Sexualité

Faire l'amour quand on est parent d'adolescents

Faire l'amour quand on est parent d'adolescents

iStockphoto Auteur : Coup de Pouce Crédits : iStockphoto

Sexualité

Faire l'amour quand on est parent d'adolescents

Ils se couchent à une heure du matin et squattent le salon tous les soirs avec leurs amis. Comment préserver son intimité et réussir à faire l’amour quand on est parent d’adolescents? Cinq stratégies pour une vie sexuelle plus épanouie.


On parle beaucoup de la perte de désir après l'accouchement, mais très peu de la difficulté à faire l'amour quand les enfants arrivent à l'adolescence. «Pourtant, cette difficulté est bien réelle», affirme Sylviane Larose, sexologue et psychothérapeute, pour qui il est encore possible de maintenir une vie sexuelle active pendant l'adolescence des enfants.
 
Imposer un cadre de vie aux enfants
 
D'entrée de jeu, la sexologue précise qu'il faut parfois défaire de vilaines habitudes pour que le couple puisse récupérer son intimité. «Attendre que les enfants se couchent et qu'ils dorment pour avoir du temps de couple, ça ne fonctionne plus à l'adolescence, lance-t-elle. Si cela n'a pas été fait pendant l'enfance, il faudra désormais donner un cadre aux enfants, leur imposer des règles et des limites, pour qu'on puisse réussir à avoir de l'intimité en leur présence.»
 
Pour Francine, mère d'un jeune adulte et d'une adolescente de 16 ans, cette notion de limites est essentielle. «J'ai expliqué à mes enfants qu'il était normal pour un couple d'être souvent ensemble dans leur chambre pour se retrouver, discuter ou faire l'amour. Ils savent que lorsqu'une porte est fermée, on frappe avant d'entrer», explique-t-elle, en avouant qu'elle a quand même installé un verrou pour sa tranquillité d'esprit.
 
Délimiter des espaces pour les parents et les enfants
 
«Le couple a besoin d'un espace intime pour exister», lance Sylviane Larose. Si l'architecture le permet, la sexologue propose d'attribuer un espace physique à chacun. C'est ce qu'a fait Sonia en installant ses deux adolescentes au sous-sol. «Elles ont chacune leur chambre et un salon commun au sous-sol. Après le souper en famille, elles descendent dans leurs appartements et nous laissent le salon pour la soirée.»
 
Comme ce n'est pas tous les parents d'adolescents qui bénéficient d'un sous-sol, Sylviane Larose suggère de se retrouver dans la chambre à coucher assez tôt pour vivre l'intimité nécessaire aux relations sexuelles. «Si on est mal à l'aise de jaser ou de faire l'amour avec des ados dans la pièce d'à côté, on se créé des murs de son avec de la musique ou un téléviseur. Ces bruits finissent pas faire partie de la maison et permettent à chacun d'avoir une vie privée.»
 
Aménager un temps pour le couple
 
Pour réussir à faire l'amour, il faut aménager un lieu, mais aussi un temps pour le couple. Si l'espace est trop restreint, on peut se donner un horaire pour partager les espaces communs. «Les ados peuvent, par exemple, souper plus tôt et regarder un film au salon, pendant que les adultes mangent tranquillement en tête à tête dans la salle à manger», suggère la sexologue.
 
Le couple peut également mettre à l'agenda des rendez-vous d'amoureux au restaurant, dans la chambre à coucher ou se planifier des activités communes. «Ces rendez-vous ne doivent toutefois pas être considérés comme une obligation qui s'ajoute à toutes les autres. L'idée étant plutôt de perdre cette impression de commencer à vivre lorsque les enfants sont couchés», précise Sylviane Larose.
 
Sortir ou les sortir de la maison
 
Pourquoi ne pas tout simplement sortir prendre une marche ou manger au restaurant pour retrouver un peu d'intimité? «Parce qu'au retour, les jeunes seront encore debout avec des amis au salon», répond la sexologue pour qui se payer une sieste au motel du coin n'est pas réservé aux relations extraconjugales.
 
Pour assumer les obligations du mariage catholique, Gleason se souvient (il l'a compris plus tard) que ses parents envoyaient toute la famille faire un chemin de croix à l'église et allumer des lampions le dimanche après-midi. Plus récemment, le père de Geneviève lui prêtait la voiture le vendredi soir en lui disant: «Vas magasiner avec des copines et ne reviens pas avant 22 h, compris?» ou encore «Pourquoi tu ne vas pas dormir chez ton amie Julie?»
 
Profiter des occasions pour se retrouver en couple
 
«Encore aujourd'hui, mon père dit que son plus beau souvenir d'amoureux est l'hiver où mon frère et moi étions inscrits dans un club de ski. Il faisait la grasse matinée avec ma mère et plus encore, se souvient Geneviève, aujourd'hui mère de trois garçons.
 
De son côté, Isabelle dit saisir les petites occasions qui se présentent au quotidien. Le matin, elle profite du fait que ses adolescents dorment comme des loirs pour rejoindre son mari sous douche. «Quand les jeunes quittent la maison de manière imprévue, le couple ne doit pas en profiter pour faire du lavage, mais bien pour se retrouver et faire l'amour», ironise Sylviane Larose en ajoutant que «Ça arrange certains couples que les enfants soient là! Quand rien ne va plus dans le couple, ce n'est certainement pas quelques trucs qui changeront les choses!»
 
 

 

Commentaires
Partage X
Sexualité

Faire l'amour quand on est parent d'adolescents

Se connecter

S'inscrire