Sexualité

Quand et pourquoi consulter un sexologue?

Quand et pourquoi consulter un sexologue?

iStockphoto Photographe : iStockphoto Auteur : Coup de Pouce

Sexualité

Quand et pourquoi consulter un sexologue?

Perte de désir, dysfonction sexuelle ou insatisfaction lors des relations sexuelles, consulter un sexologue peut aider nombre de couples à surmonter leurs difficultés au lit. Quand et pourquoi consulter?


Il n'y a pas de difficulté trop petite ou trop grande pour aller consulter un sexologue. Certaines personnes consultent parce qu'elles sont insatisfaites de la fréquence ou du déroulement des activités sexuelles, de leur image corporelle. D'autres arrivent dans le bureau du sexologue parce qu'ils souffrent de leur perte de désir sexuel, de leur difficulté à atteindre l'orgasme ou à obtenir ou maintenir une érection ou encore d'éjaculation précoce. Finalement, certains cherchent à atténuer les impacts négatifs d'un handicap physique ou d'une maladie sur la sexualité.
 
La difficulté à recevoir de l'aide vient souvent du fait qu'avoir besoin des autres est un signe de faiblesse et qu'il faut être capable de régler ses problèmes par soi-même. D'autres ont appris très tôt dans leur vie qu'on ne parle pas de sexualité, que celle-ci est taboue. Pourtant, il est bien difficile d'être à l'aise et épanoui dans sa sexualité lorsqu'on n'arrive pas à en parler! De plus, aller chercher de l'aide est un signe de force: on démontre que l'on est humble, qu'on ne sait pas tout et qu'on est prêt à réfléchir et à travailler sur soi. On se responsabilise et on se donne la chance d'être heureux dans sa sexualité.
 
Le temps n'arrange pas les choses
 
Lorsqu'on laisse aller les choses, dans l'espoir que le temps arrangera les choses, c'est plus souvent le contraire qui se produit. Les difficultés deviennent des tabous et il devient de plus en plus difficile et gênant d'en parler avec le partenaire. De plus, avec cette stratégie, on n'apprend pas de nos erreurs et on finit par se sentir davantage victime de la situation.
 
Il est important d'en parler et de dédramatiser la situation. Les difficultés sexuelles n'arrivent pas par malchance. Ce sont les pensées, les émotions, les attitudes et les comportements des partenaires qui favorisent leur apparition. Un sexologue peut aider les deux partenaires à identifier ces éléments et à comprendre la situation. Ils peuvent ainsi reprendre contrôle sur leur sexualité et atteindre leurs objectifs.
 
Comment se déroule une sexothérapie?
 
Plusieurs personnes arrivent en thérapie en espérant une solution miracle: un médicament ou une guérison du thérapeute, sans effort. Mais la thérapie n'a rien de magique. Peu importe le problème, elle implique des changements chez les partenaires qui ont souvent essayé plusieurs choses avant d'arriver dans le bureau du professionnel.
 
L'erreur la plus commune des gens est de vouloir changer ce qui les entoure, ce qu'ils considèrent comme des obstacles. On peut à tort, et inconsciemment, identifier comme des obstacles le partenaire (ce qu'il nous dit, ce qu'il fait, son apparence, etc.) ou les contraintes de la vie (horaire de travail, tâches domestiques, etc.). C'est ainsi qu'on en vient à se dire «si j'avais plus de temps» ou «si mon/ma partenaire était plus compréhensif/ve» et à se sentir impuissant. Certains ajustements peuvent être nécessaires de ce côté. Par contre, le gros du travail consiste à modifier sa perception et son interprétation des choses, à réévaluer ses propres pensées, attitudes et comportements. Lorsqu'on arrive à comprendre quel rôle nous jouons dans notre difficulté, on sait par où passe le changement.
 
Le sexologue agit comme un guide pour diriger la réflexion, indiquer des chemins que la personne n'avait pas envisagés. Après une période d'évaluation pendant laquelle il collecte des informations et apprend à connaître les partenaires, le thérapeute peut regarder avec eux leurs objectifs et proposer un plan de traitement. Ce plan correspond aux moyens à prendre pour atteindre les objectifs du couple. Il peut inclure des exercices à faire à la maison, des réflexions sur des thèmes particuliers, etc. Il est important pour les partenaires de comprendre le processus et de poser des questions au thérapeute.
 
Chacun ses objectifs
 
Un objectif, c'est ce que les partenaires ou le couple souhaitent atteindre. Pour le trouver et arriver à le mettre en mots, on peut poser ces quelques questions:
 
  • Comment aimerais-je que les relations sexuelles se passent?
  • Quels changements est-ce que je désire?
  • Quelle est la situation qui me satisferait?
  • Si j'avais une baguette magique, qu'est-ce que j'en ferais?
 
Il peut arriver que certains objectifs soient irréalistes, comme de vouloir être comme tout le monde, que tout soit parfait à chaque fois ou bien avoir le contrôle sur tout, tout le temps. Derrière ces désirs se trouvent des indices pour comprendre une partie du problème. Ainsi, la personne qui souhaite être comme tout le monde peut accorder trop d'importance au jugement des autres ou au partenaire, ou bien avoir de la difficulté à s'accepter. Celui qui souhaite que tout soit parfait peut craindre exagérément l'échec et accorder trop d'importance à la performance. Et finalement, celui ou celle qui veut se sentir en contrôle peut avoir peur de l'inconnu. Déterminer ses objectifs est donc une étape importante dans le processus de compréhension et donc de changement.
 
Les sexologues: des professionnels
 
Les sexologues cliniciens sont des professionnels qui ont une formation universitaire les formant à faire de la thérapie. Cette formation leur reconnaît les compétences pour faire une thérapie sexuelle (sexothérapie) et une thérapie psychologique (psychothérapie). Ils peuvent être membres de diverses associations ou regroupements leur permettant d'émettre des reçus pour les assurances ou aux fins d'impôts. Ces associations s'assurent également que le professionnel a la formation nécessaire et pratique dans le respect des règles. Il peut être bon de consulter l'Association des Sexologues du Québec (ASQ) pour vérifier si un sexologue y est inscrit ou en trouver un dans sa région.
 
Outre la formation, un sexologue doit posséder certaines qualités et habiletés, dont la capacité d'écoute et d'empathie. Chacun ayant sa propre personnalité, il peut arriver que le courant ne passe pas. Une personne a le droit de « magasiner » son thérapeute. Il ne faut pas hésiter à lui poser des questions au téléphone et dès la première rencontre.
 
Référence
 
www.carolinedore-sexologue.com.

Commentaires

Partage X
Sexualité

Quand et pourquoi consulter un sexologue?

Se connecter

S'inscrire