Coiffure

La greffe de cheveux: une solution à la calvitie

La greffe de cheveux: une solution à la calvitie

IStock Photographe : IStock Auteur : Coup de Pouce

Coiffure

La greffe de cheveux: une solution à la calvitie

La mode des crânes dénudés rend service à bien des hommes. Mais pour ceux qui préfèrent avoir du toupet, la greffe de cheveux pourrait être la solution à la calvitie. Réponses aux questions les plus fréquentes.

L'idée de devenir chauve inquiète beaucoup d'hommes. Pour ceux-là, qui voient avec peine leur front se dégarnir de saison en saison, Servicevie.com a rencontré un expert en greffe de cheveux, le Dr David Clas, chirurgien certifié, de la Clinique Ultragreffe, à Montréal.

Pourquoi les hommes perdent-ils leurs cheveux?

La perte de cheveux est héréditaire dans la plupart des cas. Toutefois, le stress, la maladie ou une perte de poids pourraient accélérer la chute de cheveux. Le port de la casquette, les shampoings et les gels ne sont pour rien dans la chute des cheveux.

Est-ce qu'il faut attendre d'être chauve avant de penser à une greffe?

Non. Il vaut mieux consulter et agir tôt, avant qu'il ne soit trop tard. On peut même considérer un traitement préventif.

Qui est un bon candidat?

Si on se réfère à la table universelle Hamilton et Norwood, du nom de ses auteurs, on répertorie sept types de calvitie. Dans le cas d'une greffe de cheveux, les hommes dont la calvitie correspond à la classe VI ou VII devront faire une croix sur leur projet. Ils n'ont malheureusement plus assez de cheveux pour procéder à une greffe.

Quant aux autres individus qui se reconnaissent dans les types classés de II à V, ils peuvent envisager subir une greffe de cheveux et passer à l'étape de consultation. Cette rencontre avec un médecin spécialisé dans la greffe de cheveux (et non pas un vendeur!), permet de passer en revue l'état de santé du patient, son historique médical, ainsi que ses antécédents familiaux de perte de cheveux. Le patient est fixé sur ce qui peut être fait et le coût de l'intervention.

Échelle de calvitie selon Hamilton & Norwood*

Source: The International Society of Hair Restoration Surgery (ISHRS)

En quoi consiste une greffe de cheveux?

Soyons clairs. On ne greffe pas que des cheveux. On greffe la racine ou ce qu'on appelle une unité folliculaire. Chaque unité est composée d'un à quatre cheveux reliés à la même glande. Les greffons sont retirés à l'arrière de la tête, dans la zone la plus chevelue, là où se trouve la réserve capillaire.

Il existe deux techniques dont la principale différence réside dans le mode d'extraction des greffons. L'implantation s'effectue de la même façon dans les deux cas et doit être réalisée par un médecin ou sous supervision médicale.

Dans la première technique, la FUE (Follicular Unit Extraction) les greffons sont extraits un par un. L'avantage de cette approche est qu'elle ne laisse pas de cicatrice, mais elle est deux fois plus longue et, conséquemment, deux fois plus chère. La seconde technique, la FUS (Follicular Unit strip excision), consiste à retirer une fine bandelette de cheveux, d'une largeur d'environ 1 mm, d'où seront extraites les unités folliculaires. C'est la plus populaire auprès de mes patients.

Les deux interventions sont réalisées sous anesthésie locale. Le patient peut ressentir une faible brûlure au moment de l'anesthésie, mais l'intervention est réalisée sans douleur.

Est-ce que le prélèvement selon bande capillaire (FUS) est apparent?

Non. Il laisse une fine cicatrice qui est cachée par les autres cheveux.

Quel est l'avantage de la micro greffe?

L'effet naturel que l'on peut obtenir. Grâce à cette technique, on peut implanter des greffons d'un à trois cheveux. D'où le terme micro greffe. Cela permet d'éviter l'effet rang d'oignon que l'on voyait trop souvent il y a quelques années. À ce moment-là, les greffons pouvaient compter jusqu'à 30 cheveux. Tout un potager!

La greffe comporte-t-elle des risques?

La greffe est un acte médical et elle doit être pratiquée avec toute la vigilance que cela implique. Dans de très rares cas, le patient pourrait souffrir d'une folliculite (inflammation). Cela dit, les risques sont minces. Il peut toutefois se produire des enflures au front qui pourraient durer d'un à trois jours. Il peut arriver aussi que la zone soit engourdie ou qu'il y ait des ecchymoses (bleus). Selon le cas, un médicament peut être prescrit.

Y a-t-il un âge pour subir une greffe?

À moins de cas d'exception, un homme ne devrait pas songer à la greffe avant l'âge de 25 ans. Dès lors, on a une bonne idée du type de calvitie dont il est atteint, et quelle devrait en être la progression. Dans ma pratique, l'âge moyen des patients est autour de 35 ans. Mais je reçois couramment des patients de 70 ans.

Et le coût?

C'est selon le nombre de greffons et la technique retenue. Une greffe réalisée selon la technique de bandelette (FUS), par exemple, et comptant 1 000 greffons, soit de 1600 à 2000 cheveux pourrait s'élever à environ 3 500 $. À titre d'exemple, une telle intervention correspondrait à une greffe de type IIIA selon l'échelle de Hamilton et Norwood (voir le graphique plus haut).

Quelle est la durée de la greffe?

La greffe est permanente. Toutefois, il y aura peut-être lieu de subir éventuellement d'autres greffes pour combler les nouvelles zones où la calvitie pourrait se manifester.

De quoi devrait-on se méfier?

D'internet! Comme pour toute chose, on y trouve le meilleur et le pire. Attention aux fausses promesses. Qu'on se le dise, il n'existe pas de potion magique pour faire repousser les cheveux, ni de clinique miracle pour regarnir toute une tête en un petit après-midi.

Comment devrait-on se préparer à une consultation?

Je suggère aux patients d'apporter des photos d'eux plus jeunes et, pourquoi pas, des photos tirées de l'album photos familial. La calvitie étant affaire de génétique, et ce, tant d'un côté ou de l'autre de la famille, cela permet de constater si on se dirige vers l'allure d'un oncle ou de celle d'un cousin.

Quant au fait d'être accompagné ou non, c'est une affaire personnelle. Pour ma part, je remarque que la majorité de mes clients viennent seuls.

  

Lire notre reportage Dites adieu aux pellicules 

Commentaires
Partage X
Coiffure

La greffe de cheveux: une solution à la calvitie

Se connecter

S'inscrire