Lorsqu'on part à la recherche d'un sac à main de tous les jours, on souhaite un modèle qui reflète à la fois nos goûts et nos besoins, tout en possédant un maximum de qualités. Enfin, il ne faut pas se leurrer: la qualité a un prix! Mieux vaut ne pas lésiner sur cet aspect si on veut s'assurer une bonne longévité et une belle fonctionnalité.

Notre sac idéal
Sac en cuir souple doublé en nylon, avec fermeture aimantée, muni de cinq compartiments intérieurs et de trois pochettes pour le cellulaire, la calculatrice et les cosmétiques.

Les courroies
  • La largeur confortable est d'environ 2,5 cm.
  • On essaie le sac sur l'épaule pour s'assurer que les courroies tiennent bien et qu'elles sont assez longues pour aller avec une veste ou un manteau. Les courroies de vinyle ont tendance à glisser.
  • Si on aime porter notre sac à la main, on cherche des courroies courtes et confortables, comme celles qui sont arrondies.
  • Une courroie doublée doit être cousue et non seulement collée.
  • On aime que la courroie simple s'ajuste comme une ceinture.

    L'attache de courroie
  • Idéalement, on recherche des courroies coupées et formées dans le même morceau que le reste du sac à main, sans attache ni couture. Sinon, pour être solides, elles doivent être retenues par une bonne couture ou une pièce doublée et renforcée.
  • L'anneau qui sert de joint doit être bien soudé.
  • On évite les sacs dont les courroies sont rivetées directement dans le matériel. Le poids du contenu du sac risque de faire déchirer les parois.

    La matière
  • La matière utilisée doit être souple, mais pas friable. Si le cuir ou le PVC est trop rigide, il risque de craquer, surtout au froid.
  • Si on choisit un modèle en cuir, on peut reconnaître la qualité de la matière au toucher. Au verso, le cuir a une allure suédée. Beaucoup de sacs dits de cuir ne le sont pas à 100%. Dans ce cas, la courroie, le dessous, les côtés et l'intérieur sont généralement en PVC.
  • La toile est une option résistante, mais il faut savoir qu'elle se tache plus facilement que le cuir et le PVC.
  • Les soufflets
  • On recherche des soufflets cousus avec les panneaux avant et arrière: ceux qui ne sont que collés finiront par s'ouvrir.
  • On évite les soufflets de vinyle si le sac est en cuir, sinon, ils s'useront plus vite que le reste du sac.

    Les coutures
  • On recherche des coutures doubles, plus solides.
  • Plus il y a de coutures, plus il y a de risques de bris. Pour s'assurer qu'elles ne s'ouvrent pas, on tire légèrement dessus.
  • Des petits bouts de fils dépassent? C'est mauvais signe!

    Le format
  • Tout dépend de nos besoins. Au minimum, on doit pouvoir y mettre notre agenda et un roman.

    Le fond
  • Il devrait être renforcé par l'intérieur ou l'extérieur: le sac tiendra mieux debout, gardera sa forme plus longtemps et soutiendra mieux son contenu.
  • S'il n'en possède pas déjà, on peut faire ajouter des pieds de plastique sous les coins de notre sac pour prolonger sa vie (6$ à 12$ au total, chez un cordonnier).

    La couleur
  • Si on opte pour la couleur, on privilégie la toile ou le cuir puisque, sous l'effet de la chaleur, le PVC de couleur risque de déteindre sur nos vêtements.

    Les ornements
  • Attention aux boucles inutiles ou aux nombreuses fermetures éclair, surtout à l'endos du sac: elles risquent de s'accrocher dans nos vêtements et nos bas de nylon.

    L'intérieur
  • On vérifie la résistance de la doublure le long des coutures.
  • Un intérieur de couleur claire est préférable, car il permet d'identifier le contenu de notre sac d'un seul coup d'oeil.

    Les compartiments
  • Le sac idéal présente, au minimum, une pochette et deux sections à l'intérieur, et une petite pochette accessible de l'extérieur.
  • Les compartiments pour le cellulaire et autres pochettes indépendantes devraient être accessibles de l'intérieur ou fermées par un rabat.
  • Les espaces pour les cartes, carnets de chèques, etc., ne devraient pas être facilement accessibles.

    L'attache
    On aime:
  • la fermeture éclair en métal, bien cousue jusqu'aux deux extrémités.
  • les boucles aimantées. Contrairement à la croyance populaire, elles ne démagnétisent pas les cartes.
  • les boucles qui se ferment comme une ceinture, même si elles sont plus longues à manipuler. Si elles nous conviennent, on s'assure que l'aiguille est solide et reste bien centrée.

    On évite:
  • les attaches en velcro, qui ramassent les cheveux, la mousse et la poussière et deviennent rapidement inefficaces.
  • les boutons-pression qui nous obligent à forcer pour les fermer. De plus, à la longue, le matériel finit souvent par se déchirer.

    Merci à Julie Tremblay, gérante du magasin Bentley des Promenades de l'Outaouais, pour ses précieux conseils.
  • Commentaires

    Partage X
    Mode

    Comment choisir le sac parfait

    Se connecter

    S'inscrire