Sexualité
19 avr. 2010

Trouver son point G

Par Ann-Frances Paradis , M.A., sexologue clinicienne et thérapeute conjugale et familiale
Trouver son point G

iStockphoto Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStockphoto

Sexualité
19 avr. 2010

Trouver son point G

Par Ann-Frances Paradis , M.A., sexologue clinicienne et thérapeute conjugale et familiale

Certaines femmes peuvent stimuler leur point G, alors que d’autres le trouveront plus facilement à l’aide d’un jouet recourbé. Quelques conseils pour trouver son point G sans se stresser.



​Localisé et identifié par Ernst Gräfenberg à la fin des années quarante, le point G est encore mal connu et on se pose encore beaucoup de questions à son sujet. Le point G est une zone érogène très sensible, de la grosseur d'une pièce de dix sous, logée dans la paroi supérieure du vagin, au niveau du premier tiers antérieur.

Comment trouver son point G?

On doit prendre la position assise ou encore à genoux, de façon à pouvoir insérer un ou deux doigts dans le vagin en les dirigeant vers le haut. Puis on cherche une petite zone granuleuse. On doit alors commencer à masser fortement le plafond du vagin. On sentira à un moment donné qu'une partie est en train d'enfler. C'est le point G.

Il est important d'exercer une bonne pression. Les caresses douces et un peu nonchalantes sont insuffisantes.

L'indice qui nous signale qu'on est au bon endroit est que cette stimulation provoque une envie d'uriner puisque le point G passe devant l'urètre, le conduit qui mène à la vessie. On doit passer par-dessus cette envie d'uriner, normale et temporaire, et maintenir la stimulation si on veut arriver à une excitation. Si vous le désirez, la première fois vous pouvez vous installer sur la cuvette des toilettes ; quand vous vous sentirez plus à l'aise, choisissez un endroit plus confortable.

Comment fait-on pour le stimuler?

Comme on l'a dit, il faut le masser fortement. Les premières fois, cela peut demander un peu de temps, nécessitant parfois une bonne vingtaine de minutes. Au fur et à mesure que l'excitation monte, le point G se gonfle et s'agrandit. Lors de l'orgasme, il peut avoir doublé de volume.

Toutes les femmes ont-elles un point G?

D'après Ladas, Perry et Whipple, les chercheurs qui l'ont fait connaître en publiant Le point G et autres découvertes récentes sur la sexualité humaine (éditions Robert Laffont), toutes les femmes posséderaient un point G. Cependant, selon d'autres recherches, il en est autrement et, à ce jour, cette question demeure sans réponse définitive. La meilleure façon de le savoir, c'est d'aller vérifier soi-même!

L'orgasme est-il très puissant?

La majorité des femmes rapportent que la stimulation du point G déclenche en effet un orgasme très puissant, envahissant, un peu comme une vague qui déferle sur tout le corps. La plupart sont capables d'identifier des sensations très fortes dans la région du bas-ventre et de la vulve, parfois même à l'utérus. Remarquons cependant que plus la musculature vaginale est en bonne forme et se contracte bien, plus l'orgasme serait important.

L'orgasme est-il accompagné d'une éjaculation?

L'orgasme peut être accompagné ou non d'une émission de liquide. Bien des femmes croient que si elles n'éjaculent pas, c'est qu'elles n'ont pas de point G. Mais orgasme et éjaculation ne vont pas nécessairement de pair. On peut avoir trouvé son point G, ressentir un orgasme très puissant sans éprouver d'autres manifestations...

Le partenaire peut-il trouver le point G?

Lorsque la recherche du point G se fait à deux et que le partenaire effectue la stimulation manuellement, la façon de procéder est la même que lorsqu'on est toute seule. La position est toutefois plus agréable puisqu'on peut demeurer couchée sur le dos avec les jambes remontées. Cependant, c'est à la femme de guider son partenaire: c'est trop fort ou pas assez, c'est douloureux ou agréable, etc.

La stimulation du point G peut également s'effectuer pendant la pénétration. La meilleure position à adopter est celle où la femme, couchée sur le ventre avec le bassin un peu surélevé, est pénétrée vaginalement par l'arrière. Le pénis touche alors la partie supérieure du vagin. Par ailleurs, certains hommes présentent une petite courbure dans le pénis.

Plusieurs questions entourant le point G demeurent encore sans réponses: sa nature exacte, d'où il vient et s'il est ressenti de la même manière par toutes les femmes. C'est la raison pour laquelle ces informations sont générales et variables selon les femmes.

Mots-clés
Partage X
Sexualité

Trouver son point G

Se connecter

S'inscrire