Maquillage

5 mauvaises habitudes beauté à perdre

5 mauvaises habitudes beauté à perdre

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Maquillage

5 mauvaises habitudes beauté à perdre

Toute habitude n’est pas toujours bonne à garder. Voici cinq habitudes beauté néfastes dont on devrait se débarrasser au plus vite. Explications et solutions!

1. Appliquer son vernis à ongles sans base

Quelles sont les conséquences si on ne met pas de base? Les bases améliorent la tenue du vernis, mais elles protègent aussi les ongles. En effet, certains vernis contiennent des colorants qui peuvent tacher les ongles et une utilisation répétée de ces vernis sans base pourrait faire jaunir nos ongles. Ça vaut pour ceux des mains comme pour ceux des pieds!

Comme les divers types de peaux, les ongles ont leurs besoins propres et, donc, leurs soins traitants spécifiques. On trouve de nombreux types de bases sur le marché selon l'effet recherché: fortifiantes pour les ongles faibles et qui se dédoublent, favorisant la croissance pour les ongles cassants.

Les vernis tout en un qui font à la fois base et top coat sont-ils pour tout le monde? Selon Rita Remark, artiste officielle pour Essie Canada, les bases et les couches de finition ont chacune leurs propriétés, tout comme les vernis. Pour une belle manucure qui dure, elle conseille d'utiliser les deux produits séparément plutôt qu'un tout-en-un. Ce dernier reste un bon choix pour celles qui sont pressées ou changent souvent de couleur.

À lire: Trucs beauté: comment faire durer son vernis 

2. Se coucher maquillée

Quelles sont les conséquences de se coucher maquillée? Elles sont multiples et bien réelles. Quel que soit le type de peau, il est important de se démaquiller pour que l'épiderme, débarrassé des impuretés, s'oxygène et se restaure pendant la nuit. Une peau mal démaquillée peut rapidement se ternir. Cela peut aussi accentuer des problèmes d'acné ou empêcher une peau sèche d'être bien nourrie. Qu'on aime prendre son temps dans la salle de bains le soir ou qu'on préfère nettoyer sa peau vite fait, le choix de produits et de textures disponibles est vaste et permet de trouver un soin adapté à notre peau et à notre routine: lait, huile, solution micellaire, gel nettoyant, etc. Une fois qu'on a le ou les bons produits en mains, on ne fait plus JAMAIS l'impasse sur le démaquillage.

Est-ce essentiel même si on se maquille peu ou pas? Kirk Brierley, responsable de la formation chez Johnson & Johnson, assure que oui. Même si on ne porte pas de fond de teint ou de maquillage, la pollution et les impuretés présentes dans l'atmosphère doivent être nettoyées en fin de journée. De plus, notre peau propre sera prête à recevoir les soins de nuit et l'action de ceux-ci n'en sera que plus efficace.

À lire: Trucs beauté: se démaquiller vite et bien! 

3. Sortir sans protection solaire

Quelles sont les conséquences de ne pas se protéger du soleil? La protection solaire n'est pas réservée aux mois d'été, elle est nécessaire tout au long de l'année. Première cause de vieillissement prématuré de la peau, le soleil est aussi responsable de l'apparition de taches brunâtres, de ridules dues à la déshydratation et parfois même de rougeurs, voire de lucite estivale. Quand on sait, de plus, que les UV traversent les vitres de nos bureaux et de nos autos, on comprend mieux pourquoi on nous répète de ne pas sortir sans protection solaire, hiver comme été. On applique donc un soin anti-UV tous les matins avant de sortir. On n'oublie pas le cou, le décolleté et les mains!
Si on se maquille, on préférera une texture extra fluide qui ne gênera pas l'application d'un fond de teint et évitera l'effet «plaqué» de couches trop épaisses superposées.

Les nouveaux soins visage tels que les BB et CC crèmes ainsi que de nombreux fonds de teint et poudres contiennent des indices de protection solaire (SPF 20, 25 voire 50 pour certains). D'octobre à mars, si on ne passe pas trop de temps dehors, le SPF de ces produits peut suffire. Par contre, les journées où l'on veut profiter pleinement du grand air et le reste de l'année, l'utilisation d'un soin spécifique avec un SPF plus élevé est recommandée. Pour une efficacité maximale, on en réapplique régulièrement pendant la journée.

À lire: Crèmes solaires: lisez-vous l'étiquette? 

4. Limer ses ongles avec un vif mouvement de va-et-vient

Quelles sont les conséquences d'un mauvais limage? Limer ses ongles d'un vif mouvement de va-et-vient risque de les fragiliser et de les faire se dédoubler. Si on a l'habitude de cette technique pour limer nos ongles naturels, on opte pour une lime en carton émeri au grain fin (180 et plus), qui ne sera pas trop abrasive, et on effectue des mouvements doux. Limer les ongles dans le même sens évite souvent d'endommager la plaque de l'ongle. On peut essayer cette technique si on voit que nos ongles sont friables, cassants ou se dédoublent.

Quelle est la meilleure technique pour limer ses ongles et quel type de lime choisir? Cela dépend de la forme d'ongle qu'on veut. Pour un ongle en amande, on lime d'abord les côtés de l'ongle, puis le centre de façon à créer un bel arrondi. Pour un ongle plus carré, on lime la partie centrale d'abord, puis les côtés. Rita Remark, d'Essie Canada, mentionne que l'on peut parfaire sa manucure avec un bloc polissoir qui lissera et polira notre vernis pour un rendu plus éclatant. Côté limes, on évite celles en métal, trop dures pour les ongles. Elle recommande plutôt d'utiliser des limes en carton émeri pour des ongles naturels en bonne santé et des limes en verre pour les ongles plus faibles. Les limes en verre ont un grain très fin et sont particulièrement douces pour des ongles abîmés.

À lire: 5 trucs pour se faire des ongles en amande 

5. Percer ses boutons

Quelles sont les conséquences potentielles sur notre peau? En grattant ou en perçant ses points noirs, on risque d'aggraver la lésion et de répandre l'infection. «Plus la lésion est sévère, plus l'organisme a de la difficulté à réparer les tissus et dans ce cas, des marques peuvent rester très longtemps sur le visage, voire ne jamais disparaître», rappelle Valérie Mercier, experte de la peau de chez La Roche-Posay. Elle ajoute que la plupart des gens qui tentent de percer leurs boutons n'ont pas la bonne technique. «Par exemple, certains utilisent leurs ongles, ce qui traumatise la peau et amplifie la rougeur. Cette manœuvre peut même causer des saignements. Le risque d'infection et de cicatrices devient alors plus accru.» Quant à ceux qui manipulent leurs boutons avec des mains sales, ils s'exposent à la surinfection.

Comment se débarrasser de cette mauvaise habitude? Une des astuces recommandées par notre experte est d'éviter les miroirs grossissants. «C'est le pire ennemi des peaux acnéiques, car les imperfections paraissent beaucoup plus qu'à l'œil nu», rappelle-t-elle. Et si, avant d'en arriver à la tentation de percer nos boutons on essayait d'en limiter l'apparition?

Voici quelques recommandations à suivre pour favoriser une peau saine:
• Nettoyer son visage deux fois par jour avec un nettoyant adapté et doux pour la peau.
• Utiliser un soin traitant hydratant qui convient à son type de peau et d'acné le cas échéant.
• Faire sa routine de soins avec rigueur. «Il faut être patient. L'assiduité est la clé d'une peau saine.»
• Laver ses taies d'oreillers régulièrement,
• Se laver les mains avant de se toucher le visage pour éviter la prolifération bactérienne.

À lire: 4 conseils pour camoufler un bouton

Merci à Rita Remark, artiste officielle Essie Canada, à Valérie Mercier, experte de la peau chez La Roche-Posay, et à Kirk Brierley, responsable de la formation chez Johnson & Johnson, pour leurs précieux conseils.

 

Commentaires

Partage X
Maquillage

5 mauvaises habitudes beauté à perdre

Se connecter

S'inscrire