Mode
3 nov. 2010

Choisir sa robe de mariée

Par Nadine Descheneaux, Coup de pouce, novembre 2010

Auteur : Coup de Pouce

Mode
3 nov. 2010

Choisir sa robe de mariée

Par Nadine Descheneaux, Coup de pouce, novembre 2010

Magasiner sa robe de mariée: avant de se lancer

On détermine ce qu'on veut. On épluche les magazines et on furète sur Internet pour dénicher les styles qu'on aime. Il faut se faire une idée sur les questions suivantes:

  • Quel genre de robe veut-on? Romantique, urbaine, classique, exotique? De style princesse, sirène, bouffante, droite?
  • Veut-on une traîne? Si oui, longue ou courte?
  • Préfère-t-on les couleurs traditionnelles (blanc, ivoire, sable, champagne) ou les nouvelles teintes en vogue (rose pâle, gris pâle, rouge)?
  • Veut-on de la couleur sur notre robe?
  • Quels tissus aime-t-on? Aime-t-on les ornements (dentelle, perles, fleurs, etc.)?

 

On se fixe un budget et on le dit à la vendeuse. Il est très facile de se laisser tenter: en lui demandant de nous montrer seulement les robes dans notre fourchette de prix, on risque moins de succomber.

On se rappelle qui on est. Il faut respecter notre look habituel, car on ne doit pas se sentir déguisée dans notre robe. «On attend de pouvoir se dire: "Ça, c'est moi!" Et on se fie à notre instinct», conseille Valérie Langlois, styliste vestimentaire et consultante en image.

 

Robe de mariage: neuve ou usagée?

Achat d'une robe neuve

Les avantages:

  • Grand choix
  • Retouches et altérations possibles
  • Prix incluant souvent un ou plusieurs ajustements
  • Choix d'accessoires sur place
  • Prix incluant parfois le voile, le diadème, les bijoux et même les chaussures

  • Les inconvénients:
    • Prix élevé
    • Sentiment de dépenser beaucoup pour une robe qui restera dans une boîte.

    Coût: à partir de 300 $, mais plus souvent autour de 1 000 $

    Location d'une robe

     

    Les avantages:

    • Permet de s'offrir une robe spectaculaire
    • Prix moindre que l'achat
    • Seulement les accessoires à acheter

    Les inconvénients:
    • Peu recommandée pour les sentimentales qui aiment garder des souvenirs
    • Peut avoir été portée plusieurs fois
    • Impossible de faire des retouches ou des modifications
    • Accessoires non inclus

    Coût: entre 400 $ et 600 $, dans les boutiques spécialisées

    Achat d'une robe usagée

    Les avantages:

    • Économique
    • Possibilité de faire faire des retouches par notre couturière (souvent moins cher qu'en boutique) et d'ajouter des détails (perles, appliques, etc.)

    Les inconvénients:
    • Parfois long avant de trouver LA bonne robe à LA bonne taille
    • Modèles pas toujours à la dernière mode
    • Nécessité d'avoir un plan B au cas où on ne trouverait pas ce qu'on cherche

    Coût: variable, sur les sites Web d'annonces classées (eBay, Kijii, LesPAC, etc.)  

     

    Où magasiner?

    «Tout dépend de ce qu'on veut. Pour une robe traditionnelle, on n'aura pas d'autre choix que de visiter les boutiques spécialisées. Pour une noce plus sobre ou un mariage champêtre, on peut aller dans des boutiques régulières qui offrent des robes de soirée», dit Valérie Langlois.

    Les essayages

    • «On y va maquillée et coiffée et on porte des boucles d'oreilles pour voir le look d'ensemble», conseille Valérie Langlois.
    • On porte un soutien-gorge sans bretelles, bien ajusté, et une culotte couleur chair.
    • On essaie plusieurs robes de styles différents. On se regarde sous tous les angles (l'effet au dos est important). Quand on croit avoir trouvé, on revient quelques jours plus tard pour vérifier si notre impression est toujours bonne.

     

    Les ajustements

    • «Si la boutique en offre sur place, je conseille d'en profiter, dit Valérie Langlois. Même si notre couturière fait des pinces à merveille sur nos pantalons, c'est autre chose sur une robe de mariée. Dans les boutiques spécialisées, les couturières connaissent bien leur métier... et les robes de mariées!»
    • Lors du magasinage, on s'informe du nombre d'essayages et d'altérations inclus dans le prix. «L'idéal est trois séances d'ajustement et jamais moins de deux. On fait un dernier essai une semaine ou deux avant le mariage. Le stress des préparatifs peut avoir un effet sur notre poids: c'est rassurant de passer pour les dernières retouches.»

     

    Les sous-vêtements: à ne pas négliger!

    Il vaut la peine d'investir dans une culotte avec un bon maintien et un soutien-gorge adapté à l'encolure de la robe. Valérie Langlois conseille de choisir des modèles confortables, de couleur chair, et de garder les trucs affriolants pour la nuit de noce. Important: on achète les sous-vêtements AVANT de faire faire les retouches.

    Partage X
    Mode

    Choisir sa robe de mariée